Qui gagnera la course mondiale à l’informatique quantique  ?

 |   |  979  mots
Des machines aux algorithmes révolutionnaires. Ce prototype conçu par l'américain Rigetti maintient le cerveau de l'ordinateur, une puce de silicium, à - 273 °C pour garantir les propriétés quantiques des qubits.
Des machines aux algorithmes révolutionnaires. Ce prototype conçu par l'américain Rigetti maintient le cerveau de l'ordinateur, une puce de silicium, à - 273 °C pour garantir les propriétés quantiques des qubits. (Crédits : Image courtesy Rigetti Computing. Photo by Justin Fantl)
Géants du numérique, États et grands industriels sont sur les rangs pour concevoir l’ordinateur du futur qui pourrait bouleverser tous les secteurs de l’économie.

« Ne pas comprendre comment l'informatique quantique va transformer son industrie est au mieux une opportunité manquée, au pire une question de vie ou de mort. » C'est avec cette mise en garde que le cabinet de conseil Boston Consulting Group conclut son rapport de référence sur l'informatique quantique. États, géants du numérique et grands industriels placent déjà leurs pions. Pourtant la technologie émerge à peine, et n'a pour l'instant donné naissance à aucune application concrète. Mais si elle réalisait son potentiel, l'informatique quantique engendrerait de nombreuses innovations de rupture.

Lire aussi : L'écosystème français de l'informatique quantique : ses atouts, ses faiblesses

L'ordinateur quantique ouvre un pan entièrement nouveau de l'informatique. Une brique supplémentaire, capable de réaliser de nouveaux calculs et de s'attaquer à des problèmes irrésolus. Il ne remplacerait pas l'informatique classique, mais permettrait d'aller plus loin dans certains cas. « Nous allons pouvoir nous pencher sur des processus physiques liés aux plus grands enjeux sociétaux, comme le réchauffement climatique ou la médecine », anticipe Joseph Emerson, professeur en informatique...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2019 à 15:22 :
Je pense que Google est le mieux placé pour gagner la course j'aime bien Google
Il est le mieux placé pour changer le
Monde.
Bonne chance.
a écrit le 07/11/2019 à 10:57 :
On veut toujours nous faire croire qu'il y a compétition dans un projet de mondialisation mais ce n'est que poudre aux yeux pour maintenir un statue-quo social et un semblant d'autorité locale!
a écrit le 07/11/2019 à 9:19 :
Oui c'est une course mondiale a qui maitrisera le premier l'informatique quantique, le premier à passer "la suprematie quantique" comme le déclare l'avoir fait Google. Une guerre scientifique et technique entre la Chine et les USA ! Quel place pour l'Europe dans cette bataille mondiale pour la maitrise de l'informatique quantique. L'ordinateur quantique est bien l'avenir pour des calculs plus puissants, plus rapides, plus précis encore que ceux fait sur des calculateurs classiques ou supercalculateurs. Bill Gates dit " ne pas comprendre l'informatique quantique" il est vrai que c'est une vraie révolution pour les physiciens et les informaticiens : un monde à découvrir et à cerner!
a écrit le 07/11/2019 à 8:49 :
Les chinois et américains semblent quand même avoir la plus grosse capacité pour l'atteindre, maintenant il ne faut pas non plus négliger les outsiders que sont le Japon et la Corée du Sud qui certes ont moins d'argent mais ont un gros potentiel de dynamisme technologique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :