Windows 8, le pari à haut risque de Microsoft à l'ère post-PC

 |   |  802  mots
L'interface Metro du système d'exploitation Windows 8. DR.
L'interface Metro du système d'exploitation Windows 8. DR. (Crédits : DR)
La nouvelle version du système d'exploitation du géant américain, qui sort officiellement ce vendredi, est adaptée aux smartphones et tablettes, un peu moins aux ordinateurs. Si l'ombre de l'échec de Vista plane sur ce lancement, Microsoft joue son va-tout afin de ne pas se faire marginaliser par Apple et Google/Android.

Fini le traditionnel menu «démarrer» en bas à gauche de votre écran. Désormais, ce sera un panneau de vignettes rectangles ou carrées de couleurs vives, entièrement personnalisables, qui présentent les différentes actualités qui vous intéressent (amis, météo, dossier en cours, informations, tweets, etc), mises à jour en temps réel. Bienvenue dans le monde de Windows 8, la nouvelle version du système d'exploitation de Microsoft, qui sort officiellement ce vendredi. Pour le géant de Redmond, l'enjeu est majeur. Windows, qui équipe près de 90% des PC dans le monde, est, derrière la suite logicielle Office (Word, Excel, Outlook, PowerPoint), le deuxième produit contribuant le plus à son chiffre d'affaires et à ses bénéfices. Aux yeux de Frank Gillett du cabinet Forrester, «le lancement de Windows 8 est du quitte ou double pour Microsoft». Il fait valoir que «le tsunami du mobile change le statut de Windows, d'acteur dominant à simple concurrent dans un marché à trois OS (operating systems)». La croissance exponentielle du marché des appareils mobiles face à un marché du PC atone, voire en recul cette année, rebat les cartes et expose Microsoft au risque de se faire marginaliser par Apple et Google/Android. Il lui faut impérativement prendre ce virage de l'ère post-PC. L'interface de Windows 8 appelée «Metro», avec ses vignettes à tapoter, a d'ailleurs été conçue spécifiquement pour fonctionner au mieux avec les écrans tactiles des tablettes et des smartphones.

L'ombre du flop de Vista plane sur le lancement
«Tant que le PC dominait l'informatique personnelle et était l'unique appareil donnant accès aux emails, à Internet, aux jeux et aux outils de productivité, Windows a été une formidable locomotive pour Microsoft», relève de son côté Michael Silver du cabinet Gartner. «Or les smartphones et les tablettes, au premier rang desquels l'iPhone et l'iPad, ont changé la façon dont les gens travaillent, faisant du PC l'un des appareils utilisés parmi d'autres.» Et, partant, de Windows l'un des environnements informatiques parmi d'autres. Pour l'expert de Gartner, «Windows 8 est l'immense pari que Microsoft doit faire pour prouver sa pertinence dans un monde où les appareils mobiles offrant de nouvelles expériences deviennent la norme.» Mais les changements radicaux osés par Microsoft ne sont pas sans risque. Les premiers utilisateurs qui ont essayé la «pré-version» ont été décontenancés. L'interface «Metro», controversée, se montrera-t-elle vraiment adaptée aux ordinateurs de bureau et aux PC portables? Le cabinet Gartner souligne que les entreprises préfèrent déployer des logiciels matures, stables, ayant une bonne assistance technique. Il prend l'exemple de Windows Vista, qui s'est révélé un flop, en particulier en entreprises, où l'on a préféré conserver Windows XP avant de migrer directement sur Windows 7. Gartner se demande si Windows 8 ne subira pas le même sort que Vista. Plutôt pessimiste, le cabinet spécialisé américain prédit que 90% des entreprises se passeront d'un déploiement à grande échelle de la mise à jour Windows 8 jusqu'en 2015. Il table sur 9,7 millions de PC sous Windows 8 à la fin de l'année (à 80% en version grand public) sur un parc installé de 1,68 milliard d'ordinateurs, puis 193 millions l'an prochain, soit 10% du parc.

Android devant Windows tous appareils confondus fin 2016
Ce pari de Microsoft vise surtout à percer dans l'univers des tablettes (1,2% de part de marché au deuxième trimestre selon Strategy Analytics) et à améliorer ses parts de marché dans le domaine des smartphones, où son partenariat avec Nokia n'a pas encore porté ses fruits (seulement 2,7% de part de marché à fin juin selon Gartner). «En 2013, les téléphones vont dépasser les PC comme les appareils les plus communément utilisés dans le monde pour accéder à Internet», prédit Gartner qui estime à 20% la part de marché des Windows Phones en 2015. Forrester Research est un peu plus pessimiste, les situant à 14% en 2016, ce qui en fait «un distant troisième». Parallèlement, dans les tablettes, qui représenteront la moitié des ventes d'ordinateurs portables dans trois ans, Windows 8 sera derrière Android et l'iOS d'Apple. Selon Forrester, Microsoft pourrait tout de même peser 27% des ventes de tablettes en 2016 (avec la sienne Surface et celle des autres fabricants). Mais la question du coût des licences à payer à Microsoft, qui peuvent peser lourd dans le budget informatique de certaines entreprises ou dans celui des constructeurs, pourrait alors se poser de façon plus âpre, face à un Android gratuit. Si l'on additionne tous les appareils mobiles informatiques confondus, il y aura plus d'ordinateurs, de tablettes et de smartphones sous Android que sous Windows dans le monde à la fin de 2016 selon Gartner: 2,3 milliards pour l'OS de Google contre 2,28 milliards pour celui de Microsoft, à comparer à 608 millions et 1,5 milliard respectivement à la fin de l'année... Google, le nouveau Microsoft?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/11/2012 à 20:28 :
Microsoft abandonnera le grand public et s'encrera dans le monde entreprise, comme le fut

IBM, avant de voir la fin.
a écrit le 27/10/2012 à 12:33 :
Pour information la copie de widows 8 est deja en vente au cambodge a 4 usd , je pense que le super pdg ne va pas apprecier
a écrit le 26/10/2012 à 22:20 :
Combien de géants de l'informatique au cimetière déjà?
a écrit le 26/10/2012 à 13:34 :
Difficile d'innover même avec des budgets de recherches équivalent au budget du ministère de la défense Française. La limite de l'homme dans le domaine des découvertes fais qu'on ne peut pas révolutionner la technologie au rythme souhaité !
a écrit le 26/10/2012 à 1:10 :
Afin d?éviter des poursuites de la part du groupe de distribution allemand Metro AG, Microsoft a demandé de ne plus appeler son interface "à tuiles" Métro, mais Windows 8 Style UI, il y a quelques temps auparavant.
Le nouveau nom aujourd'hui serait "Modern UI", mais est ce le nom définitif?
a écrit le 25/10/2012 à 21:37 :
@ Faux débat : Les PC achetés en grande surface où il n'y a pas de personnalisation de configuration possible sont dotés de Windows. Mais tous les PC ne sont pas vendus avec Windows, il suffit de demander la configuration de son choix à un détaillant, qui ne le monte pas lui-même, car en réseau, le pc viendra d'un atelier ne faisant que ça, et sera donc à prix cassé, sans windows, après il suffit d'installer un système d'exploitation gratuit. Quel bond en avant présentent Windows Vista, Seven et 8 à part quelques gadgets donc futiles, et surtout un besoin de configuration plus important, car plus lourds ?
Passez à Linux dès maintenant !
Sur Windows 8, le menu démarrer est remplacé par des carrés personnalisables. Perso je trouve que ça fait plus bazar, alors que le point fort de l'informatique c'est l'arborescence, un système d'exploitation n'est pas un média...Ils prennent les gens pour des consommateurs simplets chez Microsoft ?
a écrit le 25/10/2012 à 21:31 :
@E.T. : Vous êtes sûr de çà? Comment je vais faire pour utiliser mon PC quand je suis en déplacement dans le désert ou en "très très" rase campagne?
a écrit le 25/10/2012 à 20:11 :
Puisque chaque PC vendu l'est _obligatoirement_ avec un Windows préinstallé, Windows 8 sera _obligatoirement_ un succès. A part ça, je trouve idiot d'avoir la même interface graphique sur un PC et sur une tablette : dans ce cas, à quoi bon fabriquer des PC ? Mais comme Microsoft ne nous demande pas notre avis, tant pis. Ca encouragera peut-être un peu plus de gens à s'intéresser à Linux, du coup.
a écrit le 25/10/2012 à 19:44 :
Sous windows 8 la connexion internet sera obligatoire et comme le noyau a changé, les logiciels ne suivront pas . On fabrique du consommable non du durable !
Réponse de le 26/10/2012 à 10:38 :
C'est faux ! Je tourne sous Windows 8 depuis maintenant plus d'un mois et je n'ai aucun problème de compatibilité avec les logiciels que j'utilisent. Et je peux vous assurer qu'ils sont nombreux et plutôt spécifiques.
Quant à la connexion internet obligatoire, là encore, c'est une erreur. Cpendant, il est vrai que les sytème perdra une grande partie de son intérêt. Mais qui aujourd'hui utilise un pc non connecté ? Le changement des comportements entrain un changement de l'OS, et c'est cette adaptation aux besoins qui fait de Windows 8 un excellent OS.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :