Le Pakistan bloque Twitter pour contenu blasphématoire

 |   |  473  mots
Un internaute pakistanais essayant de se connecter à Twitter dimanche. Copyright AFP
Un internaute pakistanais essayant de se connecter à Twitter dimanche. Copyright AFP (Crédits : AFP)
Le site de minimessages, qui a refusé de retirer des caricatures de Mahomet, est inaccessible dans le pays. Mais pas Facebook, qui a accepté de se plier aux demandes du ministère pakistanais de la technologie de l'information.

 Le Pakistan a bloqué dimanche le réseau social Twitter sur son territoire en raison d'un "contenu" jugé "blasphématoire", à savoir "un concours de caricatures de Mahomet", a indiqué à l'AFP un fonctionnaire de l'Autorité des télécommunications du pays (PTA). "Le site a été bloqué par le ministère de la Technologie de l'information et la décision nous a été transmise. Il y avait un contenu blasphématoire dans Twitter", a déclaré Mohammad Younis Khan, porte-parole de l'Autorité.


Un concours de caricatures de Mahomet sur le réseau social
Pressé d'être plus précis, M. Khan a indiqué qu'il s'agissait d'"un concours de caricatures de Mahomet". Un responsable du ministère concerné a souligné qu'il avait demandé à plusieurs reprises au réseau social que ce genre de concours ne soit pas organisé, mais qu'il n'avait obtenu aucune réponse. L'islam interdit toute représentation d'un prophète, quel qu'il soit. La publication de caricatures de Mahomet en 2005 au Danemark et dans d'autres pays européens avait provoqué des manifestations de musulmans en colère, souvent violentes, à travers le monde. En 2008, un attentat suicide revendiqué par Al-Qaïda pour protester contre ces caricatures avait fait huit morts devant l'ambassade du Danemark à Islamabad.


Facebook a accepté de retirer le matériel incriminé
Le Pakistan avait bloqué Facebook et YouTube à la mi-2010 en raison d'un contenu "blasphématoire" du même genre. Dans le cas actuel, "Facebook et Twitter étaient impliqués. Nous avons négocié avec les deux. Facebook a accepté de retirer le matériel (incriminé), mais Twitter ne nous répond pas", a déclaré le porte-parole de la PTA. En conséquence, Facebook est disponible mais Twitter reste bloqué, a-t-il dit. Selon le quotidien pakistanais Dawn, Twitter a refusé jusqu'à présent de se plier aux demandes de la PTA de retirer les contenus controversés. "Les responsables du ministère s'efforcent toujours de les amener à accepter, et dès qu'ils auront retiré ce matériel, le site sera débloqué", a déclaré le président de la PTA, Mohammad Yaseen.


Un blocage « malavisé et contre-productif » pour Human Rights Watch
Evoquant la fureur provoquée par cette interdiction, un utilisateur de Twitter, @vinodvyas, a écrit: "A présent des milliards de personnes savent qu'il existe un concours de dessins du prophète". Pour Ali Dayan Hasan, directeur pour le Pakistan de l'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch (HRW), le blocage de Twitter par les autorités est "malavisé, contre-productif, et se révèlera en fin de compte inutile comme toutes les tentatives similaires de censure l'ont été".
"La liberté d'expression n'est pas négociable, et si le Pakistan est une démocratie respectant les droits comme il l'affirme, ce blocage doit être levé immédiatement", a déclaré M. Hasan.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2012 à 10:11 :
Votre liberté s'arrête là où commence celle d'autrui !
Tout comme le fait de s'essuyer le popotin avec le drapeau français peut être choquant pour certains, il est choquant pour d'autres de vouloir à tout prix blasphemer leur religion en déguisant ça sous une pseudo liberté d'expression qui n'a de but que de provoquer ...

C'est tout de même fou cette volonté, de par le monde, de faire une caricature de Mahomet ...
a écrit le 21/05/2012 à 19:42 :
La loi anti blasphème , censée défendre les religions, a été introduite en Inde -alors indivise- dans la 2nde moitié du 19ème siècle par les britanniques.Elle a été ensuite grandement renforcée notamment sous le régime du Général Zi--Ul-Hak et les religieux. En 2010 une telle loi a été votée également en Irlande et est peu connue du grand public car peu médiatisée. Il faut souligner les tentatives répétées de l'Organisation de la Coopération Islamique ( OCI ) regroupant 57 pays dont la religion d' Etat est l'islam d'inscrire dans le droit international l'interdiction au niveau mondial de tout examen critique de l'islam ( connue aussi sous le nom de "processus d'Istanbul" ) .Une conférence ce tiendra à ce titre en Europe afin de valider une telle proposition en juillet prochain. Autant dire adieu à nos libertés et à la démocratie si une telle loi venait à être adoptée.
a écrit le 20/05/2012 à 22:01 :
Encore deux ans et la France y a droit.
a écrit le 20/05/2012 à 21:03 :
Dans le "même" temps, les US laissent faire les réseaux "sociaux" pour mieux les espionner en interdisant le cryptage de plus de 128 bits. Lequel est le plus honnête car franc...??
Réponse de le 20/05/2012 à 23:16 :
Ha ha ha... Votre humour est fort drôle.
a écrit le 20/05/2012 à 20:45 :
encore un bel exemple de la grande tolérance de l Islam!!
Dans ce même état d esprit je demande
l interdiction du Rap,qui a longueur d année jette des monceaux d ordure
sur notre civilisation ,fait preuve d un
racisme que l on ne tolérerait à personne d'autre sans parler des injures
à magistrat ,à agents de la force
publique etc etc

Réponse de le 21/05/2012 à 7:13 :
Tout à fait d'accord, l'islam se vautre dans une intolérance digne du moyen-âge.
Réponse de le 21/05/2012 à 13:24 :
D'accord également bien que ce ne soit pas gentil pour le moyen-âge qui avait au moins l'excuse de l'ignorance.
Réponse de le 21/05/2012 à 13:32 :
Je suis d'accord avec vous mais je préfèrerais quand même nuancer... ce sont plutôt certains interprètes extremistes de l'Islam que l'Islam en elle-même.
Dans le fond cette interdiction permet de faire le buzz et donc de mettre le problème de cette intolérance des autorités au premier plan : l'arroseur arrosé
Réponse de le 21/05/2012 à 13:54 :
Tout à fait d'accord, mais attention tout de même à ne pas faire un amalgame trop rapide de tous les musulmans dans le même sac [Pensez à toutes les sortes de chrétiens dans le monde, y'en a pas mal dont le niveau ne vole pas plus haut !]
Ceci étant, un concours de caricatures de Mahomet n'est pas très malin non plus, il y a peut-être mieux pour faire avancer le monde !!
Réponse de le 21/05/2012 à 16:49 :
"amalgame trop rapide de tous les musulmans" ??
Dans les posts ci-dessus, les musulmans ne sont pas en cause, mais la doctrine de l'islam. Il est vrai que l'interdiction de la représentation des prophètes est dans le Coran, l'infériorité de la femme est dans le Coran, la nécessité d'assassiner les apostats (ceux qui en ont marre de l'islam et veulent l' abandonner) est dans le Coran.
C'est cette religion qui est en cause, pas les hommes qui la croient...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :