Groupon va lever 700 millions de dollars sur le Nasdaq

 |   |  371  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le site d'achats groupés fait son entrée en Bourse vendredi. Il a relevé son prix d'introduction jeudi soir et a décidé de vendre 5 millions de titres supplémentaires. Il est valorisé à 12,7 milliards de dollars.

La stratégie de Groupon a porté ses fruits. À la veille de son arrivée sur le Nasdaq, le site d'achats groupés a dévoilé jeudi dans la soirée le prix définitif d'introduction. A 20 dollars, il être supérieur à la fourchette initiale allant de 16 à 18 dollars. Le groupe est ainsi valorisé à plus de 13 milliards de dollars et il va lever jusqu'à 700 millions de dollars.

Cette révision à la hausse s'explique par la forte demande de la part des investisseurs, visiblement satisfaits des réponses à leurs inquiétudes fournies par Andrew Mason, le fondateur de la société. Mais aussi par la faible offre : moins de 5 % du capital seront mis sur le marché dans un premier temps. Groupon a cependant décidé de vendre 5 millions d'actions supplémentaires, portant son offre à 35 millions de titres.

La communauté financière reste cependant divisée sur l'avenir boursier du groupe de Chicago. Une partie est séduite par le potentiel de croissance du marché des bons promotionnels. Sur les neuf premiers mois de l'année, Groupon a écoulé 94 millions de coupons dans le monde, près de sept fois plus que l'an passé. Son chiffre d'affaires a ainsi été multiplié par huit, à 1,1 milliard de dollars. Parallèlement, le groupe a nettement coupé dans ses dépenses, notamment celles liées au marketing. Et il a réduit sa perte opérationnelle au troisième trimestre, dégageant même un profit aux États-Unis.

Cependant, des craintes demeurent. Groupon continue en effet de dépenser beaucoup d'argent pour acquérir de nouveaux abonnés. Surtout, la concurrence affûte ses armes. Google Offers a par exemple lancé jeudi sa première promotion nationale, accessible dans tous les États-Unis. Selon les données du cabinet Yipit Data, le service de Google a affiché une croissance de 236 % de ses revenus en septembre, contre seulement 6 % pour Groupon.

Les analystes estiment que l'action pourrait grimper de plus de 20 % ce vendredi. Certains parlent même d'un bond de 50 %. Pour autant, de nombreux investisseurs prédisent un parcours à la LinkedIn. Le titre du réseau social destiné aux professionnels avait plus que doublé de valeur lors de son premier jour de cotation. Mais il affiche depuis un repli supérieur à 10 %.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :