Rattrapé par son CV truqué, le patron de Yahoo ! est sur le départ

Le groupe a annoncé dimanche soir le départ son directeur général Scott Thompson. Il avait pris ses fonctions en janvier.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Le passage de Scott Thompson à la tête de Yahoo! aura été éclair. Quatre mois après sa prise de fonction pour redresser le groupe, Yahoo! a annoncé dimanche soir son remplacement après que le site d'information All Things Digital ait dévoilé une démission imminente. Elle est directement liée aux révélations sur des inexactitudes dans son CV, concernant un diplôme qu'il n'aurait pas obtenu. Le directeur général invoquera des raisons personnelles, indique le site. Scott Thompson devrait être remplacé temporairement par Ross Levinson, directeur mondial de la branche médias du groupe, selon la même source. Interrogé par l'AFP, Yahoo! n'avait pas fait de commentaires.

Début de l'affaire le 4 mai
Tout est part le 4 mai dernier quand le fonds spéculatif Third Point, un des tous premiers actionnaires de Yahoo!, a demandé la tête de Scott Thompson en l'accusant d'avoir "embelli ses qualifications universitaires". Le groupe avait tenté de s'en sortir en admettant avoir commis "une erreur par inadvertance" en mentionnant dans un document boursier publié la semaine précédente que son DG possédait une licence en comptabilité et en informatique, alors qu'il n'est diplômé que de la première de ces deux disciplines.
Quatre jours plus tard, le 8 mai, Yahoo annonçait la création d'une commission pour enquêter sur les diplômes de Scott Thompson et le départ d'une des administratrices du groupe, Patti Hart, à qui Third Point reprochait d'avoir piloté l'embauche du directeur général mais aussi d'avoir déclaré être licenciée en économie et en marketing alors qu'elle l'est en gestion.

 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 14/05/2012 à 15:00
Signaler
tous les CV ( ou à peu près tous ) sont embellis, retravaillés, arrangés ou franchement mensongers. C'est de bonne guerre de la part des postulants. Par contre, et surtout pour les postes de très haut niveau, l'entreprise qui recrute doit vérifier ...

à écrit le 14/05/2012 à 13:20
Signaler
Message destiné au journaliste de la presse "écrite", rédacteur de cet article. On n'écrit pas " des tous premiers" mais " des tout premiers; de mème qu'on n'écrira jamais "les avants derniers" mais "les avant derniers". Par contre on peut écrire ...

le 16/05/2012 à 9:17
Signaler
On écrit pas mème mais même ! ;-)

le 17/07/2012 à 13:48
Signaler
@JML: vous devriez faire la différence entre une faute d'orthographe et une faute de grammaire. Personnellement, la deuxième est plus grave ! Par ailleurs, on n'écrit pas "on écrit pas"

à écrit le 14/05/2012 à 7:51
Signaler
Allez savoir, c'est peut être lui qui aurait sorti Yahoo de l'ornière, on voit tellement d'élites "premier de la classe" bardés de diplômes et aux énormes salaires et parachutes dorés qui ne redressent rien ou au contraire précipitent le déclin.

le 14/05/2012 à 11:29
Signaler
Certes, Lennart. Mais un mensonge (aussi bénin soit-il) c'est une preuve de manque d'éthique (même principe que pour "qui vole un oeuf vole un boeuf"). Le gouvernement par le mensonge, merci, on a déjà donné (5 ans)...

à écrit le 14/05/2012 à 1:21
Signaler
escroc !!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.