Masque qui tue les virus, veste haptique, voile photovoltaïque... le meilleur des innovations françaises au CES 2022

La Tribune a sélectionné sept innovations françaises qui seront présentées au CES de Las Vegas, le plus grand salon technologique au monde, qui se tient de mercredi à vendredi. Masque qui tue les virus, veste haptique pour avoir des sensations dans le métavers, kit oreilles et mains libres pour le télétravail, voile photovoltaïque pour bateaux et bâtiments, ou encore, robots industriels en 3D : découvrez quelques-uns des futurs champions du CES 2022.
Sylvain Rolland

6 mn

De nombreuses solutions post-Covid vont être présentées au CES 2022 de Las Vegas, dont les écouteurs non-intrusifs de la startup française ActivMotion, parfaits pour le télétravail.
De nombreuses solutions "post-Covid" vont être présentées au CES 2022 de Las Vegas, dont les écouteurs non-intrusifs de la startup française ActivMotion, parfaits pour le télétravail. (Crédits : ActivMotion)
  • Airxôm, le masque qui élimine la pollution et décontamine l'air des virus

En ces temps de Covid-19, nul doute que l'innovation de la startup lyonnaise ne va pas passer inaperçue au CES de Las Vegas. Airxôm revendique effectivement avoir mis au point le premier masque de protection respiratoire. Développé avec l'aide du laboratoire de mécanique des fluides de l'école Insa Lyon et destiné aux personnes les plus fragiles, ce dispositif médical s'appuie sur une technologie de filtration active à l'inspiration comme à l'expiration, à base de particules métalliques. Celui-ci peut ainsi détruire les polluants chimiques et organiques (COV) ainsi que les micro-organismes, notamment les bactéries et les virus - y compris celui du Covid-19, affirme l'entreprise, tests à l'appui.

Airxôm mise sur le CES 2022 pour se faire connaître, en vue d'une commercialisation de son produit dès le mois prochain, uniquement en pharmacie et au prix de 300 euros.

  • Héole, la voile photovoltaïque pour décarboner les bateaux et demain les bâtiments

Le soleil et le vent pour faire avancer tous types de bateaux et remplacer les moteurs à essence : telle est l'ambition de la startup bretonne Héole. L'entreprise va dévoiler au CES 2022 ses voiles photovoltaïques organiques, destinées à la production d'énergie verte pour l'alimentation des bateaux, des dirigeables électriques, et même des bâtiments et des constructions éphémères ou isolées. Capable de s'adapter à tous types de supports, sa technologie OPV brevetée (cellulles photovoltaïques organiques) transforme l'énergie de la lumière en électricité directement exploitable, grâce à des polymères semi-conducteurs.

Trente fois plus légère qu'un panneau solaire classique, sa voile s'intègre sur des surfaces courbes et peut être enroulée. D'après l'entreprise, elle est également efficace "même à faible luminosité, par temps gris, de tôt le matin à tard le soir", n'utilise aucun matériau rare pour sa fabrication et se recycle entièrement.

  • Skinetic, la veste haptique qui fait ressentir le métavers

Quand on pense à la réalité virtuelle, la première chose qui vient à l'esprit est l'immersion. Problème : difficile de s'y croire vraiment sans en ressentir les sensations, notamment celle du toucher. L'entreprise francilienne Actronika, forte d'une trentaine d'années d'expérience dans le haptique, a ainsi développé Skinetic, une veste à retour haptique qui permet de reproduire des sensations très réalistes lors d'expériences en réalité virtuelle, notamment pour les jeux vidéo, mais aussi pour la formation.

"Quelques acteurs commencent à ajouter le toucher dans la réalité virtuelle, mais les illusions sont encore peu convaincantes. Nous avons décidé de faire passer cette technologie du noir et blanc à la couleur", explique Gilles Meyer, le PDG d'Actronika. La veste intègre 20 moteurs vibrotactiles brevetés, capables, selon l'entreprise, de générer une large gamme de vibrations couvrant "100% de la perception vibrotactile humaine", affirme-t-elle.

  • ActivMotion, la solution de communication oreilles et mains libres pour le télétravail

Des écouteurs qui n'obstruent pas le conduit auditif et un microphone qui n'encombre pas la bouche. C'est l'invention d'ActivMotion, la startup grenobloise qui fait son maximum pour rendre cet équipement indispensable à tout télétravailleur aussi discret et peu intrusif que possible. Grâce à ce "système extra-auriculaire non-intrusif", l'utilisateur peut ainsi capter les sons envoyés par son appareil auditif sans se couper de son propre environnement.

La startup était déjà présente sur le marché industriel, où son produit se révèle très utile pour les personnes sur le terrain. Elle vise désormais aussi le marché grand public avec l'essor du télétravail post-Covid.

ActivMotion écouteurs

  • Auum, l'alternative écolo au gobelet en entreprise

En 2020, la startup parisienne Auum -pour "Arrêtons l'usage unique maintenant"- gagnait un prix lors du concours 10.000 startups pour changer le monde, organisé par La Tribune. Deux ans plus tard, la voilà au CES de Las Vegas pour présenter une innovation qui n'en finit plus de séduire les entreprises.

Baptisée Yello-1, sa machine est capable de nettoyer, de désinfecter et de sécher un verre ou une tasse en 10 secondes chrono, avec seulement 2 cl d'eau et sans produit chimique. Son secret : une technologie brevetée utilisant la vapeur. Avec cette solution à la fois bonne pour l'environnement et saine, Auum permet aux entreprises de faire un geste concret pour l'environnement -5 milliards de gobelets en plastiques sont encore consommés tous les ans en France- tout en adoptant un nouvel usage parfaitement compatible avec la crise du Covid-19 et ses nouvelles exigences sanitaires.

Auum

  • Facil'Iti rend Internet accessible aux déficients visuels, moteurs et cognitifs

Startup à impact certifiée B-Corp et également ancien lauréat du concours 10.000 startups pour changer le monde, Facil'Iti développe une technologie qui personnalise l'affichage des sites web. L'objectif : rendre enfin Internet accessible à tous, y compris aux personnes qui souffrent de déficiences visuelles, motrices et cognitives, et qui en sont aujourd'hui largement exclues. Contraste, interlignage, police d'écriture, taille de caractères, couleurs, position des menus, taille des zones cliquables... lorsqu'un site internet est équipé de Facil'Iti, il s'adapte instantanément aux besoins de l'internaute, en fonction des filtres qu'il a sélectionnés. Au total, la pépite bordelaise propose plus de 1.000 adaptations sur mesure et 23 filtres prêts à l'emploi. L'un des meilleurs exemples français de la "tech for good", la technologie au service du bien commun.

  • Niryo, les robots industriels accessibles à tous

En 2017, lorsque Niryo a déboulé avec l'intention de "démocratiser la robotique" avec des robots construits partiellement en 3D, autant pour les industriels que le grand public, beaucoup étaient sceptiques. Quatre ans plus tard, la startup du Nord a réussi son pari. Basé sur des technologies open source, le Niryo One, son premier robot collaboratif, a d'abord séduit les milieux de l'éducation et de la recherche. Ned, son successeur présenté au CES 2022, y apporte de nombreuses améliorations, dont une structure en aluminium qui le rend plus robuste et précis, notamment pour l'usine 4.0. L'entreprise a déjà vendu 1.300 robots Niryo One dans 32 pays.

Lire aussi 7 mnCES 2022 : tout juste arrivée à Las Vegas, la délégation régionale se prépare à une édition particulière

Sylvain Rolland

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 05/01/2022 à 16:10
Signaler
L innovation ça se paît mais on est tellement habitué au masque made in chine ( cour de revient 15 centimes - prix de vente 1 a 3 euros..) que le consommateur européen a perdu ces repères… en tous cas ce pays reste bien créatif…. Faut les financement...

à écrit le 05/01/2022 à 16:09
Signaler
L innovation ça se paît mais on est tellement habitué au masque made in chine ( cour de revient 15 centimes - prix de vente 1 a 3 euros..) que le consommateur européen au a perdu ces repères… en tous ca ce pays reste bien créatif…. Faut les financeme...

à écrit le 05/01/2022 à 5:00
Signaler
A 300 euros le mask, le depot de bilan est assure.

le 05/01/2022 à 12:52
Signaler
On dirait un sketch parodique sur le tele achat de pierre Bellemare... Et combien pour ce superbe masque maryse ? 300 euros pierre ! Oh et pas cher en plus !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.