Tourisme : la startup PerfectStay lève 15 millions d'euros pour conquérir l'Europe

 |   |  576  mots
PerfectStay fournit une solution clé-en-main d'offre de voyages sur-mesure à ses clients, qui évoluent dans le domaine du transport aérien, de l'e-commerce et des médias.
PerfectStay fournit une solution clé-en-main d'offre de voyages sur-mesure à ses clients, qui évoluent dans le domaine du transport aérien, de l'e-commerce et des médias. (Crédits : Zoubeir Souissi)
Un an à peine après son lancement, la startup PerfectStay boucle une grosse Série A de 15 millions d'euros pour attaquer l'international.

Les entrepreneurs français ont décidément de moins en moins de complexes et de plus en plus d'ambitions. C'est ce qu'illustre la première levée de fonds institutionnelle - ou Série A - de la startup PerfectStay, annoncée ce lundi 4 juin. Alors que d'ordinaire, les Séries A françaises s'établissent autour de 5 millions d'euros, la pépite parisienne lève directement 15 millions auprès du français Partech et du fonds britannique Felix Capital.

Plateforme BtoB du tourisme

Un an à peine après sa création, PerfectStay ambitionne de devenir le leader mondial des tours opérateurs BtoB des grandes marques du tourisme. La startup a été créée par  Raphael Zier, Laurent Curutchet, Stéphane Libre et Ludovic Bailly, tous des anciens dirigeants de grands comptes du digital ou du tourisme (Publicis, Lastminute, Karavel-Promovacances, Ecotour).

Elle propose à ses clients - dont Air France, venteprivee.com, Corsair ou encore Emirates - des offres de voyage sur-mesure, incluant le vol et l'hôtel, qu'ils présentent ensuite sur leur propre site - par exemple la Collection Air France pour la compagnie française-.

"La proposition de PerfectStay repose sur la création d'une offre BtoBtoC exclusive à chaque partenaire, contrairement aux dispositifs en marque blanche qui proposent des produits identiques pour tous les acteurs. Ainsi, l'offre de voyages est propre à chaque marque et prend en compte les attentes de ses clients, lui permettant de générer jusqu'à vingt fois plus de ventes qu'avec un modèle traditionnel", indique la startup.

Chiffre d'affaires de 13,4 millions d'euros la première année

PerfectStay fournit ainsi une solution clé-en-main originale à ses clients dans le domaine du transport aérien, de l'e-commerce et des médias. Le développement du site internet et mobile, la sélection des produits, l'activation des leviers marketing et la gestion de la relation clients sont entièrement pris en charge par la startup, qui emploie 80 personnes et compte arriver à 200 employés d'ici à la fin de l'année.

La formule est vraisemblablement gagnante, puisque dès sa première année, PerfectPlay a réalisé un chiffre d'affaires de 13,4 millions d'euros en 2017. Ce montant a déjà été doublé sur les cinq premiers mois de l'année, au point que les dirigeants anticipent une croissance de leurs revenus de 500% en 2018.

"Les fondateurs de PerfectStay ont su approcher le juteux marché du travel package par un angle nouveau, celui du B2B, ce qui leur a permis de s'affranchir des coûts d'acquisition élevés du secteur", indique Philippe Collombel, Managing Partner chez Partech.

Attaquer l'international

C'est pour poursuivre sur cette lancée que les fondateurs de PerfectStay ont choisi d'accélérer en levant directement 15 millions d'euros. L'objectif est de poursuivre le développement technologique de leur plateforme, de recruter 120 nouveaux employés et d'attaquer l'international pour devenir un leader et saisir les opportunités qu'offre la transformation numérique rapide du secteur du tourisme.

La startup cible d'abord les marchés européens, notamment le Royaume-Uni et l'Allemagne. Elle pourra pour cela compter sur le fonds Felix Capital, basé à Londres, spécialisé dans le e-commerce et le marketing avec des investissements dans des startups telles que Farfetch, Deliveroo ou encore Frichti et Travelperk. De son côté, Partech est l'un des fonds généralistes les plus puissants en France, doté d'un solide réseau dans la plupart des secteurs de la tech et d'un bureau à Berlin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :