Pourquoi Microsoft pourrait se lancer sur le marché de la montre intelligente

 |   |  430  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Wall Street Journal prête au géant du logiciel un projet de "smartwatch", qui pourrait s'inscrire dans la stratégie d'écosystème très en vogue, chez les géants de l'informatique notamment.

Après les smartphones, puis les tablettes numériques, un nouveau front pourrait s'ouvir dans la guerre de l'innovation avec les montres dites intelligentes ou "smartwatch". Cette fois, Microsoft veut en être. C'est, en tout cas, ce que croit savoir le "Wall Street Journal" qui a révélé dimanche que le géant américain des logiciels serait en train de plancher sur un projet de montre intelligente. Le journal financier s'appuie sur des échanges avec des sous-traitants de Microsoft. D'après eux, les commandes de la firme de Redmond semblent dessiner "un appareil similaire à une montre". Microsoft avait déjà tenté l'aventure au début des années 2000 avec sa technologie Smart Personal Object Technology, intégrée dans plusieurs montres de Fossil, Tissot et Swatch.

Microsoft essaie de bâtir son écosystème

Cette fois, le groupe américain estime qu'il existe une fenêtre de tir pour voir ce marché véritablement décoller, à en voir les projets de tous ses concurrents. De Samsung à Apple, les projets ne manquent pas, en effet. L'enjeu est particulièrement central pour les éditeurs de systèmes d'exploitation : la création d'un nouveau support en plus de ceux déjà existants (ordinateurs, tablettes, smartphones) permet d'élargir leur écosystème. C'est justement la stratégie de Microsoft avec son Windows 8, la dernière version lancée en octobre 2012 de son système d'exploitation spécialement conçu pour s'adapter sur ces différents supports. 

Les concurrents fourbissent leurs armes

Il devra toutefois se mesurer à l'écosystème d'Apple surtout si celui-ci décide  de lancer sa montre intelligente comme semblent le penser le Wall Street Journal et le New York Times qui ont relayé des fuites de sous-traitants de la marque à la pomme, confirmées par un brevet déposé récemment. Microsoft devra aussi compter sur des marques déjà présentes sur le segment comme Sony. La smartwatch du groupe japonais est vendue 129 euros et fonctionne sous Android. C'est en réalité un accessoire périphérique du smartphone. Il permet d'activer des commandes, ou lire des infos telles que des SMS, ou à répondre à un appel.

Un marché juteux

Les entreprises imaginent de plus en plus de produits connectés à porter sur soi. Ces produits appelés "wearable computing" rappellent le projet de lunettes connectées de Google, les Google Glass. D'après Juniper Research, le marché des appareils connectés à porter pourrait passer de 800 millions de dollars en 2012 à 1,5 milliard en 2014. De son côté, le cabinet IMS Research a évalué ce marché à 6 milliards de dollars en 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/04/2013 à 21:53 :
Bref, un moyen de rendre dépendant de la firme et la payer encore.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :