Mode d'occasion : le site Vestiaire Collective lève 58 millions d'euros

 |   |  260  mots
L'opération a été menée par le fonds britannique Vitruvian Partners, qui réalise son premier investissement en France, indique Vestiaire Collective
L'opération a été menée par le fonds britannique Vitruvian Partners, "qui réalise son premier investissement en France", indique Vestiaire Collective (Crédits : Capture d'écran Vestiaire Collective)
Cette levée de fonds permettra à la startup de créer un nouveau site logistique en France et d'élargir son développement à l'étranger.

La société française Vestiaire Collective, spécialisée dans la vente en ligne de vêtement et d'accessoires de luxe d'occasion, a annoncé mardi avoir levé 58 millions d'euros auprès de fonds français et britannique, afin notamment de créer un nouveau centre logistique en France.

L'opération a été menée par le fonds britannique Vitruvian Partners, "qui réalise son premier investissement en France", indique Vestiaire Collective dans un communiqué, précisant que les fonds français Eurazeo et Idinvest Partners "ont également participé à ce tour de table", sans en détailler la répartition.

Partir à la conquête de l'Asie-Pacifique

Cette levée de fonds servira notamment à financer "un investissement dans un nouveau centre logistique unique en France", ajoute la société, qui veut en outre "renforcer (sa) présence aux Etats-Unis", où elle s'est lancée en 2015, et "partir à la conquête de l'Asie-Pacifique".

Depuis sa création fin 2009 à Paris, le site a levé en trois fois un total de 116 millions d'euros. Avant Eurazeo, entré au capital en 2015, le groupe américain de médias Condé Nast International y avait également investi dès 2013.

Fort de ces soutiens, Vestiaire Collective "a connu une croissance forte et continue sur les quatre dernières années", son chiffre d'affaires atteignant 78 millions d'euros en 2015 et dépassant 100 millions en 2016.

L'entreprise, qui compte actuellement quelque 200 salariés, souhaite "devenir en 2018 le leader mondial et incontesté du marché de la mode d'occasion" et prévoit de créer "120 emplois dans le monde dans les 18 prochains mois".

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :