Lagardère a finalisé la vente de ses magazines internationaux à Hearst

 |   |  161  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Arnaud Lagardère, gérant commandité du groupe, avait justifié l'opération par le manque de taille critique des activités magazines à l'international, notamment aux Etats-Unis où le groupe est en concurrence avec Hearst, Conde Nast (Vogue, Glamour) et Meredith (Parents).

Lagardère a annoncé lundi soir la signature du contrat de vente de ses magazines internationaux à l'américain Hearst. Cette cession, pour 651 millions d'euros, avait été annoncée fin janvier, marquant un désengageant du groupe d'un de ses coeurs de métier et un recentrage sur la France et ses actifs plus rentables.

La réalisation de l'opération reste soumise à l'approbation des autorités réglementaires et devrait être finalisée dans les prochains mois, indique Lagardère dans un communiqué.

Arnaud Lagardère, gérant commandité du groupe, avait justifié l'opération par le manque de taille critique des activités magazines à l'international, notamment aux Etats-Unis où le groupe est en concurrence avec Hearst, Conde Nast (Vogue, Glamour) et Meredith (Parents). Ces activités, frappées de plein fouet par la crise financière qui a accentué le recul de la diffusion et la baisse des recettes publicitaires, ont accusé une perte opérationnelle de 2,5 millions d'euros en 2009.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :