Un courtier ayant misé sur Facebook réclame au Nasdaq 35 millions de dollars

 |   |  175  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Knight Capital a annoncé avoir soumis une réclamation au Nasdaq sur les pertes liées à la mauvaise gestion informatique des ordres boursiers vendredi dernier, jour de l'introduction en Bourse de Facebook. Montant de l'indemnisation demandée : 35 millions de dollars.

Un courtier new-yorkais a demandé au Nasdaq de l'indemniser jusqu'à hauteur de 35 millions de dollars, montant des pertes qu'il estime avoir essuyées à cause des problèmes rencontrés par la plateforme boursière lors du lancement de l'action de Facebook vendredi dernier.

Knight Capital écrit dans un document remis aux autorités boursières tard mercredi qu'il a soumis une réclamation au Nasdaq sur les pertes liées à la gestion informatique des ordres boursiers massifs et parfois contradictoires reçus par la plateforme électronique lors de la première journée de cotation du géant des réseaux sociaux, qui a levé quelque 16 milliards de dollars au cours de l'opération.

"Comme cela a été largement commenté, il y a eu beaucoup de problèmes au Nasdaq lors à la cotation de Facebook. Certains opérateurs de marché, y compris cette entreprise, ont essuyé de lourdes pertes", explique Knight dans ce document. Le courtier estime que sa perte avant impôts liées à ces évènements se situe entre 30 et 35 millions de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/05/2012 à 11:51 :
Incroyable de voir le niveau des commentaires sur un journal économique comme la tribune. Le courtier attaque le Nasdaq pour le dysfonctionnement des outils informatiques qu'il fournit. Rien a voir avec la baisse de Facebook.
a écrit le 25/05/2012 à 21:02 :
ca cote 33 aujoud'hui
il aurait de tte facon ft une perte !
Réponse de le 27/05/2012 à 23:02 :
@chruchill: tu sais pas quelle position il prenait, peut-être vendait-il court.
a écrit le 25/05/2012 à 20:02 :
les gens ne savent pas très bien lire, il est indiqué qu'il a perdu de l'argent a cause de la mauvaise gestion informatique des ordres boursiers. En gros il a joué, il a gagné mais il a pas été payé car la plateforme du Nasdaq s'est trompé dans les ordres.
a écrit le 25/05/2012 à 15:09 :
Quand je vois certains commentaires c'est affligeant... "tu as joué tu as perdu..." et autre "speculateurs, voleurs...". Essayez seulement de reflechir 2s et lisez correctement l'article ! Le metier de courtier existe dans bien des domaines, d'ailleurs ce n'est pas un trader vous melangez tout et ça en devient fatiguant, il fait travailler l'argent de ses clients et c'est tout, de plus si son metier existe c'est parce que des gens arrivent encore à faire fortune et payent une personne pour gerer une partie de leur patrimoine! Ce courtier se plaint uniquement d'un dysfonctionnement technique du Nasdaq et non de la volatilité de l'action FB... Pour conclure je vous conseil d'allez plutot lire l'Humanité qui est un journal plein d'objectivité... tout comme vous a priori !
a écrit le 25/05/2012 à 14:32 :
Ce courtier a raison d'autant que Facebook va payer... avec l'argent récupéré. Voila pourquoi ces histoires dont on débattait déjà avant sortent après l'introduction. Mais ce faisant la société est dans son rôle, n'est-elle pas déjà en soi un redistributeur ? Prendre aux pauvres pour donner aux riches selon la formule à la mode. On a simplement changé un peu la taille de la cuillère.
a écrit le 25/05/2012 à 14:04 :
Est-ce qu'il aurait partagé s'il avait gagné? Je ne pense pas, donc...
Réponse de le 27/05/2012 à 23:05 :
@mauvaise foi: y a ceux qui prennent des risques pour gagner plus et ceux qui prennent aucun risque, attendant gentiment qu'on leur donne toujours plus sans rien faire :)
a écrit le 25/05/2012 à 11:04 :
Encore un courtier qui n'est intéressé que par la spéculation. Quand cela va-t-il cesser ? Quand une taxe importante sur les plus values a court terme : au moins a 80%. L'idée serait non pas de parier sur les mouvements de fonds sur tel ou tel titre mqais de parier sur la solidité d'une entreprise capable de verser des dividendes et d'augmenter son patrimoine, d'ou une investissement a long terme qui lui serait beaucoup moins taxé.
a écrit le 25/05/2012 à 10:28 :
"Le placement en Bourse est risqué. Vous pouvez subir des pertes. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Elles ne sont pas constantes dans le temps."
Tu joues, tu perds...
a écrit le 25/05/2012 à 9:21 :
BIEN FAIT ! t'avait qu'à aller bosser à l'usine, t'aurais rien perdu mais tu aurais les mains sales !
Réponse de le 25/05/2012 à 10:18 :
Quelle façon de penser pitoyable et pleine de jalousie !
Réponse de le 25/05/2012 à 12:33 :
Pas d accord car le courtier comme la banque fera payer ses dettes par le pekin mouen.
Si les speculateurs jouaient et ne perdaient que leur propre argent et celui des clients OK avec toi

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :