Après l'affaire Snowden, les agents secrets russes prêts à revenir à la machine à écrire

L'affaire Snowden a mis la puce à l'oreille des Russes : le quotidien Izvestia déclare ce matin que le FSO, Service fédéral russe de protection, va revenir à la machine à écrire afin d'éviter toute sorte d'espionnage électronique.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

La machine à écrire avait du bon. Le papier aussi. Pas de piratage ni d'espionnage électronique possibles. C'est pourquoi le FSO, Service fédéral russe de protection issu de l'ancien KGB, souhaiterait revenir à la machine à écrire. Le quotidien russe Izvestia rapporte ce matin que le service spécial russe a lancé un appel d'offre pour l'achat de 20 machines à écrire. Le FSO n'a pas souhaité ajouter de commentaires, mais les faits parlent d'eux-mêmes.

Les révélations d'Edward Snowden les ont incité à la méfiance. L'affaire WikiLeaks aussi. Et des informations rapportent que le Premier ministre Dmitri Medvedev avait été écouté lors d'un sommet du G20 à Londres. Ce contexte d'espionnages électroniques et de fuites explique que le FSO se tourne vers la machine à écrire. Les secrets semblent ainsi mieux protégés, ou leur diffusion devient du moins plus difficile.

« Toute sorte de télécommunication électronique est vulnérable »

Le progrès informatique, et tous les avantages qu'il comporte, semble toucher ses limites : Nikolaï Kovalev, député et ex-directeur de l'ex KGB, déclare que « du point de vue de la sécurité, toute sorte de télécommunication électronique est vulnérable. On peut capter n'importe quelle information depuis un ordinateur ».

Avoir du retard a du bon : il semblerait que le ministère de la Défense russe et certains services spéciaux utilisent toujours des machines à écrire. Protégés des moyens de surveillance électronique, ils pourraient bien remettre le papier à la mode.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 04/11/2013 à 21:59
Signaler
Diff¨¦rents dysfonctionnements ont touch¨¦ le 787 Dreamliner, qui ont conduit les autorit¨¦s ¨¤ clouer au sol l'ensemble de la flotte mondiale en janvier dernier. Les vols des Dreamliner ont repris en avril.Peu de temps apr¨¨s les r¨¦v¨¦lations des m...

à écrit le 15/07/2013 à 10:28
Signaler
ah un article qui fait sourire , eh oui les ordinateurs d'aujourd'hui sont vulnérables aux intrusions , mais je l'avais vu déjà avec le piratage a l'époque des commodore 64 dans les années 80 on était encore a des années lumières du tout Internet , m...

à écrit le 13/07/2013 à 10:11
Signaler
Je pense qu'il est même préférable de revenir clairement aux moines copistes. Ca va donner du boulot a plein de gens...

à écrit le 12/07/2013 à 9:18
Signaler
Vous parlez du FSO ou du FSB ? Le successeur du KGB est le FSB (Service Fédéral de Sécurité).

à écrit le 12/07/2013 à 8:07
Signaler
je conseil aux russes d'utiliser " le nez " de notre H.Poirot Bernard Squarcini,le renifleur des flatulences de la république!!!!! Une référence en matière!!!!!

à écrit le 11/07/2013 à 23:25
Signaler
Et les pigeons ?

à écrit le 11/07/2013 à 21:18
Signaler
C'est en effet une technique sismographique qu'a tente d'utiliser la NSA il y a quelques annees en creusant un tunnel sous l'ambassade de Russie a Washington pour y installer des capteurs sismiques. Le creusement d'un tunnel d'environ 400m partant d'...

à écrit le 11/07/2013 à 20:54
Signaler
A c?ur vaillant rien d'impossible! Il suffira alors aux services occidentaux de placer à l?extérieur des locaux ou seront déployés ces machines à écrire de keyloggers sismiques qui enregistreront sans aucune difficulté les vibrations causées par leur...

à écrit le 11/07/2013 à 19:12
Signaler
Si les service secret russe n'etait pas au courant de ses programmes, ils ne servent donc a rien, autan qu'ils jouent au billes.

le 11/07/2013 à 20:31
Signaler
Ce n'est pas aussi stupide que ça, lorsque qu'il y a eu des copies des comptes bancair.es en Suisse, un Boss des banques a déclaré à la TRS que pour éviter les fuites et les copies il faudrait revenir au papier. Durant la guerre froide les occidenta...

le 12/07/2013 à 9:16
Signaler
La liste Falciani contenait les données de 120 000 comptes. Si celles ci n'avaient pas été disponibles en support numérique il aurait été impossible matériellement de les pirater. De plus, le papier est un bon support pour les archives. On arrive à d...

le 12/07/2013 à 9:16
Signaler
La liste Falciani contenait les données de 120 000 comptes. Si celles ci n'avaient pas été disponibles en support numérique il aurait été impossible matériellement de les pirater. De plus, le papier est un bon support pour les archives. On arrive à d...

le 12/07/2013 à 9:27
Signaler
Alex : l'orthographe et la grammaire, c'est trop peu pour vous ?

le 12/07/2013 à 10:41
Signaler
@ Tartarin: vous n'avez rien d'autre à faire que critiquer l'orthographe et la grammaire? Etes-vous fonctionnaire,maitre d'école,ou plus futés que les autres? Svp.ne répondez pas, on a tout compris!!!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.