Nokia fait son retour dans les smartphones et tablettes... sans prendre de risques

 |   |  291  mots
Les téléphones portables ont fait la renommée de Nokia, numéro un mondial pendant 14 ans jusqu'à 2012.
Les téléphones portables ont fait la renommée de Nokia, numéro un mondial pendant 14 ans jusqu'à 2012. (Crédits : © Lehtikuva Lehtikuva / Reuters)
Le groupe a annoncé mercredi la signature d'un accord de licence exclusif de 10 ans avec la société finlandaise HMD Global. Nokia ne "fera pas d'investissement financier" et ne détiendra pas de parts dans l'entreprise.

L'ancien numéro un mondial des téléphones portables Nokia a annoncé mercredi que sa marque, abandonnée par l'américain Microsoft, allait faire son retour sur le marché des smartphones et des tablettes.

Néanmoins, le groupe finlandais, maintenant spécialisé dans les équipements et services pour opérateurs télécoms, qui s'est renforcé en 2015 avec le rachat d'Alcatel, ne prend aucun risque financier dans cette aventure. Il met seulement à disposition d'une société finlandaise nouvellement créée, HMD Global, les droits sur sa marque et des brevets en vue de créer des combinés et des tablettes de marque Nokia.

Nokia "ne fera pas d'investissement financier ni ne détiendra de part dans HMD", a-t-il précisé à propos de cette entreprise qui appartient à "des investisseurs" dont le nom n'a pas divulgué.

Nokia, numéro 1 des téléphones portables jusqu'en 2012

Après avoir fait en 2011 le pari de s'allier à Microsoft et à l'environnement Windows Mobile, la marque Nokia prendra un tournant en ralliant la plateforme Android du géant américain d'internet Google.

Nokia est aujourd'hui une marque de téléphones portables 2G, à la manière du Nokia 215 lancé en janvier 2015, conçu comme un quasi-smartphone à très bas coût. Le dernier produit haut de gamme de la marque était la tablette N1, vue avec curiosité par les spécialistes dans un marché où le finlandais n'était plus attendu, mais passée inaperçue auprès des consommateurs.

Les téléphones portables ont fait la renommée de Nokia, numéro un mondial pendant 14 ans jusqu'à 2012. Mais le finlandais avait raté le tournant du smartphone, alors que l'iPhone d'Apple connaissait un succès fulgurant dès son lancement en 2007.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :