Startups : Recommerce, leader français du smartphone reconditionné, lève 50 millions d'euros

 |   |  574  mots
Le leader français du reconditionnement de smartphones, Recommerce, lève 50 millions d'euros pour conquérir l'Europe.
Le leader français du reconditionnement de smartphones, Recommerce, lève 50 millions d'euros pour conquérir l'Europe. (Crédits : DR)
Le leader français de la seconde vie des smartphones lève 50 millions d'euros pour dominer le marché européen et semer la concurrence.

Aux grandes ambitions les grands moyens. Recommerce, le leader français du smartphonne reconditionné, c'est-à-dire "nettoyé" des données de son précédent propriétaire et remis en état quasi-neuf, annonce mardi 6 février le succès de sa troisième levée de fonds, d'un montant confortable de 50 millions d'euros.

Grâce à un chiffre d'affaires de 45 millions d'euros en 2017, réalisé sur son propre site internet et via des distributeurs (les opérateurs télécoms, des enseignes comme Boulanger et But), la startup créée en 2009 n'a eu aucun mal à convaincre de nouveaux investisseurs, c'est-à-dire le fonds Capzanine et le family office Creadev, qui appartient à la famille Mulliez (Auchan).

Le marché du reconditionné en pleine croissance

Ce troisième tour de table fait de Recommerce la startup du reconditionnement de smartphones la mieux financée en Europe, avec un total de 60 millions d'euros levés depuis sa création. Tous les mois, l'entreprise rachète, traite, rafistole et revend plus de 60.000 smartphones, contribuant à créer un "réflexe" du reconditionné chez les consommateurs en se positionnant comme un tiers de confiance entre le revendeur d'un smartphone usagé et son prochain propriétaire.

Sur son site, Recommerce explique que chaque appareil est nettoyé, testé et éventuellement modifié pour remplacer une pièce défectueuse, la batterie par exemple. Le smartphone est ensuite revendu entre 20% et 50% moins cher que le même modèle neuf. Autrement dit, Recommerce s'inscrit dans le mouvement de l'économie circulaire, qui vise à repenser la consommation pour limiter l'impact environnemental, produire moins de déchets et protéger les ressources naturelles.

Pierre-Etienne Roinat, le président et cofondateur de la société, s'estime assis sur une mine d'or. "ll est très enthousiasmant de voir à quel point et à quelle vitesse notre vision initiale et pionnière du reconditionné se propage en Europe", explique-t-il. Effectivement, le marché du smartphone reconditionné est en plein boom. Selon Strategy Analytics, sa croissance s'élève à plus de 20% par an. La société de conseil estime même que plus de 131 millions de smartphones seront reconditionnés en 2018, et que la croissance du secteur devrait s'élever à 48% entre 2017 et 2022. Recommerce est bien positionné : la startup revendique détenir 50% de la part de marché de la reprise de terminaux en France, dans un marché concurrentiel qui compte notamment un autre français, Certideal.

Ambitions européennes et création d'une marque forte

Les géants de la téléphonie comme Apple et Samsung, avec leurs derniers modèles (l'iPhone X et le Galaxy S9 prévu pour fin février) qui dépassent la barre symbolique des 1.000 euros, contribuent au développement de cette filière.

« Entre un marché du neuf de moins en moins abordable financièrement et un marché de l'occasion peu rassurant, le reconditionné est une vraie réponse aux attentes des consommateurs », estime Alain Cornu, le directeur général de Recommerce.

Ces 50 millions d'euros vont permettre à Recommerce, dont le nom est toujours peu connu du grand public car il distribue ses produits sous marque blanche, de s'acheter une notoriété. Si la startup compte poursuivre sa logique de partenariats avec les opérateurs télécoms et en trouver d'autres à l'échelon européen et international, elle compte aussi consacrer une partie de son cash au développement de sa marque grand public, afin d'en faire "la première marque européenne de produits reconditionnés".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/08/2018 à 0:28 :
Je suis ivoirien, j'habite Abidjan je souhaiterais acheter des portables de deuxième mains avec votre entreprise.
Je voudrais avoir les conditions ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :