Etats-Unis : la CIA rend accessible 12 millions de pages déclassifiées

 |   |  365  mots
Les documents rendus publics par la CIA couvrent près de 50 ans d'histoire, de 1947 aux années 90.
Les documents rendus publics par la CIA couvrent près de 50 ans d'histoire, de 1947 aux années 90. (Crédits : Reuters/Kevin Lamarque)
Des opérations de la Guerre froide à la fabrication d'encre invisible, l'agence de renseignement américain permet de consulter sur internet des millions de pages déclassifiées.

Une première. La CIA a déclassifié mercredi près de 930.000 documents - soit 12 millions de pages, en créant un outil de recherche en ligne permettant à tout un chacun de fouiller dans près de 50 ans d'histoire. Baptisé "CREST", pour "CIA Records Search Tool", le moteur de recherche compile des photos, des cartes, des lettres ou encore des rapports de 1947 - année de création de l'agence de renseignement américain - aux années 1990.

Parmi les archives de la CIA, des documents sur des crimes nazis, l'opération Gold à Berlin pendant la guerre froide ou encore sur les opposants du régime du Shah d'Iran à la fin des années 70. Des documents plus insolites figurent aussi dans cette base de données, comme un rapport sur une cure de spiritualisme au Mexique, le mode d'emploi pour fabriquer de l'encre invisible ou un rapport sur le "Project Stargate" - un ensemble d'expériences sur la télépathie.

Une déclassification autorisée depuis 1995

Alors que Bill Clinton était à la Maison Blanche, il a signé un décret de déclassification en 1995. Celui-ci oblige la CIA à publier ses archives lorsqu'elles ont plus de 25 ans. Mais ces documents étaient uniquement consultables depuis quatre ordinateurs à la National Archives and Records Administration dans le Maryland (nord-est des Etats-Unis), précise The Verge. "L'accès à cette collection historiquement significative n'est plus limité par la géographie", s'est félicité dans un communiqué Joseph Lambert, le directeur de l'information à la CIA, rapporte le New York Times.

Cette décision, réclamée par des chercheurs et des journalistes, a été annoncée en novembre dernier. En 2014, le collectif MuckRock avait attaqué en justice la CIA pour la contraindre à publier ses documents. En février dernier, le journaliste américain Michael Best a lancé une campagne de crowdfunding sur Kickstarter, souligne la BBC. En 30 jours, il a récolté plus de 15.000 dollars afin de pouvoir se rendre dans le Maryland, imprimer et scanner les fonds pour les publier sur Internet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2017 à 5:41 :
Comment savoir si ces archives sont authentiques ? Le CIA peut très bien élargir son entreprise de désinformation et de déstabilisation en publiant de fausses archives, faux témoignages...Dans le but de désorienter les analystes qui décortiquent ces archives.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :