Le "son Devialet" accessible au grand public dès cet automne

La pépite française du son Devialet a dévoilé jeudi un accord avec le groupe britannique de télévision Sky pour commercialiser un nouveau système audio, son premier accord de licence visant à proposer ses technologies au grand public.
Quentin Sannié, Pdg de Devialet avec son produit phare le Phantom.
Quentin Sannié, Pdg de Devialet avec son produit phare le Phantom. (Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)

Le "Sky Soundbox", un système audio compact qui produit un son immersif comparable à un home-cinéma, sera proposé aux clients de Sky au Royaume-Uni et en Irlande à l'automne.

sky soundbox

Une soundbox à moins de 350 euros

Devialet, dont le produit phare est l'enceinte Phantom, avec un prix minimum de plus de 1.600 euros, était jusqu'à présent cantonné sur un marché de niche réservé aux passionnés du son. La Sky Soundbox sera commercialisée à un prix plus abordable, soit moins de 300 livres pour les clients de Sky et 799 livres hors abonnement (340 et 900 euros respectivement).

"Ça fait partie du projet de Devialet depuis dix ans, on veut devenir le leader mondial du son" et un tel accord "nous permet de démocratiser notre son émouvant et immersif", explique Quentin Sannié, Pdg de Devialet.

Aujourd'hui, "on a de magnifiques écrans, mais le son des téléviseurs est très mauvais", a-t-il relevé.

Devialet a conclu avec Sky un accord de licence sur le produit final qui intègre ses technologies. Alors que ses précédents produits étaient fabriqués par le groupe en France, la fabrication est cette fois-ci déléguée à un sous-traitant. Pour Sky, qui compte une vingtaine de millions de clients en Europe, cet accord représente un avantage compétitif.

Devialet est en discussion pour d'autres accords de licences, avec notamment des producteurs de contenus et des constructeurs automobiles. La société parisienne, fondée en 2007, s'est fait remarquer l'an dernier avec une levée de fonds record de 100 millions d'euros. Elle a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 60 millions d'euros -le double de 2015, et, espère-t-elle, la moitié de 2017-, et s'est lancée dans un vaste mouvement d'ouverture de points de vente.

(avec agences)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.