Fibre optique : +60% d'abonnés en 2012, mais la France toujours loin du compte

 |   |  316  mots
Copyright Reuters
La France compte 315 000 abonnés à un réseau de fibre optique sur un réseau qui en raccorde pourtant 2,16 millions. Un taux de pénétration qui met le pays en queue de peloton en Europe...

La fibre optique n'a pas encore percé en France. Le nombre d'abonnés à des abonnements internet via la fibre optique a augmenté de 60% en 2012, d'après une étude de l'Arcep publiée jeudi. Ils sont désormais 315 000 à profiter de l'internet dit FTTH (fibre optique jusqu'à l'abonné), soit une hausse de 118 000 abonnés en un an. L'Arcep a observé une nette accélération en fin d'année, puisque le nombre d'abonnés à augmenté de 45 000 sur le seul quatrième trimestre. Pourtant, la France compte près de 2,16 millions de foyers reliés au réseau fibre optique. Ce chiffre est d'ailleurs en hausse de 45% en 2012. Et seulement la moitié d'entre eux peut bénéficier des effets de la concurrence en étant raccordé à deux opérateurs de fibre optique différents.

La France mal classée en Europe?

D'après une étude du FTTH Council Europe, le taux de pénétration de FTTH en France n'atteint que 1% du marché de l'internet, et 2,5% pour la fibre déployée jusqu'au bâtiment (FTTB). L'Hexagone se place en 18è position en Europe. Une position médiocre qui avait déjà été constatée en mars 2012 avec un rapport de l'Idate (Institut de l'audiovisuel et des télécoms en Europe). Un plan fibre optique est d'ailleurs en train d'être mis en place par les pouvoirs publics en France pour rattraper ce retard.

D'après cette étude, les 17 premiers pays du classement ne sont pas ceux que l'on pourrait croire. Ainsi, l'Espagne et l'Italie arrivent respectivement en 20e et 21e place. L'Allemagne et le Royame-Uni, eux, ne sont même pas pris en compte tant le taux de pénétration est négligeable. Ainsi, le premier pays du classement est la Lituanie, suivi de la Suède et de la Bulgarie.

 

>> Pour aller plus loin, comparez les offres fibre optique des différents opérateurs

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/03/2013 à 11:24 :
Je comprends fort bien le rapport de 315000 abonnés sur 2160000 reliés potentiels. Ces fournisseurs d'Internet veulent absolument intéresser les occupants de grands ensembles qui sont plus locataires que propriétaires et donc ne font pas ou ne peuvent pas faire l'effort de s'abonner. A l'inverse, les maisons individuelles sont négligées car peu rentables pour eux ! Que nenni, ils trouveraient là des gens qui ne déménagent pas tout le temps et qui attendent avec impatience qu'on PENSE à EUX !
Eux, très nombreux, qui sont souvent en périphérie des grandes agglomérations. C'est à dire toujours trop loin à 3 .. 4 voire 5 kilomètres des centres distributeurs d'ADSL et qui souffrent de connexions lentes (souvent 400Ko et très rarement 1 ou 2Mo). Ces habitants en maisons individuelles sont avides d'améliorations et ils peuvent prétendre à avoir les moyens de sortir de leurs conditions au combien négligées par tous ...
Enfin, c'est comme cela, on veut munir les démunis et on râle que ça ne marche pas !
Réveillez-vous et pensez mieux !
J'ose rêver d'une prise de conscience de nos fournisseurs d'Internet ! ! !
a écrit le 01/03/2013 à 10:56 :
Chouette ! Pour une fois qu'on parle de la Bulgarie positivement... ça fait longtemps !! Champagnskaïa !!
Réponse de le 01/03/2013 à 11:27 :
Au moins en plus de leur payer d'énormes subventions européennes pour développer leurs infrastructures réseau, ils pourront nous remercier en nous piratant encore plus rapidement étant donné que le piratage est devenu un sport national pour les ex-républiques soviétiques.
Réponse de le 01/03/2013 à 15:23 :
Je ne crois pas que ce pays ait touché d'énormes subventions européennes comme vous dîtes. Au contraire, l'Europe l'a pénalisé en bloquant le versement de subventions à cause de la corruption (c'était d'ailleurs une bonne décision). Quant au piratage, s'il est l'oeuvre des ex-républiques soviétiques (et aussi de la Chine, au passage...), la Bulgarie n'est pas concernée (ne faisait pas partie de l'URSS pour votre info)
a écrit le 01/03/2013 à 10:56 :
Attendez l'explosion des vols de cuivre et vous verrez comment les opérateurs vont vite remplacer la boucle locale par de la fibre optique même en aérien.
Réponse de le 01/03/2013 à 14:02 :
Ils couperont les cables pour voir si c'est du cuivre....
a écrit le 01/03/2013 à 10:08 :
La France est à la traîne. Même sur Paris, il est très difficile d'avoir la fibre.
Réponse de le 01/03/2013 à 10:27 :
C'est faux, l'offre Numéricable à 100 Mbps est disponible dans tout Paris.
Réponse de le 01/03/2013 à 11:21 :
@SansPseudo

Numéricable n'offre pas de fibre optique mais du bon vieux coaxial jusqu'à l'abonné avec un débit partagé entre tous les abonnés d'un pâté de maison.
Réponse de le 01/03/2013 à 11:38 :
@CRC32: renseignez vous sur le FTTB: la fibre arrive "au pied" de l'immeuble, le coax est réutilisé pour la distribution dans l'immeuble. Le débit est aussi partagé avec le FTTH multipoint (GPON).
Réponse de le 01/03/2013 à 17:35 :
@CRC16

C'est facile de jouer sur les mots entre FTTB et FTTH mais je ne pense pas que la plupart des abonnés s'attend à être branchée par un vulgaire câble coaxial lorsqu'elle s'abonne à la fibre. Dans ce cas on pourrait dire que tous les opérateurs ADSL offrent de la fibre jusqu'au DSLAM? Quel est l'intérêt de fournir une fibre jusqu'au bas des immeubles pour réaliser un déploiement vertical en coaxial sachant que les 30 derniers mètres d'un immeuble de 10 étages par exemple ne coûtent presque rien à déployer mais fait perdre tout l'intérêt de la fibre par un temps d'accès (PING) important à cause de l'utilisation d'un signal électrique au lieu d'un signal optique. Je ne vous apprend rien en disant qu'un photon de lumière dans une fibre optique voyage plus rapidement qu'un électron libre dans un câble électrique. Pourquoi pas du FTTB en WiFi pendant qu'on y est?
Réponse de le 02/03/2013 à 10:12 :
@ CRC32: le FTTB est utilisé par Numéricable ce qui lui permet de proposer du 100 Mbps depuis 2008 sans avoir à modifier le câblage vertical existant en coaxial. Si vous regardez les chiffres du THD de l'ARCEP: 630 000 abonnés 30/100M et 650 000 abonnés 100M pour Numéricable. Les cablo-opérateurs sont prédominants aux US et très importants en Asie (Japon, Corée), UK et Europe du nord. Renseignez vous aussi sur les différences de performances entre la fibre multipoint (GPON) et la fibre point à point et vous verrez que le câble THD est performant.
Réponse de le 03/03/2013 à 18:44 :
@CRC16

Au final cela reste que du câble augmenté avec ses inconvénients (débit partagé et ping important). Contrairement aux USA Numéricable est le seul opérateur de câble en France suite aux rachats de tous les opérateurs de câble pas assez compétitifs face à l'ADSL. Les opérateurs ADSL pourrait passer au VDSL de la même manière que Numéricable à réduit la longueur de coaxial jusqu'à l'abonné cependant conserver les derniers mètres en cuivre n'apporte aucun intérêt financier pertinent au regard de la perte technologique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :