Comment financer la musique ? la réponse d'Aurélie Filippetti

 |   |  446  mots
La filière musicale sera soutenue par l'"élargissement de l'assiette" de taxes existantes, a annoncé dimanche, la ministre de la Culture, excluant de ponctionner les ressources allouées au cinéma.

 La filière musicale sera soutenue par l'"élargissement de l'assiette" de taxes existantes, a annoncé dimanche au Midem, le rendez-vous annuel de l'industrie musicale à Cannes, la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, excluant de ponctionner les ressources allouées au cinéma.

La filière musicale s'est réjouie de cette annonce, tout en s'interrogeant sur les financements nouveaux qui y seraient associés.

"Le principe, c'est de faire financer la création par ceux qui la diffusent, notamment dans l'univers numérique. Il ne s'agit pas de prendre de l'argent au cinéma, ce qui ne serait pas acceptable, ni accepté sans doute", a déclaré Aurélie Filippetti au Midem.

Une réallocation d'une partie de la taxe sur les services de télévision (TST-D), qui est affectée au Centre national du cinéma (CNC), avait été évoquée au moment du projet de création d'un Centre national de la musique (CNM), lancé sous la présidence Sarkozy et abandonné par la ministre à son arrivée rue de Valois.

Financements innovants

"Ce qu'il faut qu'on arrive à montrer, c'est qu'il y a un intérêt conjoint de l'ensemble des secteurs culturels à mettre en place un financement nouveau et innovant sur les nouveaux acteurs du numérique notamment, sur ceux qui ne sont pas encore soumis à l'assiette ou à travers un élargissement de cette assiette aux nouveaux usages", a détaillé la ministre. "Il y a des contributions existantes dont le rendement peut être plus ou moins dynamique et dont l'assiette peut intégrer les nouveaux acteurs de l'économie du numérique ou les nouveaux usages", a-t-elle ajouté.

"Ca n'est pas du tout contradictoire avec l'idée générale d'une baisse de la pression fiscale. Ce sont des taxes affectées, ce ne sont pas de nouveaux impôts, ça fait partie de l'exception culturelle que le président de la République a défendue à Bruxelles", a-t-elle ajouté.

Rapport Lescure

Dans son rapport sur l'acte II de l'exception culturelle, Pierre Lescure avait proposé une nouvelle taxe sur les appareils connectés pour financer la création, mais celle-ci a été écartée par le gouvernement au nom de la pause fiscale.

"Je ne m'engagerais pas dans cette réforme, si je n'étais pas convaincue d'avoir de nouveaux financements", a affirmé Aurélie Filippetti.

Elle a par ailleurs précisé avoir demandé le déplafonnement de la taxe sur les spectacles, la seule ressource affectée actuellement au CNV dont Bercy a récemment baissé le plafond. "Je ne l'ai pas encore obtenu, dans un contexte fiscal difficile, mais j'espère y parvenir", a déclaré la ministre.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/02/2014 à 15:52 :
Comme si elle n'étais pas déjà financé... La taxe sur le multimédia sert a quoi? En plus télécharger est illégale. Faire une copie de son CD aussi malgré qu'on est payé les droits d'auteur. Étant donné que la copie et le téléchargement sont illégaux, pourquoi n'avez vous pas supprimé ces taxes sur le multimédia?
a écrit le 05/02/2014 à 11:33 :
Payer, encore payer, remettons les choses a plats.
Il existe à ce jour plusieurs taxes, CD-ROM, disque dur, clé USB, etc. pour financer l'industrie du disque, nous sommes en démocratie, en aucun cas nous devons payer des taxes supplémentaires pour alimenter l'industrie du disque. Il ne faut en aucun cas une imposition de nos dirigeant. Prenez l'argent aux majors et non pas ENCORE AU PEUPLE, c'est encore prendre de l'argent au pauvre qui le comble n'ont pas d'argent et pour se payer à manger et encore moins un disque La musique reste un plaisir, laisser les gens qui ont de l'argent se payer ce plaisir. Faite le même scénario avec des personnes dans le besoin. Aller vous encore nous taxer. Mais a force de taxer il n'y a plus d'argent. Est-ce qu'il existe des gestionnaires dans le gouvernement pour bien gérer l'argent des Francais? Nous avons des priorités, il faut redresser le pays. Prenez l'argent aux députer avec leurs 8000 minimun par mois plus tous leurs avantages (ça c'est un vrai scandale). Si vous voulez des idées, créer plutôt un site d'une boite à idée, vous allez voir que les français on plein de ressource.
a écrit le 03/02/2014 à 14:16 :
Ces politiciens qui nous racontent que des fadaises. Et nos impots vont dans la paoche d'incapables à redresser notre économie et notre dette alors meme que leur discours ne sont jamais suivi d'effet.
Ne pourrions nous pas leur diminuer leur revenus ? et les taxer comme tous les francais ?
Les ministres qui ne parlent pas via les médias sont ceux qui s'enrichissent sans rien faire et en attendant leur six mois réglementaire pour toucher la retraite de ministre. SCANDALEUX
a écrit le 03/02/2014 à 13:12 :
Voir l'impAct des intermittents sur l'assedic
ce n'est rien,il n'y a que le privé qui en fera les frais!
pendant ce temps,les vrais élites s'en vont créer ailleurs!
a écrit le 03/02/2014 à 13:00 :
Vite ressortez du placard la taxe sur les instruments de musique, et hop garçon un impôt de plus. . DOMMAGE QUE LE PRIX NOBEL N EXISTE PAS, pour les impôts, pour la TVA
nous l'aurions eu impôt créé le 10 avril 1954 créateur Maurice Lauré
a écrit le 03/02/2014 à 11:26 :
a force de donner de l'argent pour la musique les musiciens n'auront plus besoin de jouer
a écrit le 03/02/2014 à 10:44 :
Bientôt une taxe pour faire jouer Julie Gayet !
Réponse de le 03/02/2014 à 11:30 :
cela existe déjà; le cinéma français est largement subventionné et julie gayet vit certainement grâce à vos impôts et taxations diverses
a écrit le 03/02/2014 à 8:22 :
"Ce sont des taxes affectées, ce ne sont pas de nouveaux impôts" Pour moi contribuable quelle est la différence ? Le cynisme ou l incompétence de ces gens est purement révoltant
a écrit le 03/02/2014 à 7:13 :
C'est vraiment n'importe quoi !
On vous pique encore plus de fric..mais comme on les appelle taxes cela n'augmenterait pas la pression fiscale ! Je crois qu'il faut augmenter la pression pour que toute cette équipe d'incompétents dégage ...et vite !!
a écrit le 03/02/2014 à 6:36 :
Il faut faire payer un impot aux pauvres pour aider les riches comme dans le cinéma les socialistes savent faire
a écrit le 03/02/2014 à 6:21 :
he hop une de plus. Quel gachis de l'argent jeté par les fenettres pour des "artistes "qui nous coutent feja 1 millierd d'eurreurs avec les intermitents. STOP STOP je ne parle pas du cinéma . STOP
a écrit le 03/02/2014 à 6:13 :
Gagnez 133 euros par an facilement : mettez votre télévision à la poubelle !
a écrit le 03/02/2014 à 5:41 :
et si on financait la musique en diminuant les budgets des elus et en tapant dans la reserve parlementaire par exemple ? apres tout nos politiciens sont aussi des artistes ; ne nous chantent ils pas tous les jours PAROLE PAROLE ...
a écrit le 03/02/2014 à 0:48 :
Ils sont quand même très forts ! Il faut combien d'années d'études pour en arriver à la conclusion que la solution c'est la taxation :-)
a écrit le 02/02/2014 à 22:00 :
Qui profite de cette manne financière ? Comment est redistribué cet argent ?
Pourquoi le gouvernement intervient dans ce domaine alors que les diffuseurs sont privés ?
a écrit le 02/02/2014 à 20:09 :
ah! politiciens sans envergure mais tellement attachés aux taxes faute d'intelligence économique basée sur la concurrence et non sur les lobbies qui vous gouvernent.Il y plus de 5 ans que je n' achète plus aucun support musical il y bien d'autres moyens d'écouter de la musique je suis passé d'environ 300 euros par an à zéro et rien ne m'empêchera d'écouter de la musique je ne suis plus accro aux dernières sorties j'ai tout mon temps. bravo Madame la ministre inutile comme vos confrères et tous vos conseillers à 2 balles vous tuez petits à petits la créativité française et laissez aux anglo-saxons un bel avenir.
a écrit le 02/02/2014 à 18:31 :
et le matraquage continu ,bien sur il ne faut pas confondre taxes et impots ,par contre les deux sortent du meme porte monnaie et remplissent les memes caisses ,celle de l'etat, mais cela ne surprend plus personne de la part du PS!!!a bientot fin mars 2014!!
a écrit le 02/02/2014 à 17:52 :
Ils sont décidément bons qu'a çà , créer de nouvelles taxes !
a écrit le 02/02/2014 à 17:49 :
ils sont indecrottables ces socialo communistes, une idée une taxe, sans fiscalité pas de politique possible , et tout ca pourquoi ? pour financer les bastions cultureux de la gauche bobo
a écrit le 02/02/2014 à 17:46 :
Miam miam, vite une taxe bien grasse pour la culture bobo ! Les clients chanteurs du PS qui ne vendent pas d'album (comme pour les subventions du cinema). Une taxe pour nourrir la caste des protégés du PS
a écrit le 02/02/2014 à 17:22 :
Pour diminuer la pression fiscale on élargit l'assiette des taxes !!! Encore bravo Filippetti !!!
a écrit le 02/02/2014 à 17:17 :
Quand elle parle de "financer" la musique, de qui parle-t-elle exactement ? Des artistes, ou de l’industrie de pressage des rondelles plastiques ... hhmmm ??? J'ai comme un doute...
a écrit le 02/02/2014 à 16:57 :
il suffit d'instaurer une contribution radio.il n'est pas normal que les gens écoutent gratuitement la radio chez eux ou dans leurs véhicules.cette contribution devrait etre payable par tout contribuable et inscrit sur la feuille de taxe foncière
Réponse de le 02/02/2014 à 17:22 :
@élu ps.....très drôle....!
Réponse de le 02/02/2014 à 17:34 :
Et aussi une taxe sur les gens qui chantonnent dans la rue sans payer de droits d'auteur! C'est absolument honteux !
Réponse de le 02/02/2014 à 20:48 :
Oui et une taxe pour ceux qui chantent sur trône pendant qu'ils déposent délicatement leur colombin dans la cuvette des chiottes
Réponse de le 02/02/2014 à 21:10 :
Encore un commentaire approximatif et une belle idée communo-marxiste de ce brillant cerveau qu'est élu ps. Cher internaute, vous nous dîtes "il suffit d'instaurer une contribution radio.il n'est pas normal que les gens écoutent gratuitement la radio". En fait, nous payons DEJA pour cela. Radio France et compagnie sont financés par qui, à votre avis ? PAR NOUS ! (via nos impôts). Il serait temps que ce gouvernement fasse une pause dans ses idées de taxes qui pleuvent chaque jour (et que élu PS fasse également une pause dans ses incessants messages sans queue ni tête).
Réponse de le 02/02/2014 à 21:16 :
Non non on ne paiera plus vos taxes et on quittera votre pays de...Et surtout meme expat on ne votera pas pour vous afin d etre solidaires avec nos amis restes au pays et leur eviter d etre plumes par la dictature de l etat glouton.
Réponse de le 04/02/2014 à 0:05 :
Cela existe déjà et cela s'appelle la redevance AUDIOvisuelle.
a écrit le 02/02/2014 à 16:42 :
encore des taxes , toujours des taxes et encore des taxes , pour maintenir le privilège de la rente a vie , ras le bol de ce système unique au monde ou l'on taxe le consommateur a ce point qu'il devient un pirate .. ils n'ont rien compris et ils continuent dans cette logique folle .. les pirates eux ont encore une raison de plus pour pirater la musique .. ecoeurant ce bas niveau intellectuel .. au demeurant certains artistes leurs petites entreprises marchent mieux que des PME dans l'industrie .. merci la rente ..
a écrit le 02/02/2014 à 16:26 :
S'occuper de résorber la dette française qu'ils continuent a creuser ?
Et quand vont ils arrêter de nous ´enfumeŕ en nous parlant de sujet qui ne redresserons en rien les finances publiques ?
a écrit le 02/02/2014 à 16:00 :
Bravo, on continue le financement "soviétique" de la musique. Le problème est que ce financement irrigue surtout les gros éditeurs et producteurs et laisse mourir la véritable création. Aprés Hadopi, Impôtpi ?
a écrit le 02/02/2014 à 15:51 :
La création est déjà financée par le régime très favorable des intermittents du spectacle mais cela ne suffit pas. Les français sont vraiment des veaux.
En même temps le piratage à vraiment de beaux jours devant lui.
a écrit le 02/02/2014 à 15:26 :
Ce ne sont pas des impôts, ce sont des taxes! Rien à voir! On n'augmente pas impots!
La mauvaise foi personnifiée ....
a écrit le 02/02/2014 à 15:18 :
ces énarques sont fous et inutiles , mais les français ont voté pour eux donc...
Réponse de le 02/02/2014 à 21:34 :
Même les énarques de droite?
a écrit le 02/02/2014 à 15:06 :
Pas de problème pour les socialistes. On taxe !!!
a écrit le 02/02/2014 à 13:45 :
Je me mets à la musique.
a écrit le 02/02/2014 à 13:30 :
Bonjour,
JE ne partage pas du tout la vision de la ministre. En augmentant les taxes qui sont une forme d'imposition, on augmente le sentiment d’injustice fiscale et donc la volonté de gratuité. Les français ne sont pas des poules aux oeufs d'or et trop d'impots tue littéralement l'impot. On le voit avec la fraude à la TVA les recettes ont drastiquement baissées à cause d'uen fraude massive qui restera impunie car trop massive pour que le législateur et la jusice n'y puisse quoi que ce soit. Cela fait des années que tout le monde, sauf bien entendu les lobbies pro, réclame une licence globale accolée à l'abonnement internet solution viable pour tout le monde, cela apporterait de l'argent frais pour la musique et le cinéma, cela libèrerait l'internaute de tout l'imbroglio législatif lié aux droits d'auteur sur Internet et cela permettrait également d'augmenter les ressources pour la lutte contre la fraude et la contrefaçon sur Internet. Tout le monde serait gagnant. Mais non il faut trouver des artifices idiot intenables et surtout non acceptés par tous et qui ne fonctionneront pas ... . Que d'argent dépensé en pure perte depuis de nombreuses années ... . Nous sommes au 21ème Siècle il est temps de laisser derrière soit les recettes obsolètes du 20ème siècle ... .
Réponse de le 02/02/2014 à 16:45 :
vous avez raison et souvenez vous dans les années 80/90 , le secteur qui demandait la baisse de la TVA sur les produits musicaux alors qu'ailleurs en europe la TVA était plus faible qu'en france , cela a été enterré purement et simplement et depuis le piratage avec l'aide d'internet a explosé alors les taxes ... pourtant la culture rapporte 13 milliards par an .. autant que l'automobile .. a méditer si on le taxe m'étonnerais que cela ne finisse pas comme l'automobile .. helàs ..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :