Google s'offre une collection de guides de voyages

 |  | 158 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters / source Google, août 2012</small>)
Après Zagat pour les restaurant l'an dernier, Le géant d'internet mise sur les guides de voyage en achetant Frommer's, une collection de livres sur le sujet célèbre outre-Atlantique.

Après les restaurants, les voyages. Le groupe américain a annoncé lundi soir l'acquisition de Frommer's, éditeur de guides de voyages depuis 50 ans. La collection dispose de 350 titres et couvre quelque 4.000 destinations différentes. Aucun prix n'a encore été communiqué pour cette transaction. 

Cette base de données permettra de compléter l'offre développée grâce à Zagat, le guide spécialisé dans la gastronomie acheté l'an dernier pour 151 millions de dollars. De quoi défier Yelp et TripAdvisor sur le marché des services touristiques en ligne. A la suite de cette annonce, les actions de ces deux sites ont chuté respectivement de 7,7% à 23,87 dollars et de 4,5% à 33,54%. L'agence de voyage en ligne Expedia a également été secouée avec une perte de 1,1% en Bourse. 

Cette acquisition s'inscrit dans la stratégie de développement de l'information "locale". Celle-ci avait été lancée par Marissa Mayer, la nouvelle patronne de Yahoo lorsqu'elle travaillait pour le site de recherche. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/08/2012 à 17:13 :
On ne doute pas que le mécanisme engagé par Google prenne de l'altitude avec des cibles plus importantes et l'on pense immédiatement à Américan Express : des voyages d'agence et une carte de crédit, de quoi placer la société dans le wagon des prestataires de qualité..... On pourra aussi penser que l'habitant du plancher de la maison IT se méfie de celui du plafond qu'il scrute à chaque instant. Les deux, plancher et plafond devant se rejoindre à terme en une seule ligne.Il s'agirait alors d'une poire pour la soif si l'attaque principale venait à faire long feu. Les avancées d'IBM montrent que Google a raison d'être prudent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :