La fermeture de Megaupload aurait nui au cinéma à petit budget

Le piratage faisait la promotion des films à petit budget. Kim DotCom a promis une nouvelle plateforme en janvier prochain.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Et si les majors du cinéma s'étaient tirées une balle dans le pied ? Une étude révélée samedi par le site TorrentFreak révèle que la fermeture du site de streaming Megaupload en janvier dernier avait conduit à une moindre fréquentation des salles de cinéma.

Cette étude a été menée par des chercheurs de l'école de gestion de Munich, et de l'école de commerce de Copenhague. Leur hypothèse de travail repose sur le fait que les pirates avaient également un rôle d'influence sur leur entourage ou sur des réseaux sociaux. En somme, ils ont eu un rôle de promoteurs de films poussant le public vers les salles obscures. Ces chercheurs ont épluché les statistiques de plus d'un millier de film diffusés depuis cinq ans, pour en tirer cette conclusion.

Cette étude montre que ce sont les films à petit budget qui ont souffert de la fermeture de Megaupload. Ces films ne profitent plus de l'amplification de l'effet de bouche-à-oreille qui déterminent traditionnellement le succès d'un film. Les grosses productions, en revanche, auraient regagné de l'argent depuis la fermeture du site fondé par Kim DotCom.

Celui-ci n'a toutefois pas dit son dernier mot puisqu'il prévoit le lancement d'une nouvelle plateforme de streaming en janvier prochain et qui serait intitulé Mega. Les autorités judiciaires américaines tentent toujours d'obtenir son extradition ainsi que celle d'autres de ses compères mais se heurte toujours aux procédures nouvelles-zélandaises. D'après le principal intéressé, le report de l'audience d'extradition est consécutive à l'absence de preuve fournie par la justice américaine.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 27/11/2012 à 15:58
Signaler
ET oui Hadopi, à part faire engraisser des personnes aux frais du contribuable . Verité vérité !!!!!

à écrit le 27/11/2012 à 9:55
Signaler
"Nouvelles-Zélandaises" ou "Néo-Zelandaises"...?

à écrit le 26/11/2012 à 18:12
Signaler
Si les CD, les DVD, Blu-ray et surtout la place de cinéma étaient moins chers, il n'y aurait pas autant de pirates. Et puis ceux qui croient que le piratage a diminué... ils se fourrent un doigt dans l'oeil. C'est peut-être, je dis bien peut-être moi...

à écrit le 26/11/2012 à 16:49
Signaler
ET SI LES MAJORS DU CINE S ETAIENT TIREES TIREES?? S ACCORDE AVEC QUOI LA J AI PAS COMPRIS? BOLOSS

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.