Microsoft voulait se mesurer à Amazon et eBay. Ce sera pour plus tard...

Le groupe informatique a travaillé sur un portail de commerce en ligne baptisé "Brazil". Le projet a été abandonné, mais Microsoft reste déterminé à inventer un modèle de commerce en ligne innovant qui intégrerait les recettes publicitaires pour pouvoir afficher des prix particulièrement compétitifs.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Microsoft cherche toujours à rebondir. Après la tentative avortée de rachat de Nokia, le géant de l'informatique a travaillé sur une ambitieuse plateforme de e-commerce pour se mesurer directement à Amazon et à eBay.

Le groupe aurait contacté un certain nombre de distributeurs mais également des sociétés disposant de technologies de pointe dans le commerce en ligne afin  d'imaginer 'un portail commerçant innovant. L'éditeur du célèbre Windows voulait frapper un grand coup en affichant des prix très compétitifs.  Une stratégie rendue possible par l'affectation au modèle d'une partie des recettes publicitaires de son moteur de recherche Bing

Nom de code "Brazil"

Le groupe a reconnu, jeudi par la voix d'un porte-parole, l'existence d'un tel projet baptisé "Brazil".  Il était prévu que cette plateforme soit intégrée à l'ensemble des produits la firme de Seattle : des ses suites logicielles à sa console Xbox, en passant par ses systèmes d'exploitation pour tablettes numériques et smartphones. Mais ce projet a été abandonné par Microsoft. D'après le porte-parole, le groupe n'en reste pas moins "déterminé" à concevoir une nouvelle forme de commerce électronique.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 24/06/2013 à 16:30
Signaler
Microsoft veut tout faire, et finit par tout faire "mal" en oubliant les consommateurs, les utilisateurs finaux que nous sommes et qui payent les licences : on nous a "bassiné" pour mettre à jour MSN/LIVE à chaque fois qu'un smiley changeait, on pouv...

à écrit le 23/06/2013 à 10:45
Signaler
Tout autre chose dans le même secteur, La Tribune ne parle pas du rebond de la Fnac Vendredi +6.42 alors que le jour se son introduction la veille, elle s'était empressé de parler d'une chute, les marchés accusant une forte baisse ce jour là !

le 23/06/2013 à 23:04
Signaler
La performance à court terme de l'action FNAC ne préfigure pas de sa valeur sur le long terme. L'annonce des résultats du premier semestre étant daté au 15 juillet, cela risque bien de précipiter le cours bien en dessous de celui de son introduction....

à écrit le 22/06/2013 à 15:35
Signaler
LOL: "modèle de commerce en ligne innovant qui intégrerait les recettes publicitaires pour pouvoir afficher des prix particulièrement compétitifs"

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.