A Hambourg, des activistes vandalisent le siège de Facebook

 |   |  201  mots
(Crédits : © Robert Galbraith / Reuters)
Le siège allemand de Facebook a été vandalisé à Hambourg samedi 12 décembre. Acte anti-Gafa ou action de représailles alors que des messages anti-réfugiés prolifèrent sur le réseau social ?

Des inconnus ont vandalisé samedi soir à Hambourg (nord) le siège allemand de Facebook, endommageant les vitres et les murs du bâtiment avant de prendre la fuite, a annoncé la police dimanche. Vers 21H00 (20H00 GMT), un groupe de quinze à vingt personnes masquées et habillées en noir a lancé sur le bâtiment des récipients remplis de peinture ainsi que des pierres et des fumigènes, endommageant des murs, des vitres ainsi que la porte d'entrée, selon la même source.

A l'encre rouge, ils ont apposé sur un mur le slogan "Facebook Dislike", allusion à la fonctionnalité "Je n'aime pas" du réseau social. Les auteurs, dont les motivations précises sont inconnues, ont ensuite pris la fuite, a ajouté la police.

Régulièrement critiqué par les groupes de défense de la vie privée, Facebook a aussi été pointé du doigt en Allemagne pour les nombreux commentaires hostiles aux réfugiés postés sur le réseau social, alors que le pays s'attend à accueillir un million de demandeurs d'asile en 2015. Le ministre de la Justice, Heiko Maas, a mis en garde Facebook, l'enjoignant à ne pas "devenir une scène pour l'extrême-droite".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :