Microsoft va suivre les ventes légales de cannabis

 |  | 269 mots
Lecture 2 min.
Cette alliance avec Kind Financial offre à Microsoft un outil de suivi pour les graines de cannabis.
Cette alliance avec Kind Financial offre à Microsoft un outil de suivi pour les graines de cannabis. (Crédits : REUTERS/Amir Cohen/Files)
La firme de Redmond s'est alliée à la startup Kind Financial, qui développe un outil permettant d'empêcher que les graines de cannabis ne soient écoulés au marché noir. Microsoft apportera lui son expertise grâce à sa solution de cloud "Azure Governement", utilisé par l'administration des États-Unis.

Le boom des ventes légales de marijuana aux États-Unis, après la légalisation dans plusieurs États, intéresse Microsoft. Le géant technologique a annoncé jeudi s'être allié à une startup californienne pour bénéficier d'une technologie capable de suivre précisément les ventes de graines de cannabis aux autorités locales, signe que la marijuana est de plus en plus acceptée aux Etats-Unis.

Cette alliance avec Kind Financial offre à Microsoft un outil de suivi pour les graines de cannabis, qui permet notamment d'empêcher qu'elles ne soient écoulées au marché noir. La firme de Redmond couplera l'outil de Kind à sa plateforme cloud Azure Governement, utilisée par le gouvernement, pour mieux traquer les ventes.

Un outil déjà utilisé par les autorités

La plateforme de Kind Financial est déjà utilisée par des autorités locales et agences de régulation pour réglementer et surveiller la conformité des ventes de cannabis.

"Personne ne peut prédire ce que sera l'avenir de la légalisation du cannabis, cependant il est clair que le cannabis légal sera toujours sujet à une surveillance stricte et à des réglementations similaires à celles du tabac ou de l'alcool", a indiqué le directeur exécutif de Kind Financial David Dinenberg.

Le cannabis reste illégal au niveau fédéral mais un certain nombre d'Etats américains, dont le Colorado, l'Alaska et Washington, ont légalisé l'usage médicinal et récréatif de la marijuana. Les électeurs de Californie devraient également voter cet automne pour légaliser la marijuana à usage récréatif.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/06/2016 à 23:11 :
en tant que cultivateur,
les semences ne sont pas la propriété de quelconques sociétes (sauf un hybride ou OGM, la d'accord il y a un brevet).

J'observe et je cultive,
le modèle agricole et la rentabilité pousse nos agriculteurs à n'etre que les executants de semenciers, suivant des contrat, etc....

donc comment fait on pour faire arriver à un modele agricole, avec un but :
la qualité,
en faisant nos semences, nos sélections et cultivant années aprés années celle ci, en evitant autant que possible le rapprochement avec l'industrie.

Enfin tous ca pour tenter d'explique que cultiver soi meme sa propre variété s'est quelque chose de rassurant, qui fait plaisir.
s'est valable aussi pour l'élevage,
a écrit le 17/06/2016 à 16:15 :
Microsoft alors pourra gentiment spéculer par ailleurs sur le marché de la semence de Marijuana. Il pourra aussi discrètement se porter acquéreur de quelques entreprises de production de semences.
En prime, ses salariés auront leur dose gratuite.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :