Du "journalisme social" financé par le fondateur d'eBay

 |   |  240  mots
Un autre des projets de Pierre Omidyar est le site Internet d'information The Intercept, pour lequel il s'est associé au journaliste d'investigation Glenn Greenwald, qui avait été le porte-voix des révélations d'Edward Snowden.
Un autre des projets de Pierre Omidyar est le site Internet d'information "The Intercept", pour lequel il s'est associé au journaliste d'investigation Glenn Greenwald, qui avait été le porte-voix des révélations d'Edward Snowden. (Crédits : REUTERS/Kai Pfaffenbach)
Le milliardaire Pierre Omidyar a lancé via sa startup de médias en ligne First Look Media un nouveau projet qui utilisera uniquement les réseaux sociaux pour diffuser ses informations.

Une bonne nouvelle du côté de First Look Media. Le startup de médias en ligne du fondateur d'eBay Pierre Omidyar a lancé un nouveau projet lundi 8 décembre. Le concept est de confier à une équipe de journalistes professionnels le soin de passer en revue les réseaux sociaux comme Twitter, Facebook ou le site communautaire Reddit en vue de repérer des nouvelles mondiales importantes, puis de les diffuser sur ces mêmes plateformes, et non sur un site propre.

Un ancien de la radio publique comme numéro un

Baptisé Reported.ly, ce projet est dirigé par Andy Carvin, qui travaillait auparavant pour la radio publique nationale NPR à Washington et s'était fait remarquer en 2011 en tweetant en temps réel des alertes sur le printemps arabe.

"Nous voulons vous apporter les nouvelles du monde directement à travers les médias sociaux", a expliqué Andy Carvin dans une note publiée lundi sur la plateforme d'échange d'idées Medium.

Indépendance éditoriale

Andy Carvin a également insisté sur l'indépendance éditoriale de Reported.ly, expliquant "ne prendre d'ordres de personne", définissant ainsi clairement le rôle de Pierre Omidyar, qui s'est engagé à apporter environ 250 millions de dollars de financements (environ 200 millions d'euros) à First Look Media.

Il appelle en revanche le public à "donner des idées d'articles", promettant "d'écouter les idées et les prendre au sérieux". "Un nouveau projet de journalisme social", somme toute.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :