Yahoo débauche sa nouvelle patronne chez Google

Marissa Mayer, ingénieure emblématique de Google, quitte le géant du web pour prendre la tête du pionnier de l'internet déchu Yahoo. Elle succède à Scott Thompson, contraint à la démission quelques mois à peine après son arrivée, victime du scandale de son c.v. truqué.

2 mn

Yahoo a désigné Marissa Mayer, en provenance de Google, au poste de directrice générale, qui devient ainsi la troisième personne à occuper ce siège en moins d'un an. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith
Yahoo a désigné Marissa Mayer, en provenance de Google, au poste de directrice générale, qui devient ainsi la troisième personne à occuper ce siège en moins d'un an. /Photo d'archives/REUTERS/Robert Galbraith (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Après treize ans de bons et loyaux services au sein du géant Google, Marissa Mayer prend la tête de Yahoo. La première femme ingénieure à avoir intégré l'équipe du fameux moteur de recherche prend dès ce mardi le poste de directrice générale de Yahoo. Celle qui a été désignée "femme de l'année" par le magazine Glamour en 2009, succède ainsi à l'ex-providentiel Scott Thompson. Ce-dernier, avait en effet quitté PayPal où son bilan était reconnu de tous, pour sauver le navire Yahoo après le limogeage de l'ancienne directrice Carol Batz. Mais quelques mois à peine après son arrivée, le scandale de son c.v. truqué l'avait forcé à démissionner. En prenant le siège de patronne de Yahoo, Marissa Mayer devient ainsi la troisième personne à occuper ce poste en moins d'un an. Une désignation surprise pour beaucoup d'observateurs qui s'attendaient à ce que Ross Levinsohn, directeur général par intérim, remplace Scott Thompson.

Employée emblématique de Google

Marissa Mayer s'est spécialisée dans des travaux sur l'intelligence artificielle à l'université Stanford, celle-là même où Larry Page et Sergey Brin préparaient un doctorat avant de fonder Google en 1998. Un an plus tard, elle devenait la 20e employée de cette start-up. "Depuis son arrivée à Google il y a treize ans, Marissa s'est fait sans relâche l'avocat de nos utilisateurs", a souligné le patron de Google Larry Page dans un communiqué. "Ses talents nous manqueront à Google", a-t-il ajouté, évoquant ses travaux sur le moteur de recherche et les produits de géolocalisation.

Une décision "facile"

Dans un entretien au New York Times, elle a assuré que cela avait été "une décision assez facile" de passer chez Yahoo! , qui reste selon elle "une des meilleures marques d'internet". Ces derniers temps, elle était chargée de la géolocalisation chez Google, y compris la cartographie avec Street View et les critiques de restaurants avec le service Zagat, dont elle aurait piloté le rachat l'an dernier.

Ses bébés s'appellent Gmail et Google News

Elle aurait par ailleurs lancé plus d'une centaine de produits et fonctionnalités chez Google, avec notamment le service d'informations Google News et la messagerie Gmail. On lui prête une grande influence dans la conception très dépouillée de la page d'accueil du moteur de recherche Google, et de ce qui constitue l'identité la plus visible du groupe pour les internautes.
L'annonce de l'embauche de Marissa Mayer a séduit les investisseurs, le titre Yahoo s'appréciant de 2% à 15,97 dollars dans les transactions d'après-Bourse.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 17/07/2012 à 23:13
Signaler
Doctoresse en Informatique, elle connait le coeur de métier. Et pour Yahoo!, c'est un retour à l'esprit originel. Pour moi, c'est également un alibi de n'être pas misogyne quand je dois parler de Fleur Pellerin...

à écrit le 17/07/2012 à 15:25
Signaler
Google a enfin réussi à caser son exécutive girl qui lui collait au staff comme un bout de sparadra. N'étant pas une créative, Yahoo a peu de chance de se sortir de l'ornière mais bien plus de bénéficier d'une potion dont l'administration est le prél...

à écrit le 17/07/2012 à 14:41
Signaler
Très bien, cette nouvelle nomination d'une femme à la tête d'une très grande entreprise. De plus elle est ingénieure, ils ont enfin compris qu'il fallait évincer les commerciaux de la tête des entreprises!

à écrit le 17/07/2012 à 12:26
Signaler
Encore une qui se prend ou que l'on prend pour une personne providentielle et qui fera sûrement pas long feu, je suis prêt à prendre les paris.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.