Qui a fait plonger le cours de Facebook ?

C'est l'incroyable rumeur qui contribue à faire baisser le titre du réseau social, tombé sous les 33 dollars. L'analyste de Morgan Stanley, la banque introductrice couvrant les valeurs Internet, aurait réduit ses estimations de chiffre d'affaires en plein « roadshow ».

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Dix milliards de dollars de capitalisation boursière évaporés en à peine trois jours de cotation. L'entrée de Facebook en Bourse est fracassante, mais pas exactement comme l'espéraient ses banquiers introducteurs. Certes, le réseau social pèse encore près de 90 milliards de dollars (à 32,30 dollars à 2h30 de la clôture, en repli de 5%) et a levé le maximum de fonds souhaités, mais en termes d'image, une telle glissade détonne dans le décor. Mais il y a pire. Une des explications de cette forte pression vendeuse nous vient d'une incroyable rumeur : selon l'agence Reuters, l'analyste en charge des valeurs Internet chez Morgan Stanley, la banque chef de file de l'introduction, aurait sérieusement abaissé ses prévisions sur Facebook en plein « roadshow », la tournée de présentation aux investisseurs pendant le placement des actions. Les analystes de JP Morgan et de Goldman Sachs, qui ont aussi garanti le placement des titres, auraient également abaissé leurs prévisions selon l'agence financière. Aucune banque n'a fait de commentaire.

Des investisseurs choqués, se sentant trahis
Ce serait donc la preuve qu'il existe une véritable « Muraille de Chine », une séparation étanche entre les différentes activités de la banque, en l'occurrence la Recherche Actions et la banque d'investissement... Mais cette affaire fait désordre. L'abaissement « significatif » des prévisions pour le deuxième trimestre par l'analyste de Morgan Stanley serait intervenu juste après la publication par Facebook d'une version modifiée de son prospectus d'introduction, le 9 mai, en plein road-show, dans lequel la société de Mark Zuckerberg soulignait que sa croissance risquait de se tasser du fait de l'essor de l'usage depuis un mobile, sur lequel il ne retire encore aucun chiffre d'affaires significatif.

Cette soudaine prudence de l'analyste aurait choqué des investisseurs : « cela s'est produit pendant la présentation. En dix ans, je n'ai jamais vu cela », a déclaré une source au sein d'un fonds d'investissement faisant partie des clients avertis par Morgan Stanley, citée par l'agence Reuters. De quoi refroidir les institutionnels déjà inquiets de la valorisation élevée (65 fois les bénéfices de 2013 à 38 dollars, le prix définitif). Certains se sont sentis trahis. Traditionnellement, les banques introductrices cherchent plutôt à dépeindre un portrait positif de l'entreprise qu'elles présentent. Elles s'abstiennent ensuite d'émettre une opinion sur la valeur pendant les 40 jours qui suivent l'entrée en Bourse. Morgan Stanley, chef de file parmi les 33 banques choisies par Facebook pour piloter cette introduction monstre, est plus généralement pointée du doigt pour la façon très secrète dont elle a gérée cette opération. Elle aurait ignoré les conseils d'autres banques qui étaient contre l'accroissement du nombre d'actions offertes et du prix décidé au dernier moment, et ainsi surestimé l'enthousiasme de la place.
 

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 32
à écrit le 24/05/2012 à 6:09
Signaler
Pour une fois qu' une bulle se dégonfle quasi-immédiatement ... Je ne pense pas que les banques aient acheté beaucoup d'actions Facebook pour leur compte propre : elles savent mesurer les risques et il est plus "juteux" pour elles d'en vendre à ceux ...

à écrit le 23/05/2012 à 20:07
Signaler
L'action continue à chuter à cause le P/E est à 101,46. C'est trop haut.

à écrit le 23/05/2012 à 18:59
Signaler
Ah la gloire de se faire introduire, d'être introduit et enfin d'obtempérer aux règles et avertissements du marché. Je participais aux introductions quand, comme client, chacun pouvait fixer un cours au delà duquel on ne souhaitait pas de titre. Ains...

à écrit le 23/05/2012 à 18:45
Signaler
Les banques ici n'ont fait que l'intermédiaire entre Facebook et le marché, elles n'y sont strictement pour RIEN. Par contre les fondateurs actionnaires de Facebook ont été trop gourmands avec 38$ -prix imposé par eux et non par les banques. Arrêtons...

le 24/05/2012 à 12:12
Signaler
Les banque y sont pour une bonne partie du fiasco vu que plusieurs banques d'investissement sont actionnaires de FB

à écrit le 23/05/2012 à 16:06
Signaler
Qui ? les mêmes bien évidemment. Ils ont compris que les "gogos" de la plus-value facile étaient légions alors pourquoi se priver ! Entre nous, vendre Facebook comme une valeur "technologique" çà ne vous interpelle pas quelque part ? Un carnet d'adre...

à écrit le 23/05/2012 à 12:59
Signaler
Les US, pays d'une petite minorité ultra éduquée et d'une large majorité d'ignorants conditionnés et manipulés par le marché, connaissent des succès (mondiaux) dans les nouvelles technologies de la communication par la capacité de ses minorités sorti...

à écrit le 23/05/2012 à 11:43
Signaler
Banquier=personne travaillant dans une banque??? L'analyse est fine

à écrit le 23/05/2012 à 11:04
Signaler
Facebook ne sera qu'une mode passagère, sympa de tirer la langue, de dire qu'on aime les carottes et autres futilités. ça lassera vite ...

à écrit le 23/05/2012 à 10:55
Signaler
Sous le titre "900 millions d'amis", la webradio indépendante AWI revient dans l'une de ses dernières chroniques audio sur les mésaventures du titre Facebook coté au Nasdaq. Patrick Gorgeon souligne que si les utilisateurs des réseaux sociaux ne so...

à écrit le 23/05/2012 à 10:14
Signaler
Ce n'est une surprise pour personne, lancé à 38 il a été vendu +de 500 millions d'actions, ensuite on la casse tout de suite elle descend à 20-22 et la vous en rachetez c'est très simple et franchement un classique. Imaginez si vous êtes de la partie...

à écrit le 23/05/2012 à 10:01
Signaler
La valorisation importante, atteinte par Facebook lors de cette IPO, reflète les nombreuses opportunités qui s'offrent à Facebook. Si le mobile sera la clé de la pérennité du site, ses récentes évolutions pour diversifier ses sources de revenus sont ...

à écrit le 23/05/2012 à 9:28
Signaler
J'ai du mal à compremdre "l'incroyable rumeur". L'écosystème bouge en permanence, l'usage du mobile, on le sait tous augmente pour accéder à Internet, que je sache, mon appli FB sur iPhone fonctionne très bien. Il suffisait tout simplement ne pas a...

à écrit le 23/05/2012 à 6:55
Signaler
Comme si il fallait faire confiance à des établissements financiers qui sont à l'origine des crises successives de ces dernières années.

à écrit le 22/05/2012 à 21:16
Signaler
ca ne m'étonne plus de cette banque ..... Et on s'étonne qu'on ne fait plus confiance aux banquiers.....

le 23/05/2012 à 0:51
Signaler
Celui qui achète les actions Facebook ça doient être déçu , heureusement on ne peut pas acheter sur les boursier français ,j attends à 25e acheter.

le 23/05/2012 à 8:33
Signaler
Tout dépend ce que vous entendez par " banquier" madame, ne faite pas d amalgame et arrêtez de casser du sucre avec un terme dont vous ne connaissez peut être même pas la portée.

le 23/05/2012 à 9:09
Signaler
Cboom> Banquier, personne travaillant dans une banque, escroc en col blanc...

le 23/05/2012 à 9:50
Signaler
@justine: je suis "employé de banque" Mme Justine. Pour votre culture un banquier est une personne propirétaire ou gérant les activités d'une banque.... Je ne me sens pas plus escroc dans mon travail que vous vis à vis de la langue française apparemm...

le 23/05/2012 à 10:22
Signaler
voilà ce qui arrive à force de saucissonner les différentes activités des banques, on se tire dans les pattes et on affiche des incohérences stratégiques flagrantes.

le 23/05/2012 à 10:31
Signaler
Justine: cboom a raison il y a des "cols blancs" qui calculent leur fin de mois et souffrent au boulot

le 23/05/2012 à 10:33
Signaler
Vous devez être souvent à découvert et rappeler à l'ordre pour dénigrer ainsi les banquiers... Personnellement, j'apprécie beaucoup le mien, et tant que je ne perds pas d'argent, je n'ai pas de raison de penser autrement, peu importe ce qui se passe ...

le 23/05/2012 à 10:53
Signaler
en avant la démagogie ! Tous des pourris c'est ça que vous pensez? Mélenchon a de beaux jours devant lui...

le 23/05/2012 à 10:58
Signaler
Bravo à Cboom, refuser de se commettre dans la médiocrité par une réponse : respect.

le 23/05/2012 à 11:23
Signaler
@justine: allons, savez-vous seulement de quoi vous parlez? La connaissez-vous si bien que cela cette banque? Connaissez-vous bien les activites d'ECM, le travail aussi remarquable qu'indispensable de ces equipes? Les mois de travail acharnes, jour e...

le 23/05/2012 à 11:33
Signaler
Bien sûr, tout comme syndicaliste = glandeur et politique = corrompu.... Merci pour cette intéressante généralisation !

le 23/05/2012 à 11:37
Signaler
Le meilleur serait d acheter vers 5 euros

le 23/05/2012 à 13:58
Signaler
justine, Votre ignorance est désolante... et vous vous permettez de juger sans comprendre... HONTE !!!

le 23/05/2012 à 16:34
Signaler
"Pauvre" Justine ! elle ne doit pas comprendre ce qui lui tombe dessus !

le 23/05/2012 à 16:50
Signaler
Merci d avoir expliquer ce qu est un " banquier" il faudrait maintenant l expliquer aux médias. Ou tout simplement leur demander d arrêter de faire croire aux personnes buvant leur parole ,sans penser à les analyser ,que tous les employés de banque s...

le 24/05/2012 à 10:16
Signaler
Cette impression de lire de CRS qui se plaingnent d'etre mal aimé ! "on fait ca pour nourrir nos enfants..." pitoyable tentatives. Les banquiers, employés ou non, ne servent plus a rien, ils ne maitrisent rien de se qu'il se passe dans les ordinateur...

le 31/05/2012 à 10:53
Signaler
les fonctionnaires non plus ne servent à rien et en plus eux ils nous coutent du pognon les banques ont remboursé leur pret et ca fait gagner 2.5 milliard a l etat tous des faignants ces fonctionnaires et puis les garagistes tous des voleurs, les ag...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.