#OVHGATE : la panne a bloqué des sites mais aussi des équipements domotiques (IoT)

 |   |  523  mots
OVH est le numéro un européen de l'hébergement de sites internet et compte 22 datacenters (centres de données) dans 19 pays.
OVH est le numéro un européen de l'hébergement de sites internet et compte 22 datacenters (centres de données) dans 19 pays. (Crédits : OVH)
Ce matin, à 8h01, d'un coup, un centre de données (datacenter) de l''hébergeur français de sites internet OVH a subi une panne massive. Le site du groupe OVH lui-même était inaccessible, et par voie de conséquence de très nombreux sites en France, Espagne, Pologne... hébergés par des serveurs OVH, selon un grand nombre de témoignages sur Twitter. La situation se rétablissait en début d'après-midi.

[Article publié le 9 nov. 2017 à 10:38, mis à jour à 15:43]

"Ce matin, impossible d'ouvrir mes volets, mon alarme, ma porte, retour au manuel, toute ma maison est down :  [tout mon système domotique ] est donc relié à [l'hébergeur] OVH"...

Un tweet parmi tant d'autres, ce matin, sur le fil #OVHGATE de Twitter, par ailleurs saturé d'images plus ou moins hilarantes pour conjurer les désagréments de la panne massive subie par les clients de l'hébergeur français de sites internet OVH depuis ce matin.

Octave Klaba, le patron de la SSII roubaisienne, n'a cessé de communiquer (y compris sur #OVHgate) depuis ce matin via Twitter pour informer ses clients de l'évolution de la situation. Les résumés successifs tout au long de la matinée, mêlant détails techniques sur la panne (qui aurait pour origine deux causes indépendantes) et autocritique sur les manquements et pistes d'amélioration à venir, ont été salués pour leur franchise (voir l'un de ses messages détaillés dans le tweets ci-dessous).

Au début, une double panne électrique

Ce jeudi matin, "à 8h01", le groupe français OVH, numéro un européen de l'hébergement de sites internet, s'est trouvé aux prises avec une importante panne électrique, qui a rendu inaccessible de nombreux sites internet européens, selon plusieurs sources.

"Nous avons un souci d'alimentation [..]. Les deux arrivées électriques EDF sont down (!!) et les 2 chaînes de groupes électrogènes se sont mises en défaut (!!!). L'ensemble de quatre arrivées elec n'alimentent plus la salle de routage. Nous sommes tous sur le problème", écrit le patron du groupe, Octave Klaba, sur son compte Twitter, délivrant par ailleurs des mises à jour régulières sur l'avancée de la situation.

Le site du groupe OVH lui-même était inaccessible, comme d'autres sites français, espagnols ou polonais, hébergés par des serveurs OVH, selon un grand nombre de témoignages sur Twitter. Sur le réseau social, le mot-dièse #OVHGATE figurait d'ailleurs dans les sujets les plus tweetés (les tendances ou top trends).

La situation rétablie à la mi-journée

Le patron du groupe OVH a annoncé à la mi-journée le rétablissement de l'alimentation électrique d'un serveur de Strasbourg, tandis que celle d'un serveur de Roubaix avait été rétabli plus tôt dans la matinée.

"L'électricité est rétablie" pour le serveur de Strasbourg, a écrit Octave Klaba, sur son compte Twitter, précisant que ses équipes étaient en train de vérifier si la situation était revenue à la normale chez tous les clients.

Parmi les victimes, outre certains sites de médias (BFM Business, Jeune Afrique...) on comptait celui de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

OVH est le numéro un européen de l'hébergement de sites internet et compte 22 datacenters (centres de données) dans 19 pays.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/11/2017 à 10:39 :
Bonjour,
Et bien peut-être que cela servira de leçon aux fabricants de box domotiques.
Je trouve tout de même hallucinant, voir limite du manque de compétence, qu'il n'existe pas un mode de fonctionnement dégradé, voir encore mieux que le système puisse fonctionner sans l'aide d'un serveur externalisé.
Jusqu'à quel point l'optimisation des ressources doit-elle se faire au détriment du fonctionnement normal d'un système (qui parfois peut être critique) mais surtout du bon sens ?
a écrit le 09/11/2017 à 17:34 :
""Ce matin, impossible d'ouvrir mes volets, mon alarme, ma porte, retour au manuel, toute ma maison est down : [tout mon système domotique ] est donc relié à [l'hébergeur] OVH"...

MDR, Ça me rappelle un film de Tati.

Ça vous apprendra a déléguer aux autres le pouvoir de diriger votre vie. Et estimez vous heureux. S'il y a avait eu un incendie chez vous (un tableu électrique ca peut cramer), vous seriez peut être mort avant d'avoir pu activer les modes manuels, ou alors c'est un de vos enfants, ou un conjoint qui n'est pas lui féru d’assistanat.
a écrit le 09/11/2017 à 16:43 :
""Ce matin, impossible d'ouvrir mes volets, mon alarme, ma porte, retour au manuel, toute ma maison est down : [tout mon système domotique ] est donc relié à [l'hébergeur] OVH"."

Nous aurions déjà du mal à survivre à une panne d’électricité mais si en plus tout est programmé la maison est bonne à jeter.

Il ne faut pas vivre dans un autre monde déjà pour trouver normal de se "dométiser" à fond sans se poser de question comme ça ? Non parce que nous autres à la campagne ça nous fait beaucoup rire les extravagances consuméristes des parisiens mais quand même il y a forcément un phénomène assez important à analyser derrière tout ça non ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :