Pour Mark Zuckerberg, Facebook est désormais plus qu'un réseau social

 |   |  377  mots
Selon une étude de Pew Research, 63% des utilisateurs américains utilisent Facebook comme source d'information.
Selon une étude de Pew Research, 63% des utilisateurs américains utilisent Facebook comme source d'information. (Crédits : Carlos Garcia Rawlins)
Marc Zuckerberg commence à fléchir. Il a reconnu que Facebook pouvait s’apparenter à un média. Un qualificatif toujours réfuté jusqu'ici - le PDG préférant se décrire comme une entreprise de high-tech.

Facebook, un simple réseau social ? Pas vraiment. Mark Zuckerberg a admis du bout des lèvres que sa plateforme aux 1,7 milliard d'utilisateurs avait dépassé sa fonction initiale. "Facebook est un nouveau genre de plateforme. Ce n'est pas une entreprise technologique traditionnelle. Ce n'est pas un média traditionnel", affirme le PDG et fondateur lors d'un chat vidéo publié mercredi avec la directrice des opérations de Facebook Sheryl Sandberg. "On a construit une technologie et on se sent responsable de la façon dont elle est utilisée", poursuit-il.

Alors que Facebook revendiquait sa neutralité, il a été pointé du doigt à plusieurs reprises pendant l'élection présidentielle américaine. Le réseau social a d'abord été soupçonné en mai de censurer les sites conservateurs dans les "sujets tendance" mis en avant, selon des anciens employés cités par le site spécialisé Gizmodo. Facebook a ensuite été accusé d'avoir favorisé la victoire de Donald Trump en novembre dernier, en permettant la diffusion massive de fausses informations. De la "folie", avait alors commenté Mark Zuckerberg.

| LIRE AUSSI : Les algorithmes de Facebook sous le feu des critiques

Facebook, "une partie importante du discours public"

Le PDG a depuis adoucit son discours : "Nous n'écrivons pas les informations que les gens lisent sur la plateforme. Mais en même temps, nous savons aussi que nous faisons beaucoup plus que de diffuser ces nouvelles, et nous sommes une partie importante du discours public." Selon une étude de Pew Research publiée en juillet 2015, 63% des utilisateurs américains utilisent Facebook pour s'informer, contre 47% en 2013.

Mi-décembre, le groupe a publié une annonce pour recruter un "directeur des partenariats avec les médias". Son rôle ? "Devenir le représentant de l'entreprise auprès des médias du monde entier" et être un "porte-parole de Facebook et de son rôle dans l'écosystème de l'information". Cette nouvelle inflexion tranche avec la position jusqu'ici adoptée par Facebook. "Nous sommes une entreprise de high-tech. Nous ne sommes pas un média. Un média produit et édite du contenu. Pas nous", assurait Mark Zuckerberg en août dernier. Et justifiait : "Nous existons pour fournir des outils (...) permettant de connecter les gens aux entreprises et aux institutions."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :