35 milliards de valorisation boursière envolés en une séance, Apple accuse le coup

 |   |  284  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le firme à la pomme n'a plus la cote auprès des investisseurs après avoir atteint des sommets l'été dernier. Pourtant toujours très rentable, les marchés craignent un essoufflement de son modèle économique.

Apple a enregistré, hier à New York, la plus importante baisse de son action depuis près de quatre ans. Le titre a clôturé en baisse de 6,43% à 538,79 dollars, soit près de 35 milliards de valorisation boursière. En dépit de cette dégringolade, l'action Apple reste toutefois sur un important gain depuis le début de l'année (+33%). Mais il est désormais clair que la firme à la pomme ne jouit plus de la même euphorie qui avait conduit, cet été, les investisseurs à hisser le titre en première place mondiale des capitalisations boursières, devant les compagnies pétrolières.

D'après les analystes, les investisseurs ont sanctionné Apple après une série de signaux jugés inquiétants. La vente par un cadre supérieur du groupe de près de 9 millions d'actions fin novembre les a interpellés. Un analyste s'inquiète d'une rumeur de transferts de la production d'iMac de la Chine vers les Etats-Unis et qui pourrait potentiellement désorganiser la filière productive et endommager la qualité des produits. Enfin, une société américaine de services de compensation COR a annoncé une hausse de sa prime de risque sur le titre Apple sans avoir expliqué pourquoi.

Fin d'un modèle?

Tous ces éléments conjugués confirment les doutes exprimés ces dernières semaines quant à l'évolution d'un modèle économique qui semble s'essouffler. Tassement des ventes de l'iPhone 5, perte de parts de marché de l'iPad, absence de nouvelles innovations majeures, les questions sont nombreuses. Même les rumeurs d'une télévision connectée Apple ne parviennent pas à entretenir le désir des marchés. En trois mois, l'action a brutalement perdu 20%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2012 à 21:53 :
Déjà Newton avait compris que les pommes ne pouvaient que tomber...
Réponse de le 05/10/2014 à 18:48 :
Trop fastoche. Ben fallait y penser avant
a écrit le 06/12/2012 à 15:45 :
J'aime bien la manière du titre de Nabil Bourrassi, ... si ce n'est que la compréhension n'en est pas encore parfaite : Apple garde l'argent des investisseurs dans ses caisses et eux voient leur investissement diminuer. L'argent ne disparaît pas ! Ici on parle de "valorisation" c'est déjà mieux que l'ancienne terminologie des journalistes complices mais pas encore assez. Le bon titre serait " Apple floue ses investisseurs de $b.n 35 "
Mais l'on pourra encore faire mieux en parlant de ce qui est réellement : du vol.
Réponse de le 06/12/2012 à 21:50 :
N'importe quoi. IL n'y a aucun vol dans cette histoire, et vous confondez valorisation boursière et compte en banque de la société.
a écrit le 06/12/2012 à 15:15 :
Comme une bonne partie de la hausse était moutonnière, il n'y a pas de raison que la baisse ne suive pas la même tendance, quitte à tomber dans l'excès inverse. Apple est arrivé au bout du modèle consistant à vendre cher un produit devenu banalisé car leur gamme étant la plus étroite possible, tout le monde se retrouve avec le même objet dans la poche, la magie marketing est cassée et on passe de l'élitisme au groupement de pigeons.. La télé je n'y crois pas, les marges n'ont rien à voir car la concurrence est hyper rude et ils n'arriveront pas à maîtriser la distribution du contenu: la video ca ne fait pas le même poids que des fichiers audio ou des applications de jeux et les réseaux ne sont pas encore assez gros pour qu'on achète son film et qu'on le voit en quelques instants sur iTune, dès lors à quoi servirait une télé Apple par rapport à une autre marque? Peut être la domotique en signant des accords avec tous les fabricants de produits blancs? Il y a plus de raisons de penser qu'ils vont décroître que l'inverse...
Réponse de le 06/12/2012 à 19:32 :
A ben on voit que tu n'as pas d'Apple TV alors : 3 s pour acheter un film, 5 s pour le regarder !!!
C'est sûr, j'ai une connexion correcte mais pas non plus excessive, et ça fait 5 ans que ça marche comme ça !!!
a écrit le 06/12/2012 à 13:43 :
Il ne faut pas enterrer trop tôt la bête...
Même si le temps de l'hégémonie semble révolue, Apple peut toujours compter sur son cash...
J'ai cru entendre parler de 45 milliards de dollars. De quoi racheter, les start-up qui innovent...
Réponse de le 06/12/2012 à 19:39 :
120 milliards plutôt, oui !
a écrit le 06/12/2012 à 13:30 :
Le livre de Jobs a aussi fait beaucoup de mal à l'image d'Apple. Dernier péché d'orgueil qui a accéléré la transition - déjà entamée - du statut d'outsider à forte cote d'amour vers le statut de big brother qu'il faut combattre. Et les marchés n'aiment pas du tout le second statut car dans cette situation on est bien obligé de revenir aux fondamentaux...innovation, qualité des produits, part de marché...
a écrit le 06/12/2012 à 13:00 :
Avant quand tu avais un iphone, tu etais au top. Maintenant, avec un iphone, on te prend un pigeon. Pourquoi prendre un produit plus cher quand il y a largement moins cher et mieux. Le marketing ne fait pas tout.
a écrit le 06/12/2012 à 11:20 :
le titre était à de telles altitudes que...... certains ont décidé de prendre leur bénéfice....

quant au transfert potentiel d'une filière de production de chine aux USA, plutôt une bonne nouvelle non?....... même si ça contrarie les analyste parceque ça promet un peu moins de "marge"..... les travailleurs américains accueilleront cette nouvelle plutôt bien, je pense......

a écrit le 06/12/2012 à 11:07 :
c'est quand même fort de lire que le rapatriement d'une partie de la production de la Chine vers les USA pourrait endommager la qualité des produits. Si l'Iphone était fait aux USA il pourrait donner une bonne raison de payer un surcoût comparé à la concurrence android.
a écrit le 06/12/2012 à 10:32 :
C'est un ajustement de la bourse. Apple est certes une belle entreprise, mais peut-être que tout le monde a compris qu'il fallait savoir raison garder.
a écrit le 06/12/2012 à 10:11 :
le prophete est mort,les disciples sont des médiocres et le titre en bourse tombe.On sort toutes
les semaines un nouveau iphone-ipad,etc.etc.mais la farine est toujours la meme.Tout le monde
cuit avec la meme eau,Apple aussi.
Réponse de le 06/12/2012 à 16:59 :
J'ais vendu a la mort de SJ, je suis donc passé a côté des 700 USD. Mais les produits conservent encore une longueur d'avance. Ex le nouvel IMAC : 27 pouce résolution sup a la HD, i7, 32 Go de mémoire, 768 Go SDD, 0 bruits, Nvidia GTX 680M 2Go DDR5.... aucun PC du même type avec les même performances. Il est vrai que le prix est raccord, mais c'est du matos qui ressemble a quelque chose. A part la souri vraiment pas pratique a mon goût.
a écrit le 06/12/2012 à 10:03 :
A force de sortir en boucle des appareils soit disant révolutionaires qui ne sont que des up grades ou des corrections de ceux précédent ca finit par se voir
En outre sur cette fameuse télé connectée je suis dubitatif les consoles de jeux et les lecteurs dvd blue ray sont déja connectés et font ca trés bien De plus le marché est quand même trés chargé avec des acteurs qui se battent comme des furieux pour la moindre part de marché.Rappellons que Samsung est l ennemi majeur d apple et l un des plus gros fabriquant du monde de dalles (écran) je doutes qu ils laissent gentillement Apple s installer
Réponse de le 06/12/2012 à 11:05 :
Assez d'accord, sans compter qu'une part non négligeable des iphones et ipads dépendent de la technologie de... samsung
a écrit le 06/12/2012 à 9:39 :
Super, et comme ça va continuer à tomber, bientôt ça vaudra plus rien.
Avec tout les bobos qui pensent qu'Apple c'est mieux que tout les autres acteurs parce qu'ils
sont plus cher.
Bref la fin de la bulle.
Réponse de le 06/12/2012 à 11:04 :
Pas qu'une histoire de bobo booby, Apple c'est l'apothéose d'une industrie de type 1.0 qui a portée le design global au sommet de son art. Beaucoup de choses remarquables ne sont pas forcement perceptibles à l'oeil nu et surtout c'est la seule entreprise au monde qui a su réaliser l'exploit de maitriser contenant et contenu. aucune entreprise hi tech ne peut revendiquer faire du hard, du soft et livrer du contenu en même temps et le faire aussi bien.
Forcément ce système va s'essouffler avec l'arrivée des industries de type 2.0 plus ouvertes et associatives alors qu'Apple était intégrative. je crois qu'il ne faut pas confondre la folie des marchés simplement attirés par des croissantes fortes et rapides et donc déçu que cela s'arrète et une Entreprise qui serait en mauvais état. Apple devra forcément faire évoluer son modèle économique peut être effectivement en baissant ses prix pour rester compétitive sur un marché très concurencé désormais.
Réponse de le 06/12/2012 à 12:58 :
"la seule entreprise au monde qui a su réaliser l'exploit de maitriser contenant et contenu" ... C'est beau, mais le marketing Apple a permis de vendre à vil pris des matériels à faible coût de production ... Il n'y a que les bobos et gogos qui essaient d'imiter les bobos pour y croire ... en plus de la maitrise du contenant et du contenu, je dirai qu'il a aussi la dépendance du con qui paie ...
Réponse de le 06/12/2012 à 14:03 :
Samsung n'est pour Apple qu'un fournisseur de composants. Même la puce A6, conçue par Apple peut être faite ailleurs que chez Samsung et cela est envisagé pour 2013.
D'ailleurs Samsung ne fabrique plus que 13% des écrans LCD d'Apple.
a écrit le 06/12/2012 à 9:38 :
La fin des mobiles subventionnés font ressortir aujourd'hui des iPhone valant aussi cher que des écrans Plats. Le "juste prix" peut faire mal au consommateur. Par sur qu'il soit par ailleurs judicieux de Pratiquer des prix plus élevés en supprimant les "premiers prix" (et capacité de stockage) des iPod
Réponse de le 06/12/2012 à 10:09 :
La fin du mobile subventionné est un microcosme franco-français. Il n'y a sans doute aucun impacte sur le marché mondial...
Réponse de le 06/12/2012 à 10:22 :
faux, Espagne et USA on déjà diminuer voir supprimé les subventions. L'impact direct sur les ventes iPhone ne peut être quantifier, mais la concurrence d' Android, beaucoup moins cher, pèsent sur la part de marché des Iphones !
a écrit le 06/12/2012 à 9:38 :
La plys belle degringolade pourrait etre a venir et concerner FB...
Réponse de le 06/12/2012 à 10:36 :
mff mfff mfffff, je sens déjà l'ombre d'Amazon planer sur la bourse américaine...
plaaffff !!! c'est rien, c'est la énième bulle Internet qui vient d'éclater...
Prenez votre respiration... expirez et gonflez en une autre... attendez encore 10 ans... c'est bien vous venez de gaver les patrons pendant 10 autres années et appauvrir encore une fois les petits porteurs. Welcome to the World
a écrit le 06/12/2012 à 8:51 :
On aurait tout aussi bien pu commenter plus tôt sur les jours où Apple prenait en valorisation boursière plus que certains grands groupes n'étaient valorisés, et sans justification aucune. Il suffit de se reporter aux analyses de sites spécialisés comme BoomBustBlog de Reggie Middleton par exemple. Apple est une bulle crée de toute pièce pour faire léviter les indices et pour faire monter la valorisation des quelques centaines de fonds dont c'est la ligne principale.
Réponse de le 06/12/2012 à 15:11 :
Petit rappel : Samsung met plus de 12 milliards de $ en publicité et sponsoring en 2012.
C'est plus que Microsoft (1,5) + Coca Cola + Amazon + Google + Apple (0,5 !!!) réunis.
Donc Samsung a mis 24 fois plus d'argent pour la promotion de ces produits qu'Apple...
Et 8 fois plus que Microsoft (dont la mega campagne Surface et la Xbox).
Chercher l'erreur sur qui innove et qui inonde (et finance) les médias...
Réponse de le 06/12/2012 à 19:48 :
Une bulle ???
Apple c'est du concret, c'est un vrai CA, un vrai bénéfice, du vrai matériel, 500 millions ce compts iTune avec CB - on est loin d'une startup avec rien de concret
En plus, Apple a un PER de 12, donc bien en dessous de critères de sur-évaluation, Amazon doit tutoyer les 200, Google les 20... donc on et très loin d'une bulle concernant Apple

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :