Microsoft annonce la suppression de 18.000 emplois dont 12.500 chez Nokia

Le géant américain du logiciel a annoncé jeudi un plan social drastique, affectant surtout les équipes de Nokia, dont il a finalisé l'acquisition en avril pour 7,2 milliards de dollars. Il s'agit de sa plus grosse réduction d'effectifs depuis sa création, il y a 39 ans.
Le géant de Redmond, sous la conduite de son nouveau directeur général, Satya Nadella, en poste depuis cinq mois, veut se recentrer sur le cloud et les logiciels destinés aux applications mobiles. (Photo : Reuters)
Le géant de Redmond, sous la conduite de son nouveau directeur général, Satya Nadella, en poste depuis cinq mois, veut se recentrer sur le "cloud" et les logiciels destinés aux applications mobiles. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)

La rumeur d'un vaste plan de licenciement courait depuis déjà plusieurs jours. Le groupe informatique américain Microsoft a annoncé jeudi la suppression de 18.000 emplois d'ici un an, soit 14% de ses effectifs mondiaux. Un tel plan représente la plus importante réduction d'effectifs engagée par Microsoft depuis sa création il y a 39 ans. Dans la matinée, des sources proches, citées par Reuters, parlaient encore de 6.000 suppressions de postes. 

Se recentrer sur le Cloud

Cette restructuration affecte surtout Nokia, dont Microsoft a finalisé l'acquisition en avril pour 7,2 milliards de dollars: 12.500 postes supprimés soit près 40% des effectifs de la filiale finlandaise. La division smartphone fusionnera avec celle des téléphones classiques. La ligne Nokia X sous Android sera arrêtée, tout comme la gamme Asha pour les pays émergents. L'usine de Komaron, en Hongrie, va fermer et la production sera concentrée à Hanoï.

« Il est particulièrement important de reconnaître que le rôle des téléphones au sein de Microsoft est différent qu'au sein de Nokia. L'activité de téléphones chez Nokia était une fin en soi, chez Microsoft tous les appareils doivent donner corps au meilleur des expériences numériques, côté vie professionnelle et personnelle, signées Microsoft, et apporter de la valeur à la stratégie de Microsft » explique Stephen Elop, l'ancien PDG de Nokia, venu et retourné chez Microsoft, dans un email aux salariés.

>> Lire aussi :Finlande : "Steve Jobs a pris nos emplois !" 

 Ce plan social va se traduire par des charges avant impôts de 1,1 milliard à 1,6 milliard de dollars, qui seront étalées sur les quatre prochains trimestres, a précisé le groupe dans un communiqué. Le géant de Seattle, sous la conduite de son nouveau directeur général, Satya Nadella, en poste depuis cinq mois, veut se recentrer sur le "cloud" et les logiciels destinés aux applications mobiles. 

Satya Nadella avait lui-même fait part de son intention d'"alléger" l'organisation du groupe dans une note au personnel la semaine dernière.

Une réduction d'effectif généralisée

L'acquisition de Nokia a augmenté les effectifs de Microsoft d'un quart pour les porter à 127.000 personnes. Microsoft avait alors déclaré qu'il réduirait les coûts de 600 millions de dollars par an dans les 18 mois suivant l'achat. Steve Ballmer, le prédécesseur de Satya Nadella, avait supprimé 5.800 emplois, soit 6% des effectifs, début 2009.

Microsoft n'est pas le seul à tailler dans ses effectifs pour s'adapter à l'évolution du marché informatique. Hewlett-Packard est en train de supprimer 50.000 de ses 250.000 postes tandis qu'IBM entreprend un "rééquilibrage des effectifs" qui, de l'avis des analystes, induirait 13.000 pertes d'emplois, l'équivalent de 3% environ des effectifs. Intel et Cisco Systems prévoient quant à eux de supprimer 5% de leurs postes. 

Articlue publié à 9h06, mis à jour à 14h45 avec la déclaration de Satya Nadella.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 24
à écrit le 18/07/2014 à 17:30
Signaler
Microsoft, plus de $340 milliards de valorisation prépare la reprise de H.P qui en pèse 61 milliards. Ces derniers temps l'un risque d'augmenter son avantage avec cette réduction d'effectifs tandis que l'autre avec ses 331 000 employés pour un chiffr...

à écrit le 18/07/2014 à 11:52
Signaler
La question est : quand est-ce que Microsoft va mettre la clé sous la porte ? Cela fait des années (en gros depuis que Billou n'a plus de fonction opérationnelle) que Grosoft vise à côté de la plaque. Qui se souvient de leur lecteur mp3 Zune ? qui ut...

à écrit le 18/07/2014 à 9:34
Signaler
Décision normale après une FUSAC, les postes en doublon sont éliminés... par contre, certains ici devraient prendre des cours d'économie.... Nokia boit la tasse et n'a pas le choix que de se faire racheter et de vendre des brevets pour rester attract...

à écrit le 17/07/2014 à 18:43
Signaler
la"nouvelle technologie" crée les emplois qu'elle détruit ailleurs qu'ils disaient... elle arrive même pas à conserver les siens....tout ça sent bon pour le chômage.. mais c'est la reprise on vous dit...

le 18/07/2014 à 2:04
Signaler
Ca n'a rien à voir, vous mélangez tout. Ici c'est Nokia qui a fait faillite en n'étant pas assez bonne. Nokia perd des emplois, et les concurrents comme Samsung, Apple, en créent.

le 18/07/2014 à 8:24
Signaler
en fait microsoft n'a pas vu la mobilité du Net via les smartphones , ils n'y croyaient pas trop , a présent il y'a le feu a la maison , ils ont donc racheté en urgence une marque en perte de vitesse pour imposer leurs windaubes chantiers en construc...

à écrit le 17/07/2014 à 17:12
Signaler
doivent se recentrer sur les Cloud's !

à écrit le 17/07/2014 à 16:47
Signaler
IBM licencie aussi. mais embauche 300 personnes de plus que prévu à Lille. c'est bon signe pour le pays ? j'avais lu il y a 2/3 ans dans L'Expansion qu'IBM avait mis en compétition des équipes en France, Canada et Inde pour le développement d'appli...

à écrit le 17/07/2014 à 16:23
Signaler
C pas possible, les ricains y rachèteraient des boites chez nous ? et y aurait des compressions et des délocalisations ? en Asie ? qui l'eut cru ? mais alors les amerloques y sont pas gentils ? j 'en reviens pas, on nous auraient menti ?

le 18/07/2014 à 0:48
Signaler
Ah bon les gentils français à la baguette et au beret ne font pas pareils aussi ? C'est quoi ce racisme anti américain ?

à écrit le 17/07/2014 à 16:06
Signaler
Cela va être la fête en Finlande

à écrit le 17/07/2014 à 15:58
Signaler
Le gouvernement finlandais ne s'est pas opposé à la fusion avec Microsoft. Il en paie aujourd'hui le prix.

à écrit le 17/07/2014 à 15:35
Signaler
Tous ces grands patrons de la net economie et des nouvelles technologies qui finance les democrates aux etats unis et les partis de gauche dans le monde sont pour une immigration sauvage pour remplacer les salariées trop payées par des immigrées mal ...

à écrit le 17/07/2014 à 14:04
Signaler
je suis sous Linux .... tous les claviers ont une touche "windaude" .... intrinsèquement cela ne me dérange pas .... mais pour la neutralité siiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !

à écrit le 17/07/2014 à 13:38
Signaler
pour 100 KG de pommes de terre on avait une paire de chaussures ... maintenant il faut 1Tonne .... pour des chaussures chinoises ! On va où ? Je n'en veux pas aux chinois loin delà (en plus j'ai de la famille l...

à écrit le 17/07/2014 à 13:38
Signaler
pour 100 KG de pommes de terre on avait une paire de chaussures ... maintenant il faut 1Tonne .... pour des chaussures chinoises ! On va où ? Je n'en veux pas aux chinois loin delà (en plus j'ai de la famille l...

le 18/07/2014 à 2:05
Signaler
Faut s'en prendre aux DISTRIBUTEURS, et pas aux chinois ! A fabriquer ça coute à 1 euro, et ils sont vendus 50 euros. Voilà la vérité.

le 18/07/2014 à 8:21
Signaler
les chinois n'y sont pour rien , ce sont les centrales d'achats via le monopole des distributeurs qui font le moins cher que moins cher et donc le client final qui se laisse berner par ces publicités auquel il participe a son insu au chômage et a une...

à écrit le 17/07/2014 à 13:31
Signaler
la GMS !

à écrit le 17/07/2014 à 12:32
Signaler
D'après d'autres propos ce serait 6000 suppréssions par an sur cinq ans = -30 000 emplois.

le 17/07/2014 à 13:41
Signaler
grosso modo = -30 000 "clients " !

à écrit le 17/07/2014 à 10:40
Signaler
Le capitalisme a tué le communisme (auquel je ne crois pas ) .... mais c'est grand c'est un grand corps malade .... l'agonie est lente ! Tout est laminé vers le bas .... où est le fordisme ?

à écrit le 17/07/2014 à 9:31
Signaler
Et on nous raconte qu'il y a une pénurie d'informaticien... On nous aurait menti ?

le 17/07/2014 à 18:49
Signaler
nan mais ça c'était avant... maintenant on a des indiens et les chinois à moitié prix pour 70h/semaine... et sans les rtt et grâce à internet on peut les faire bosser depuis chez eux et même la nuit !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.