Apple négocie avec China Mobile un accord aux enjeux colossaux

Avec ses 700 millions d'abonnés, China Mobile ouvrirait à Apple un immense marché pour son iPhone. Une annonce qui tombe bien au moment où l'entreprise accuse un léger tassement de ses ventes.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)

Apple s'apprête-t-il à changer de dimension ?  D'après le magazine Forbes, la marque à la pomme négocie un partenariat avec China Mobile, le premier opérateur du pays. Cet accord permettrait à Apple d'offrir son célèbre iPhone à un parc d'abonnés de près de 700 millions de personnes. Soit beaucoup plus que les 380 millions d'abonnés cumulés des deux autres opérateurs chinois (China Unicom et China Telecom). L'américain devra toutefois modifier son téléphone pour qu'il soit compatible avec la norme 2G/3G spécifique au réseau China Mobile.

Un immense levier de profit

La Chine constitué un formidable gisement de recettes pour Apple. Seul 1 chinois équipé d'un mobile sur dix dispose d'un smartphone... Mais il devra affronter la concurrence des smartphones sous Android soit 90% de ce segment en Chine. Un enjeu colossal pour la firme de Cupertino qui réalise 60% de ses profits et 45% de son chiffre d'affaires avec son iPhone .

Pour préparer son offensive elle rejoue sa partition marketing fondée sur l'effet d'attente du consommateur. L'arrivée de l'iPhone 4S en janvier dernier avait ainsi suscité de vives réactions autour des magasins Apple. Ceux-ci ont dû baisser leur rideau face aux scènes d'émeutes des consommateurs impatients de s'emparer du smartphone. Le lancement de l'iPhone 5 prévu vendredi s'annonce aussi important. China Unicom a déjà annoncé 100 000 précommandes.

Apple s'essoufle-t-il?

Ces perspectives pourraient rassurer les marchés inquiets du tassement des ventes du groupe d'informatique. Certes, son bénéfice net a augmenté de 60% à 41,7 milliards de dollars sur l'exercice 2011-2012 clos le 30 septembre, pour un chiffre d'affaires de 156 milliards de dollars. Les ventes d'iPad se sont envolées de 26% mais les analystes s'attendaient à mieux. La tablette perd d'ailleurs du terrain puisque sa part de marché mondiale est passée de 68 à 55% entre le deuxième et le troisième trimestre 2012. Enfin, l'iPhone 5, s'il a bien été accueilli à sa sortie fin septembre, affiche un niveau de ventes semblable à celui de l'iPhone 4S un an auparavant. Il faut dire que les marchés étaient habitués à des progressions à deux chiffres (+58% sur l'exercice 2011-2012).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.