TF1 a-t-il intérêt à céder Eurosport ? Non, disent les analystes

La Une a officialisé la semaine dernière un accord avec le géant américain Discovery, qui entre au capital d'Eurosport. Même si TF1 disposera à terme d'une option de sortie, les analystes jugent que la Une a tout intérêt à rester présente au capital plutôt qu'à en sortir.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Vision court terme ou long terme ? Telle est la principale question que l'on peut se poser quelques jours après l'annonce de l'accord entre TF1 et le groupe américain Discovery sur les chaînes thématiques du groupe audiovisuel français. « Stratégiquement, c'est l'opération la plus importante depuis AB Group », rappellent les analystes d'Exane en référence au rachat par TF1 des chaînes de la télévision numérique terrestre NT1 et TMC. L'accord va se faire en deux temps. Tout d'abord, TF1 cède 20% d'Eurosport et de ses chaînes thématiques (Stylia, TV Breizh, Ushuaïa TV et Histoire) à Discovery, respectivement pour 170 et 14 millions d'euros. D'ici deux ans, Discovery pourra porter sa participation à 51% et TF1 aura à ce moment là une option pour se désengager complètement des chaînes.

Que fera TF1 ? En se désengageant complètement de la chaîne sportive, présente dans 59 pays, TF1 perdrait là un bel actif. Et ce n'est pas, selon Exane, l'arrivée de cash qui compensera cette perte de manière satisfaisante. TF1 n'est pas endetté et utilisera dans un premier temps le produit des 20% cédé à Discovery pour 184 millions d'euros pour racheter des actions. Que ferait alors TF1 d'une nouvelle rentrée d'argent si elle cédait l'intégralité ? Pour rappel, M6 a une trésorerie très élevée (329 millions d'euros fin 2011), qu'elle n'utilise pas suffisamment, selon les reproches faits par les marchés.

Rester dans Eurosport, plutôt que vendre
Les analystes d'Exane ont donc une autre grille de lecture de l'accord avec Discovery. « Nous préférons y voir un changement d'état d'esprit de la part du management de TF1, qui pourrait choisir ainsi de ne plus détenir que la moitié du capital, mais au sein d'une entité beaucoup plus importante et plus rentable grâce aux économies et aux synergies réalisées grâce à Discovery », note les analystes. Présent dans 208 pays, Discovery, spécialisé dans les chaînes thématiques, a généré en 2011 un chiffre d'affaires de 4,2 milliards de dollars et un bénéfice de 1,1 milliard de dollars. Le groupe revendique 1,7 milliard d'abonnés à ses chaînes et bouquets thématiques. Discovery serait donc bien placé pour faire croître le chiffre d'affaires d'Eurosport, en l'ouvrant à de nouveaux territoires et en négociant à la hausse les accords de reversement déjà noués avec les bouquets de chaînes payantes. En outre, l'alliance pourrait aussi générer des économies sur les équipes de vente. Et selon Exane, les grilles des chaînes thématiques pourraient aussi être renforcées par les catalogues de Discovery.

Comparativement, Eurosport pèse plus de la moitié du résultat de la chaîne TF1
Pour 2013, Eurosport devrait générer un résultat d'exploitation de 74 millions d'euros, dont 71 millions pour Eurosport International et seulement 3 millions pour Eurosport France. Le pôle sportif pèse donc 29 % de la prévision de résultat brut global du groupe (249 millions), et les deux tiers du bénéfice prévisionnel d'exploitation de TF1, qui devrait atteindre 112 millions d'euros l'an prochain. De leur côté, les chaînes thématiques dans lesquelles va entrer Discovery vont générer 7 millions d'euros. Sans Eurosport, le groupe serait donc sensiblement beaucoup moins valorisé. Si l'on retranche de la capitalisation le prix payé par Discovery pour les différentes chaînes, le reste du groupe TF1 ne vaut plus que 969 millions d'euros, soit 0,5 fois les ventes et 5,3 fois le résultat d'exploitation 2013, beaucoup moins que d'autres groupes de médias comme Mediaset, M6 ou Antena 3.

 

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 22/01/2013 à 18:08
Signaler
La cour pénale internationale n'oubliera jamais TF1

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.