La licorne américaine Pinterest accélère pour son entrée en Bourse

 |   |  441  mots
Lancée en 2010, la plateforme de partage de photos Pinterest est à mi-chemin entre le réseau social et le moteur de recherche.
Lancée en 2010, la plateforme de partage de photos Pinterest est à mi-chemin entre le réseau social et le moteur de recherche. (Crédits : DR)
Le réseau social "lifestyle" vise une valorisation de 12 milliards de dollars pour son entrée au New York Stock Exchange à la mi-avril. Lancée en 2010, Pinterest revendique plus de 250 millions d'utilisateurs et a levé 1,5 milliard de dollars en une dizaine de tours de table.

Pinterest prépare son entrée en Bourse. La plateforme de partage de photos, qui revendique plus de 250 millions d'utilisateurs, avait discrètement déposé un dossier fin février auprès de la SEC, gendarme boursier américain. La startup californienne devrait rendre public son dossier ce vendredi, selon le Wall Street Journal. La licorne - ces jeunes pousses non cotées avec une valorisation supérieure à un milliard de dollars - vise une entrée au New York Stock Exchange à la mi-avril. L'introduction était initialement prévue pour juin. Pinterest table sur une valorisation d'au moins 12 milliards de dollars, après 1,5 milliard de dollars levés lors d'une dizaine de tours de table depuis sa création.

Lancée en 2010, Pinterest est à mi-chemin entre le réseau social et le moteur de recherche. La plateforme permet de partager et "d'épingler" des photos sur un mur virtuel, selon ses centres d'intérêts (décoration, nourriture, mode...). Le terrain de jeu idéal pour les annonceurs qui souhaitent toucher une cible urbaine et connectée. Mais la startup a misé sur la popularité du service, avant sa rentabilité. Dans un paysage très concurrentiel, Pinterest suit à la lettre la stratégie théorisée par Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, pour créer un réseau social à succès : d'abord fidéliser une communauté nombreuse, puis l'ouvrir aux marques, et enfin permettre à celles-ci "d'atteindre" les utilisateurs via de la publicité ciblée, condition de la rentabilité.

| Lire aussi : Dans l'ombre d'Instagram, le succès grandissant de Pinterest

Monétiser son audience

Pour monétiser son audience, la jeune pousse a progressivement activé deux leviers : la publicité, puis le commerce en ligne. En 2014, Pinterest a déployé les premiers "pins" sponsorisés les marques, uniquement aux États-Unis. La plateforme a ensuite attendu juillet 2018 pour lancer cette fonction en France, où le réseau social compte environ 15 millions d'utilisateurs.

En 2015, il a lancé, toujours aux États-Unis, la possibilité d'acheter directement sur la plateforme sur une sélection de produits. Une fonction que Instagram, réseau social de partage de photos appartenant à Facebook, vient de copier cette semaine seulement. Et en 2017, Pinterest a lancé un outil qui permet de cliquer individuellement sur certains éléments d'une photo (objets, meubles, vêtements, accessoires...).

Après avoir construit une communauté solide et avoir pris son temps pour accoutumer les utilisateurs à faire du shopping via Pinterest, le réseau social doit désormais capitaliser sur la montagne d'or sur laquelle il est assis. En 2018, la startup a enregistré un chiffre d'affaires de plus de 700 millions de dollars (+50% sur un an), selon le Wall Street Journal.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :