Plan de relance : coup d'envoi de la stratégie d'inclusion numérique dans les territoires

 |  | 664 mots
Lecture 3 min.
Cédric O, secrétaire d'Etat en charge du numérique.
Cédric O, secrétaire d'Etat en charge du numérique. (Crédits : DR)
Environ 13 millions de Français ne savent pas utiliser ou n'ont pas accès à Internet. Pour tenter d'y remédier, sept territoires lancent officiellement ce mardi des expérimentations locales, baptisées "Coordination territoriale pour l’inclusion numérique" (CTIN). Celles-ci s'inscrivent dans le cadre du plan de relance, qui a prévu une enveloppe de 250 millions d'euros dédiée à l'inclusion numérique.

La pandémie a donné un coup d'accélérateur sans précédent au numérique : téléconsultations médicales, télétravail, e-commerce, école à distance... Si la crise sanitaire a démontré le potentiel de la transformation digitale, elle a aussi mis en lumière de façon criante les inégalités d'accès et d'utilisation du numérique. Environ 13 millions de Français ne savent pas utiliser ou n'ont pas accès à Internet.

Pour tenter d'y remédier, sept territoires ont annoncé ce mardi 16 février le lancement d'expérimentations locales, baptisées "Coordination territoriale de l'inclusion numérique" (CTIN). Le but : former les citoyens aux usages quotidiens du numérique. Cela s'inscrit dans le cadre du plan de relance, pour lequel le gouvernement a budgété en novembre dernier une enveloppe de 250 millions...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/02/2021 à 23:05 :
Ouf, on pourra enfin épouser son doux robot devant Monsieur le Maire!
a écrit le 17/02/2021 à 19:08 :
Le covid a bon dos :
Vous avez fait payé la transition numérique par notre santé , nos épargnes et le reste à venir :
Honteux !
J’espère que les gens vont comprendre à force et vous mettre des bâtons dans les roues ,
Arrêtez de consommer de l’internet , contourner tout ce que cette société web vous impose , avec vos possibilités.
Stop à la digitalisation sauvage et à la dette covid ( qui a pour but de nous faire payer la transition numérique)
a écrit le 17/02/2021 à 17:07 :
n'importe quel rmiste a un iphone dernier cri avec internet illimite
le pb, c'est les vieux
et la je doute que des ' strategies' lancees par des entites de la technostructure qui a prouve son efficacite avec les masques, soient efficaces
un crabe deconnecte de la realite le reste
vaut mieux faire confiance aux gens y acertaienemtn des initiatives en local bcp plus efficaces
think global act local
a écrit le 17/02/2021 à 10:22 :
Tout ça pour nous imposer la 5G et construire une nouvelle rente...! Un constat...? Moins il y aura de données inutiles a traiter, moins on aura besoin du numérique!
a écrit le 17/02/2021 à 9:26 :
Super un nouveau comité qui s'inspirera des "bonnes pratiques" et communiquera sur des "mesures appropriées" développées dans certains départements afin de conclure dans 2 ans… que ça n'a servi quasiment à rien...
a écrit le 17/02/2021 à 9:11 :
"Environ 13 millions de Français ne savent pas utiliser ou n'ont pas accès à Internet"

Il y en a peut-être aussi qui n'en veulent pas tout simplement.C'est quand même pas une obligation, si ?
a écrit le 17/02/2021 à 8:55 :
Tandis que si on avait confiné les personnes à risques, depuis un an les jeunes qui seraient venus leur porter leurs courses en même temps les aurait formé tranquillement à l'informatique.

Incroyable d'être totalement à côté de la plaque dans chacune de ses décisions quand même hein, incapables de renouveau, incapables d'avoir la moindre idée interessante.

Et ils veulent nous faire payer leur nullité sans rire !? -_-
a écrit le 17/02/2021 à 8:25 :
Cool ... allez expliquer votre problème à un chabot (pas Arlette, hein, on est d'accord 😁) ou à une IA sous emprise aux algorithmes... déjà qu'avec une boite vocale...
a écrit le 17/02/2021 à 1:58 :
Sacre Oh, on comprend pourquoi la Coree s'en est debarasse. Quel incapable
a écrit le 16/02/2021 à 21:06 :
Est ce que le numérique = fascisme ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :