La Chine compte près de 900 millions d'abonnés mobiles

 |   |  250  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Sur les quelques 900 millions d'abonnés à la téléphonie mobile, 8% seulement ont adopté la 3G, le réseau mobile haut débit de troisième génération qui permet notamment de surfer sur Internet.

La Chine a quasiment franchi le seuil des 900 millions d'abonnés mobiles en mai dernier (896 millions exactement), ont indiqué ce lundi les trois opérateurs qui se partagent le marché. Deux abonnés mobiles sur trois (68%) sont clients de China Mobile, les autres ayant préféré China Unicom (20%) ou bien encore China Telecom.

Malgré ces chiffres vertigineux, ce pays aux 1,34 milliard d'habitants recèle un immense potentiel de croissance. Déjà parce que le taux de pénétration n'est encore que de 67% quand il est de 99,7% en France, ensuite parce que le réseau haut débit de troisième génération (3G) ne représente encore qu'une part marginale. En effet, tous opérateurs confondus, il ressort que 74,57 millions d'abonnés ont accès à la 3G, soit 8,3% du parc total.

Une proportion qui traduit nettement le retard de la Chine comparé aux autres grandes puissances. Il faut dire que l'attribution des licences de téléphonie 3G ne remonte qu'à janvier 2009, huit ans après le Japon. Un lancement retardé par la restructuration du secteur des télécoms dans le pays s'étant notamment traduit par la réduction du nombre d'opérateurs à trois au lieu de cinq auparavant.

La 3G permet aux utilisateurs d?accéder à une panoplie de services multimédia, souvent payants :jeux, e-mails, téléchargement de musique, télévision et Internet. ?Or, la censure pratiquée en Chine rend sans doute les consommateurs plus frileux à payer un service restreint... 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/06/2011 à 9:29 :
Attention, la plupart des utilisateurs chinois ne sont pas "abonnés " (au sens souscription et paiement mensuel) mais utilisent des cartes prépayées. De plus, l'ARPU (facture moyenne par utilisateur), reste très faible, autour de 10 euros.
Je crois fondamentalement que le marché mobile chinois est bien trop peu concurrentiel pour innover. N'oublions pas que les 3 opérateurs se répartissent quasiment le territoire : mm si les grandes villes voient la présence des 3, certaines régions sont mono-opérateur ou presque.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :