Le logiciel de gestion du personnel Skello lève 6 millions d'euros

 |   |  484  mots
Skello a créé un outil commercialisé en mode SaaS pour gérer les plannings, communiquer en temps réel avec les équipes, traiter automatiquement la paye et piloter l'activité sur plusieurs points de vente dans le secteur des métiers de bouche.
Skello a créé un outil commercialisé en mode SaaS pour gérer les plannings, communiquer en temps réel avec les équipes, traiter automatiquement la paye et piloter l'activité sur plusieurs points de vente dans le secteur des métiers de bouche. (Crédits : Skello)
La startup parisienne digitalise et automatise la gestion du planning du personnel dans le secteur des métiers de bouche, soumis à de nombreuses réglementations sur les temps de travail. Skello souhaite désormais s'étendre à d'autres secteurs d'activité.

Finis les fichiers Excel et le papier. La startup Skello, qui a créé le premier outil numérique de gestion du personnel dans les métiers de bouche (cafés, restaurants, hôtels, boulangeries...), réalise son premier tour de table, de 6 millions d'euros, pour poursuivre sa conquête du marché français. Ses investisseurs sont les fonds Aglaé Ventures et XAnge, accompagnés de business angels de prestige dont Jean-Baptiste Rudelle (Criteo) et Thomas Landais (Doctolib).

Une cinquantaine de règles à appliquer par convention collective

La startup apporte une solution numérique à un vrai problème : la gestion aujourd'hui calamiteuse, longue et parfois source de migraines du planning du personnel dans des secteurs soumis à une réglementation complexe.

"Il existe une cinquantaine de règles par convention collective pour le temps de travail dans la restauration rapide ou traditionnelle. Les managers doivent prendre en compte le temps de pause, les heures majorées la nuit, la longueur des shifts... C'est d'une grande complexité, notre outil prend en compte toutes ces contraintes pour faire gagner du temps dans la gestion des plannings, optimiser la présence du personnel et donc gagner de l'argent", explique Quitterie Mathelin-Moreaux, co-fondatrice et Pdg de Skello.

Skello a donc créé un outil commercialisé en mode SaaS (un service logiciel sur abonnement) pour gérer les plannings, communiquer en temps réel avec les équipes, traiter automatiquement la paye et piloter l'activité sur plusieurs points de vente, ce qui est pratique pour les chaînes de restaurants par exemple. D'après Skello, sa technologie permet aux managers de diviser en moyenne par trois le temps passé sur les tâches administratives et de diminuer de 6 points les coûts de personnel.

La startup revendique déjà 1.500 clients, répartis en trois tiers : les "grands groupes" de plus de vingt points de vente (Alain Ducasse, Planet Sushi, Ibis...), les "comptes intermédiaires" entre 15 et 20 points de vente, et les "comptes indépendants" avec moins de 5 points de vente. "Plus il y a de points de vente, plus la solution est pratique pour coordonner l'activité", affirme la dirigeante.

S'étendre dans la grande distribution et les services

L'argent de la levée de fonds devrait permettre à Skello d'intensifier ses forces commerciales pour devenir leader sur son marché, et attaquer d'autres secteurs que celui des métiers de bouche. Son ambition : fournir sa solution à tous les points de vente gérant du personnel.

"Seulement 6% de nos clients travaillent en dehors du secteur hôtellerie-restauration, mais notre solution s'adapte très bien pour le retail et les services. Les plannings du personnel dans un supermarché par exemple sont aussi complexes à gérer que dans l'hôtellerie-restauration et nous avons déjà des demandes", explique Quitterie Mathelin-Moreaux.

Pour mener à bien cette vision, l'entreprise prévoit de passer de 30 à 150 employés d'ici à deux ans, à la fois pour muscler son équipe commerciale et améliorer le produit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :