Devialet récolte 51 millions d'euros pour se déployer en Asie

 |   |  284  mots
Le dernier né de la gamme Devialet, le Phantom Reactor.
Le dernier né de la gamme Devialet, le Phantom Reactor. (Crédits : DR)
Le champion français des enceintes de luxe lève 16 millions d'euros auprès des fonds Korelya Capital et Ginko Ventures, et emprunte 35 millions d'euros auprès de la Banque européenne d'investissement (BEI ), pour se développer en Chine, en Corée du Sud et au Japon.

Moins impressionnant que les 100 millions d'euros levés fin 2016, mais toujours conséquent. Pour conquérir l'Asie, et notamment la Chine, la Corée du Sud et le Japon, Devialet repasse par la case financement. D'après Les Echos, la pépite du "son parfait" lève 16 millions d'euros auprès d'une partie de ses investisseurs de 2016, à savoir les fonds Korelya Capital - dirigé par Fleur Pellerin et financé par les asiatiques Naver et Lime-, et le suisse Ginko Ventures. La startup parisienne complète ce tour de financement par un emprunt de 35 millions d'euros auprès de la Banque européenne d'investissement (BEI). Soit 51 millions d'euros au total.

Lire aussi : "Il y a bien d'autres choses que du son dans mon cerveau" Quentin Sannié (Devialet)

Des corners dans les magasins et des partenaires locaux

Sous l'impulsion de son nouveau PDG, Franck Lebouchard, que La Tribune a classé en début d'année parmi les 100 personnalités à suivre en 2019, Devialet mise désormais moins sur ses propres boutiques que sur l'installation de corners dans les centres commerciaux. Cette stratégie, moins coûteuse, a déjà permis à l'entreprise de passer de 460 à 700 points de ventes.

Mais pour réussir sur le marché asiatique et notamment chinois, il faut savoir s'entourer de partenaires locaux. Devialet va ainsi s'appuyer sur plusieurs autres distributeurs physiques et sur les géants de l'e-commerce JD.com et TMall, pour vendre les enceintes de la gamme Phantom, dont le tout dernier produit, le Phantom Reactor, plus compact et moins cher (990 euros en France), destiné à démocratiser davantage la marque. Enfin, Franck Lebouchard a aussi recruté un spécialiste du marché chinois, l'ancien directeur des ventes de GoPro en Chine, Martin Ku.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2019 à 4:10 :
A ce prix la, les esthetes de la musique en Coree preferent se pourvoir avec de vraies enceintes et de marques reputees. (JB Lansing par exemple)
De plus le design des gamelles couleur linge de maison, ne sera pas un plus ici.
Le blanc etant la couleur du deuil.
a écrit le 10/04/2019 à 18:00 :
écoutez bien, des basses, des aigus, pas ou peu de médiums (70% de la musique), bref de la pub et de la com pour gogos branchés....
pour la hifi allez ailleurs
Réponse de le 10/04/2019 à 19:26 :
Chez Cabasse.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :