Rue89 ferme la page de son mensuel papier

Le mensuel produit par le site d'information Rue89 disparaît des kiosques. Son cofondateur, Pierre Haski l'a confirmé ce lundi.

1 mn

rue89.com
rue89.com (Crédits : rue89.com)

Le site d'information Rue89 arrête la parution de son mensuel papier. Son cofondateur, Pierre Haski l'a confirmé dans un document mis en ligne ce lundi. Le magazine, essentiellement composé d'articles repris du "pure player", était déficitaire. Sa direction déclarait en vendre en moyenne 19.000 par mois l'an dernier. Poursuivre cette publication nécessiterait "de s'engager dans des investissements (affiches, présentoirs, campagnes de pub, etc.) qui ne sont pas à notre portée", justifie le directeur de la rédaction.

Manque de rentabilité

En décembre, le groupe de Claude Perdriel qui détient le Nouvel Observateur avait racheté Rue89 pour 7,5 millions d'euros. La société, qui compte 25 salariés en CDI, a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de l'ordre de 2 millions d'euros, provenant à 60 % des recettes publicitaires. Le reste provenait des prestations de services (formations, créations de sites web), mais n'est toujours pas rentable (entre 300.000 et 500.000 euros de pertes nettes par an). "Il y a une part de renoncement dans cette décision" avait déclaré Pierre Haski au moment de l'annonce de cet achat par le groupe de presse de Claude Perdriel.

Pour sa stratégie, le site d'information préfère miser sur les supports numériques. "Le Mensuel va migrer cette année vers les tablettes", annonce ainsi Pierre Haski.

 

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 14/03/2012 à 21:09
Signaler
Les publications, papiers ou numériques quelle que soit leur qualité, n'ont pas d'avenir tant qu"elles resteront confidentielles... seule un regroupement de ces dernières leur permettraient d'avoir une surface suffisante et donc une rentabilité leur ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.