Après six mois chez Yahoo, Marissa Mayer empoche un bonus de 1,12 million de dollars

 |   |  415  mots
Marissa Mayer, directrice générale de Yahoo depuis le mois de juillet. Copyright Reuters
Marissa Mayer, directrice générale de Yahoo depuis le mois de juillet. Copyright Reuters (Crédits : Photo Reuters)
La directrice générale du portail, arrivée en juillet, est récompensée pour avoir atteint les objectifs du groupe, notamment la croissance du chiffre d'affaires, la première depuis quatre ans. Sur cinq ans, elle touchera au total plus de 50 millions de dollars en actions et stock options.

Arrivée le 17 juillet dernier à la tête de Yahoo, Marissa Mayer, 37 ans, a touché un bonus de 1,12 million de dollars en cash la récompensant des objectifs atteints par le groupe internet, comme le révèle un document enregistré auprès du gendarme américain de la Bourse. Une rondelette prime en fait versée au pro rata de ses cinq mois et demi de présence et fondée sur deux critères déterminants : la rentabilité opérationnelle et la croissance du chiffre d'affaires. Or pour la première fois en quatre ans, le portail a effectivement enregistré des ventes en hausse de 2% (hors coût d'acquisition du trafic). La marge opérationnelle (Ebitda ajusté) a elle aussi légèrement progressé (voir les résultats annuels). La nouvelle patronne du portail, plus jeune CEO d'une société du classement « Fortune 500 », a également touché un salaire fixe de 1 million de dollars. Reflétant les espoirs des investisseurs placés en Marissa Mayer, transfuge de Google, et l'amélioration des résultats, l'action Yahoo a grimpé de près de 50% depuis son arrivée et cote à son plus haut niveau depuis juillet 2008.

Son vrai jackpot avait déjà été touché chez Google
Pour cette année, son salaire fixe est inchangé et son bonus pourra atteindre 2 millions de dollars. Au total, elle percevra également 12 millions de dollars en stock options et actions préférentielles en trois ans ainsi qu'une indemnité de 30 millions de dollars en actions et stock si elle reste cinq ans chez Yahoo, en plus de celle de 14 millions de dollars en actions versée en dédommagement de son départ de Google et qu'elle touchera l'an prochain. Carol Bartz, ex-patronne de Yahoo limogée en 2011 pour mauvais résultats, avait touché 47 millions à son arrivée en 2009 et 16 millions d'indemnités de départ.

Mais Marissa Mayer a en réalité déjà fait fortune chez son précédent employeur, où la 20e salariée du moteur de recherche a touché le jackpot, l'action Google ayant bondi de 85 dollars à l'introduction à 600 dollars cet été, ce qui lui a permis d'accumuler environ 300 millions de dollars en treize ans. La jeune maman, qui a pris 15 jours de congé maternité en octobre, a créé la polémique la semaine dernière en décrétant la fin du télétravail chez Yahoo à partir de juin prochain (lire le mémo de la directrice des ressources humaines sur le site AllThingsD).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/03/2013 à 21:11 :
Can you possess this amount or all this amount possess you?
a écrit le 08/03/2013 à 1:36 :
Marisa Meyer arrive, et 6 mois après, Yahoo enregistre la première croissance de son CA depuis 4 ans. Il me semble normal qu'elle soit récompensée pour avoir atteint ses objectifs, et sorti la société de l'ornière (même si tout est loin d'être gagné, c'est un signal fort qui devrait dynamiser l'ensemble des troupes). Après, le CA, ce n'est pas tout. Il faut dégager des bénéfices (au minimum de quoi payer son salaire + ses primes) sinon l'opération sera neutre, voire négative.
a écrit le 07/03/2013 à 21:09 :
Le premier apport en management le voilà: elle veut interdire le travail à la maison. Que du travail sur site. Que du progrès!
Réponse de le 08/03/2013 à 8:25 :
Si vous voyiez mes collègues qui sont "home workers" depuis plusieurs années, ne visitent jamais leur site de rattachement, et se plaignent ensuite de ne pas faire partie de l'équipe, je pense que vous nuanceriez votre propos... le travail à la maison oui, mais 2 jours par semaine maximum.
a écrit le 07/03/2013 à 19:50 :
De l'argent qui tombe du ciel, elle a réussi...
a écrit le 07/03/2013 à 19:18 :
Il est trop tôt pour apprécier l'apport de Marissa Mayer chez Yahoo!. Néanmoins, je trouve l'ensemble de ses décisions très pragmatiques et efficaces. Sa note contre le télé-travail en est une bonne illustration. Bien sûr que les outils informatiques permettent de se connecter et de travailler de n'importe quel point de la planète. Mais plutôt que d'en faire un leitmotiv pour donner une impression de boite à la pointe de la mode et du progrès technologique, Marissa Mayer préfère recentrer l'entreprise sur le fondamental: la relation entre les salariés.
a écrit le 07/03/2013 à 16:49 :
Tant mieux pour elle !
a écrit le 07/03/2013 à 16:03 :
Bravo !! Elle a du bien travailler. Combien paiera-t-elle d'impôts la dessus ? Certainement environ 400.000 dollars
Grâce à elle, on pourra construire un bout d'école !! Si elle n?avait pas agit, elle n'aurait pas créé de richesse. Encore bravo à elle. Et espérons qu'elle réalisera ses objectifs finaux. Sil elle gagne 50 millions, ça veut dire qu'elle aura généré des centaines de millions supplémentaires pour Yahoo, donc au minimum des dizaines, voire des centaines de millions d'impôts en +: les pauvres, les faibles, ceux qui sont incapables d?entreprendre vont bénéficier du travail de cette dame. Bravo à elle, et bon vent ! Grâce à ces gens qui réussissent , le monde devient meilleur
Réponse de le 07/03/2013 à 22:48 :
Car à elle seule, Marissa Mayer fait tourner toute la boîte ? Laissez-moi rire... Combien ont touché les salariés en participation cette année ? Ah mais bien sûr, cette dame est hautement qualifiée (ce dont je ne doute pas), mais comme probablement tous ses adjoints, ses directeurs, ses managers... Ce n'est pas seulement elle qui a créé de la richesse, mais tous les échelons de la boîte. Cette nouvelle philosophie voulant que seul le patron crée la richesse est aussi stupide que de dire le blé n'a besoin que d'eau et de soleil pour pousser. Combien de petits bras ont trimé pour redresser la boîte et pour que Mme Mayer puisse toucher son pactole ?
Réponse de le 08/03/2013 à 1:45 :
@Richesse : Elle ne l'a pas fait toute seule, c'est vrai, mais elle a fait plus que simplement contribuer. Elle a pris des décisions qui donnent le cap et engagent l'ensemble de la société, et ces décisions ont visiblement portés leurs fruits (du moins à court terme, mais a t-elle assurée le long terme de la société ?). Ce qui est anormal, c'est que des manager qui prennent des mauvaises décisions et mènent leur société à la faillite s'en tirent sans égratignure. Quelle a été la stratégie de PSA ces 20 dernières années ? Que vaut-elle face à celle du groupe Renault/Nissan/Dacia présente sur 5 continents (notamment aux USA et en Asie par le biais de Nissan) ?
a écrit le 07/03/2013 à 16:01 :
ce salaire, elle ne l'a pas volé, il a été contractualisé. Elle n'est pas payé avec nos impots. Cet argent est donné volontairement par des personnes privées sans contrainte et seulement parce qu'elles y trouvent leur bénéfice. Où est le problème, à part pour des socialistes attardés qui ne comprendront jamais ce que veut dire le mot "altérité "?
Réponse de le 07/03/2013 à 21:49 :
@john, le monde actuel est un peu plus complexe - et oui elle est payé avec votre argent ; parce que parmi les actionnaires de Yahoo il y a aussi et surtout des fonds de pension, des compagnies d'assurance, des banques... qui utilisent l'argent que vous leur avez versé pour spéculer sur les marchés financiers et quand cela ce passe mal ils majorent les primes ou quand cela se passe très mal il demandent à l'Etat (et donc au con-tribuable) de combler leurs pertes. Beaucoup de sociétés cotées ont une capitalisation boursière qui dépasse largement leur valeur réelle, nous nous retrouvons donc dans un schéma proche de l'escroquerie de Ponzi!
a écrit le 07/03/2013 à 15:49 :
De tel montants montre bien que le système est entrain de s écrouler ... Même dans ma boîte ou le Chiffre d affaire baisse le résultat net recul et les PSE s enchaînent nos dirigeants ont des salaires et bonus qui n ont plus rien a voir avec les résultats ... Lisez le LEAP2020 qui indique que tout le système est entrain de s effondrer ... Je suis pour à tant content pour cette dame qui profite du système , elle a raison .
Réponse de le 07/03/2013 à 15:59 :
mon voisin gagne plus que moi, donc le système est en train de s'effondrer et il en profite lui...
a écrit le 07/03/2013 à 15:07 :
Cette phrase éloquente de l'article concernant sa "prédecesseuse" : "Carol Bartz, ex-patronne de Yahoo limogée en 2011 pour mauvais résultats, avait touché 47 millions à son arrivée en 2009 et 16 millions d'indemnités de départ" . Une indemnisation de 16 millions de dollars pour avoir planté sa boîte !!! Non, toujours rien de choquant pous vous quant à la rémunération des patrons ??? Même mauvais, ils font la culbute... A mettre en rapport avec les pauvres salariés "lambda" qu'on vire en leur collant une fausse faute parce qu'ils ont passé la cinquantaine ou qu'ils coûtent trop chers par rapport à un chinois. Y'a vraiment quelque chose de pourri dans le système économique mondial actuel.
Réponse de le 07/03/2013 à 15:58 :
Je tape dans un ballon à mes heures perdus, alors que lionel Messi, pour le même boulot, gagne des millions par mois. Ya vraiment quelque chose de pourri dans le système actuellement non ?
Réponse de le 07/03/2013 à 16:04 :
C'est vrai que certaines choses sont choquantes. Mais qu'attendez vous pour investir le temps de vos RTT dans des cours gratuits au CNAM, passer des examens, évoluer professionnellement, et devenir vous aussi dirigeant ?
Réponse de le 07/03/2013 à 19:07 :
Ce qui me choquerait serait qu'elle retrouve du travail! L'indemnité de départ n'est pas un cadeau, mais un élément contractuel. Préférer perdre 16 millions pour se débarrasser d'une personne en dit long sur l'erreur de casting...
a écrit le 07/03/2013 à 15:02 :
Redescendez des nuages, amis Terriens : je ne doute pas des capacités de cette dame, mais plus d'un million de dollars de bonus pour 6 mois de taf (sans compter son salaire qui ne doit pas être le Smic), vous n'avez quand même pas l'impression que c'est totalement disproportionné ? Non ? ça ne vous interloque pas un petit peu quand même ? Si vous voulez, je vous le fais au mois : en plus de son salaire, cette dame a touché 186 000 dollars de bonus par mois ! Non, toujours rien ne s'éveille dans vos consciences ???
Réponse de le 07/03/2013 à 15:57 :
Ce matin, j'ai insisté auprès de mon boulanger pour lui acheter une baguette pour 1000 ?. 1000 fois plus que ce que cela vaut d'habitude !! je ne doute pas des capacités de mon boulanger, mais quand même !! pour 2 min de taf !!! ça ne vous interloque pas ? cela n'éveille pas votre conscience ?
Réponse de le 07/03/2013 à 16:05 :
Ben non. Tout dépend de ce que la société et son pays gagnent grâce à son talent. Cette dame a créé de la richesse pour tout le monde: bravo à elle.
Réponse de le 08/03/2013 à 1:50 :
Une question pour vous : Accepteriez vous de me donner 100 000 euros ? Non ? Bon ok, une autre question alors : Accepteriez vous de me donner 100 000 euros si je vous fais gagner 1 million d'euros ? Allez, une dernière question pour la route : combien dois je vous faire gagner pour que vous acceptiez de me verser 1 million d'euros ?
a écrit le 07/03/2013 à 14:31 :
nb:je suis célibataire
a écrit le 07/03/2013 à 14:17 :
Bravo pour la performance...! J'espère quelle n'est pas fiscalisée en France socialiste...
Réponse de le 07/03/2013 à 16:08 :
Elle doit certainement payer dans les 40% d'impôts: soit 450.000 dollars de plus pour son pays => grâce à elle, pauvres, faibles, etc sont plus riches. Si elle n'avait pas été motivé par son bonus, aurait-elle aussi bien travaillé? Bien sûr que non !! Bravo à elle
Réponse de le 07/03/2013 à 17:12 :
La fameuse théorie du ruissellement !!!! Tellement beau quand c'est présenté comme cela. Je verserais bien une larme. Tient l'océan est moins vide.
a écrit le 07/03/2013 à 13:39 :
Et bien voilà, ça c'est de l'égalité avec en bonus une très belle photo ! Il y a aussi Blythe Master chez JP Morgan, Meg Witman chez HP ... Il y a des tas de top manager Femme. A moins que l'article est pour objectif de dénoncer les riches, les bonus, les gros salaires ... Humm dure à dire !
Réponse de le 07/03/2013 à 15:46 :
Je crois que la vérité est au milieu, l article met simplement en avant la performance d une directrice générale récompensée comme cela se fait dans les milieux capitalistiques. Son parcours original et ses résultats prometteurs sont à la hauteur de ce mérite sans juger du bien fondé de ces pratiques.
Sa jeunesse et son charisme apporte certes une touche supplémentaire à cet article relatant une tradition plutôt masculine, cela prouve que les codes peuvent être déformés.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :