HP compte supprimer 11.000 à 16.000 emplois supplémentaires

 |   |  267  mots
Les ventes de PC sont certes en hausse (+7%), mais cela risque d'être temporaire.
Les ventes de PC sont certes en hausse (+7%), mais cela risque d'être temporaire. (Crédits : reuters.com)
Hewlett-Packard a déjà prévu la suppression de 29.000 postes dans le monde d'ici 2014. Le groupe compte élargir sa restructuration "pour rester compétitif" dans un contexte tendu pour les ventes de PC.

En deux ans, Meg Whitman aura engagé la suppression de près de 50.000 emplois. La directrice générale de Hewlett-Packard va encore alourdir le vaste plan de restructuration du groupe informatique : HP a annoncé jeudi soir son intention de supprimer 11.000 à 16.000 postes supplémentaires, en plus des 34.000 en cours. Aucune échéance n'est précisée pour cette nouvelle réduction d'effectifs. 

Recul du chiffre d'affaires

Le groupe américain spère ainsi "être plus compétitif et atteindre ses objectifs". L'entreprise a vu une nouvelle fois ses ventes mondiales reculer au dernier trimestre, de 1% à 27,3 milliards de dollars, soit un peu plus qu'anticipé par les analystes. Le bénéfice par action était conforme aux attentes des analystes, à 88 cents. 

Hausse temporaire des ventes de PC

Dans une note, les analystes de RBC Capital Market ont jugé "inquiétante" la répartition de ces ventes. En effet, les ventes de PC sont certes en hausse (+7%), mais cela risque d'être temporaire. Pour le moment, elles profitent d'une période de renouvellement chez les consommateurs, en raison de l'expiration du support technique aux ordinateurs équipés de Windows XP. Sur le long terme, la chute des ventes de PC ne serait cependant pas prête de s'enrayer, selon le cabinet spécialisé IDC.

Par ailleurs, d'autres activités importantes sont en repli. Les ventes d'imprimantes de HP baissent de 4%, le services aux entreprise de 7% et les logiciels stagnent. 

En raison de la publication prématurée, avant la clôture de la Bourse, d'une partie de ces résultats, le titre a brusquement chuté, finissant en baisse de  2,28% à 31,78 dollars. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2014 à 17:15 :
HP est une entreprise en faillite tout comme 450 des 500 entreprises américaines classées par la magazine Fortune (A paraître ces jours). Rien d'étonnant sauf pour les naïfs qui voudraient que tout le monde gagne. Samsung (société coréenne) qui fait plus de 200 milliards, se trouvant ainsi la première entreprise mondiale de IT, a fait cette progression de plus de 20 milliards l'an dans une économie régressive (à savoir que les prix baissent d'environ 100 dollars par an pour un matériel pro de 1000 dollars en 2013). Il y a donc forcément des perdants. Ils ont été constitués par toutes les sociétés informatiques américaines dont nous avons déjà oublié les noms et touchent désormais les seuls grands qui restent. Si Dell devrait traiter indirectement avec Amazon, HP semble promis au "nouveau" Microsoft en pleine évolution.
a écrit le 23/05/2014 à 12:06 :
chez HP , de nouveau , le pressing affiche ses prestations et ça chôme pas !
a écrit le 23/05/2014 à 12:01 :
A trop changer d'environnement ils finiront par tuer la bête. le logiciel libre a de beaux jours devant lui quand les sociétés auront fait une étude comparative des coûts associés à toutes ses évolutions imposées.
Réponse de le 23/05/2014 à 16:01 :
Ce n'est pas un problème de cout mais d'accessibilité. Le grand public ne maitrise rien des logiciels libre qui sont souvent des outils très efficace mais peu attrayant et difficile à manipuler. Le problème des constructerus vient peut être plus de la surcouche logiciel qu'ils veulent absolument imposer à leurs clients. Pour avoir "nettoyer" un PC Dell fraichement acheter d'un ami, je peu vous dire que j'ai gagné facilement 10s au boot et que Firefox s'ouvre instantanément. Sans parler de Norton installé d'office et qui requiert des ressources beaucoup trop importante (même si je reconnais qu'un effort a été fait là dessus). Rien ne vaut un bon Avast gratuit et léger (et facile à utiliser) couplé à Spybot (plus compliqué à gérer). Et dans l'idéal il faudrait que les gens savent de quoi est fait un PC et qu'ils le montent eux même.
a écrit le 23/05/2014 à 10:20 :
a vrai dire le monde informatique souffre énormément et depuis l'arrivée de windows 8 c'est catastrophique , meme professionnellement je suis surpris de cette usine a gaz , pas étonnant que les constructeurs en pâtissent sérieusement , enfin la crise mondiale a aussi des conséquences directes aussi sur les achats des particuliers , ce n'est helàs qu'un constructeur parmi d'autres qui doit ajuster pour survivre et c'est pas fini malheureusement
Réponse de le 23/05/2014 à 15:50 :
@balzac : un peu de serieux ! Windows 8 n'a rien à voir avec le déclin de la vente de PC.... Cela fait maintenant 4 ou 5 ans que le secteur est clairement coupé en 2 : d'un côté le grand public qui n'utilise le PC que pour la bureautique et Internet et qui préfère acheter une tablette polyvalente plutôt que racheter une tour moche et encombrante. De l'autre côté les gamers, qui pour la pluspart sont des joueurs qui n'ont pas voulu s'investir dans les consoles "next-gen" (ahah) et préfère renouveller leur carte graphique tous les 2 ou 3 ans. Les processeurs sont maintenant tellement puissant qu'il n'est plus nécessaire d'en changer régulièrement pour jouer. Je le répète il n'y a quasiment que la carte graphique qui importe dans un PC de joueur, donc aucun interet de changer de PC ou de carte mère surtout quand l'interface PCI-Express n'a pas fondamentalement changer depuis des années et que rien ne se profile réellement dans les années à venir. Par contre d'accord sur un point : Windows 8 est une aberration et il est incroyable qu'il est fallu attendre autant de temps pour la version 8.1 et le retour du bureau classique. Rien ne vaut un bon Windows 7, meilleur OS de Windows depuis XP (SP1, car avant c'était pas terrible non plus).
a écrit le 23/05/2014 à 9:58 :
Effectivement, on voit des changements tous les jours : plus de dépots de bilan, plus de fermeture de commerces, plus de plans de licenciements. 40 ans de pouvoir UMP et PS avec comme résultats : 2000 milliards d'euros de dette, + 5 millions de chomeurs, + 9 millions de pauvres (dont + 2millions d'enfants). C'est ça la réalité du naufrange UMPS !
Réponse de le 23/05/2014 à 13:58 :
C'est en effet la politique socialisante de l'UMPSFNFGUDIVerts qui a fait les difficultés d'HP, entreprise publique française qu'il ne faut absolument ne pas brader aux ricains. Si seulement le parti pirate était au pouvoir, je pense qu'on aurait pu redresser Samsung avec l'actionnariat de la BPI.
Réponse de le 23/05/2014 à 13:58 :
C'est en effet la politique socialisante de l'UMPSFNFGUDIVerts qui a fait les difficultés d'HP, entreprise publique française qu'il ne faut absolument ne pas brader aux ricains. Si seulement le parti pirate était au pouvoir, je pense qu'on aurait pu redresser Samsung avec l'actionnariat de la BPI.
a écrit le 23/05/2014 à 8:22 :
J'ai pas besoin de lire plus que ça , beurk :

Meg Whitman aura prévu la suppression de près de 50.000 emplois ......
Réponse de le 23/05/2014 à 15:40 :
...à ne pas confondre avec 50 000 licenciements.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :