Veronica Mars : les fans ont déjà mis un ticket de 2,5 millions de dollars pour financer le film

 |   |  384  mots
(Crédits : DR)
Sur le site de financement participatif Kickstarter le projet d'adaptation cinématographique de la série américaine Veronica Mars a récolté plus de 2,5 millions de dollars en moins de 24 heures. Soit plus de 500.000 de plus que nécessaire. De quoi contribuer à rassurer Warner Bros., titulaire des droits sur la série et futur distributeur du film.

C'est le phénomène du jour. Le projet d'adaptation au cinéma d'une série américaine est parvenu à récolter plus de 2,5 millions de dollars en moins d'une journée sur le site de financement participatif kickstarter. Le 13 mars, Rob Thomas, le réalisateur, et Kristen Bell l'actrice interprète du rôle-titre, ont lancé leur campagne sur le site de crowdfunding. Leur espoir: convaincre suffisamment de fans pour que Warner Bros., détenteur des droits sur la série, distribue et assure la promotion du film qui en sera tiré.

42.000 mécènes

C'est donc chose faite puisque le 14 mars, plus de 42.000 personnes ont misé sur la future ?uvre prévue pour sortir sur les écrans en 2014. Et le compteur continue de tourner. Ces fans n?attendent aucune retombée financière personnelle puisqu?il s?agit de ?dons? en échange desquels ils peuvent au mieux recevoir des cadeaux (t-shirts, DVD, message vocal des acteurs), voire le droit de figurer dans le film pour l?un des plus généreux mécènes qui a déboursé plus de 10.000 dollars.  Il s?agit d?une communauté particulièrement soudée qui avait protesté en 2007 contre l?annulation de la série en envoyant des milliers de barres chocolatées mars à la chaîne CW qui diffusait la série outre-Atlantique.

En France, le précédent Besson

D?habitude les campagnes de financement participatif pour des projets de films concernent plutôt des courts métrages ou des films indépendants. Le succès de Veronica Mars pourrait donner des idées aux ?majors?. En France, Luc Besson avait tenté un coup similaire en 2010 avec le site de financement participatif baptisé ?WeAreProducteurs?. Cette fois les internautes étaient assimilés à des producteurs ayant droit à un retour sur investissement. Mais le film ainsi produit, A l?aveugle, avec Jacques Gamblin, sorti en mars 2012 n?a pas attiré les foules en salles, comme l?explique cet article publié sur le site de BFM. Les internautes-producteurs n'auraient récupéré quant à eux que 40% de leur mise. La preuve que le soutien d?une poignée de fans ne suffit pas forcément à assurer un succès en salles, et que le financement participatif ne se révèle pas fructueux pour tout le monde...
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :