Record : en mai, les startups françaises ont levé plus de 520 millions d'euros (Voodoo, OpenClassrooms, Klaxoon, Aircall...)

Par Sylvain Rolland  |   |  832  mots
Le mois de mai a été prolifique pour les startups françaises, qui ont levé pas moins de 520,7 millions d'euros, répartis en plus d'une cinquantaine d'opérations. (Crédits : Flickr/401(K) 2012)
Après un début d'année timide à l'exception du mois de février, les startups françaises ont levé plus de 520 millions d'euros en mai, un record. Certains tours de tables reconnectent avec des montants plus vus depuis deux ans, notamment la super-levée de Voodoo (172 millions d'euros). OpenClassrooms (51 millions d'euros) et Klaxoon (43 millions d'euros) font aussi partie des levées les plus importantes de l'année.

Voodoo, OpenClassrooms, Klaxoon, Plateform.sh, Aircall... Le mois de mai a été prolifique pour les startups françaises, qui ont levé pas moins de 520,7 millions d'euros, répartis en plus d'une cinquantaine d'opérations. Et alors qu'il n'y avait eu que sept levées supérieures à 30 millions d'euros depuis janvier, le mois de mai en a apporté cinq de plus, dont une méga-levée, Voodoo, de 200 millions de dollars (172 millions d'euros). On n'avait pas vu un tel montant depuis la levée de 250 millions d'euros de la licorne du cloud OVH en 2016.

Lire aussi : La French Tech va-t-elle enfin engendrer des licornes ?

Voodoo lève 172 millions d'euros pour dominer les jeux sur mobile au niveau mondial

Alors que l'écosystème français se demande quand la French Tech saura à nouveau faire émerger des licornes - startups valorisées plus d'un milliard de dollars -, le tour de table énorme de l'éditeur de jeux vidéos sur mobile Voodoo se place en bonne position. C'est d'ailleurs une énorme surprise étant donné qu'il s'agit de la toute première levée de fonds institutionnelle de la pépite parisienne, créée en 2013. Voodoo avait seulement bénéficié en 2017 d'un financement participatif sur la plateforme Smart Angels, de 489.000 euros.

Le secret de ce montant spectaculaire est l'entrée au capital du géant américain Goldman Sachs, qui a flairé le potentiel de cette pépite en hyper-croissance, déjà numéro un en terme de nombre de téléchargements de jeux mobiles sur l'App Store, le magasin applicatif d'Apple. Car Voodoo développe, édite et distribue des jeux grand public, distribués sur l'App Store et sur Google Play, en partenariat avec plus de 400 studios dans le monde. La startup est notamment à l'origine des jeux Paper.io, Dune! et Snake vs Block. Elle espère franchir le cap du milliard de téléchargements cette année après 300 millions l'an dernier. L'argent lui servira à doubler sa masse salariale (de 60 à 120 salariés) et à s'internationaliser partout dans le monde.

Lire aussi : Jeux vidéo : Goldman Sachs actionnaire de l'éditeur Voodoo

OpenClassrooms et Klaxoon, énormes succès-surprises de la French Tech

Peu d'experts des nouvelles technologies plaçaient ces startups discrètes - bien qu'en hyper-croissance - sur leur liste des pépites susceptibles de réaliser une méga-levée de fonds en 2018. C'est pourtant ce qui est arrivé en mai à Open Classrooms (51 millions d'euros) et à Klaxoon (43 millions d'euros).

Créée en 2013 par Pierre Dubuc et Mathieu Nebra, OpenClassrooms ambitionne de démocratiser les formations en ligne pour les métiers en tension. Son "campus numérique" - une plateforme regroupant plus de 1.000 cours regroupés sous 300 certifications officielles et une trentaine de parcours diplômants de niveau Bac+2 à Bac+5 -, est pris d'assaut tous les mois par trois millions d'utilisateurs.

Le tour de table de 60 millions de dollars en Série B est mené par le fonds américain General Atlantic, soutenu par les français Alven, Bpifrance et Citizen Capital. L'objectif de la startup est de diversifier son offre de contenus éducatifs, de nouer de nouveaux partenariats privés et publics pour certifier ses cours, et de renforcer sa présence à l'international.

De son côté, Klaxoon, qui évolue dans le domaine des HR Tech (technologies pour la vie d'entreprise), a levé la coquette somme de 50 millions de dollars (43 millions d'euros), en Série B, auprès des fonds français Idenvest, Bpifrance, Sofiouest, et du fonds nord-américain White Star Capital. L'objectif : l'internationalisation et une commercialisation plus intense. La pépite de Rennes, fondée par Matthieu Beucher en 2015, propose des outils physiques et numériques (création de quizz, sondages, jeux de rôles...) pour rendre les réunions en entreprise plus interactives et productives. La startup revendique 1.500 entreprises et organisations clientes, ce qui représenterait un peu plus d'un million d'utilisateurs.

20 levées supérieures à 5 millions d'euros en mai

Le Top 10 des levées de fonds en 2018

  • Voodoo, 172M€ (mai, gaming)
  • Ledger, 61M€ (janvier, cyber)
  • Open Classrooms, 51M€ (mai, RH)
  • Recommerce, 50M€ (février, retail)
  • Scality, 49M€ (avril, data)
  • Klaxoon, 43M€ (mai, EdTech)
  • Cityscoot, 40M€ (février, mobilités)
  • Content Square, 34M€ (février, retail)
  • Aledia, 30M€ (février, high tech)
  • Platform.sh, 28M€ (mai, cloud)