Le come-back raté de Nokia

 |  | 561 mots
Lecture 3 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Nouvel avertissement sur les résultats, bug de son modèle haut de gamme Lumia qui vient de sortir aux Etats-Unis : le retour en force du géant finlandais tarde à se matérialiser.

« C'est un désastre » a commenté l'analyste de WestLB, Thomas Langer. Nokia s'est effondré de 14,5% mercredi à la Bourse de Helsinki, à 3,27 euros, touchant son plus bas niveau depuis 1997, après avoir lancé dans l'après-midi un énième avertissement sur ses résultats. La « phase de transition » s'éternise chez le géant finlandais du mobile, qui accusera une perte opérationnelle au premier trimestre dans sa division Terminaux, d'un montant représentant environ 3% du chiffre d'affaires (soit une centaine de millions d'euros), alors qu'il devait se trouver à l'équilibre. Le deuxième trimestre se soldera aussi par une perte du même ordre. Un malheur n'arrivant jamais seul, Nokia avait dû reconnaître mercredi matin un bug sur son nouveau smartphone phare, le Lumia 900, qui vient juste de sortir aux Etats-Unis : le constructeur va offrir 100 dollars de communications aux abonnés AT&T qui ont acheté le Lumia. Soit le prix de l'appareil avec subvention.

Plus de 2 millions de Lumia vendus

Le ton n'était plus aussi conquérant que fin février, au salon mondial du mobile de Barcelone. Lors d'une conférence téléphonique mercredi après-midi, le PDG, Stephen Elop, a dû reconnaître que Nokia était encore « au milieu de sa transition », entamée il y a un peu plus d'un an, en février 2011, lorsqu'il a décidé d'abandonner le système d'exploitation maison, Symbian, pour celui de Microsoft, Windows Phone. Or, les ventes d'appareils sous Symbian s'effondrent tandis que celles des quelques modèles sous Windows décollent doucement. En effet, Nokia a écoulé « plus de 2 millions » d'exemplaires de Lumia au premier trimestre, à un prix de vente moyen de 220 euros : « clairement, les volumes et le chiffre d'affaires ne comblent pas le vide laissé par Symbian » relève Carolina Milanesi, du cabinet Gartner.

Le groupe d'Espoo, qui a maintenu sa place de premier constructeur, devant Samsung, l'an dernier, avec 23,8% de part de marché, selon Gartner, est en fait pris en tenaille : sa marge recule dans les smartphones, face à la concurrence pléthorique des appareils sous Android, et ses ventes de modèles d'entrée de gamme souffrent dans les pays émergents, en particulier en Inde et en Chine, face à la montée en puissance de constructeurs chinois sous marque blanche. Pour contre-attaquer, Nokia va élargir sa gamme de Lumia, avec des modèles encore moins chers. Car la clientèle chinoise bascule de plus des téléphones classiques milieu de gamme aux smartphones à bas coût.

2012, année perdue ?

Certains analystes craignent déjà que 2012 soit une année perdue pour Nokia, qui ne vaut plus que 12,2 milliards d'euros en Bourse (contre 585 milliards de dollars pour Apple...). Or dans le monde en bouleversement constant de la téléphonie mobile, il est dangereux de prendre autant de retard, car la concurrence ne reste pas immobile. Les deux annonces, le « profit warning » et le bug du Lumia 900, ont complètement éclipsé celle de la sortie d'un modèle à la technologie sans contact NFC, le Lumia 610 avec Orange, certifié pour des paiements sans contact avec la technologie MasterCard PayPass. Elles tombent mal en termes d'image pour Nokia qui engageait sa tentative de reconquête du lucratif marché américain dont il était quasiment absent. Le Lumia a été primé au CES de Las Vegas en janvier et a reçu un bon accueil critique outre-Altantique.  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/04/2012 à 17:13 :
Ils n'allaient pas refaire leur retard en 3 mois. Les ventes sont correctes et à l'image du Lumia, c'est un premier jet, ce n'est pas un smartphone haut de gamme de rivaliser avec Apple ou Samsung pour l'instant !
Il leur faudra encore quelques modèles et que Microsoft améliore l'OS pour prendre plus de parts de marché.
Réponse de le 14/04/2012 à 18:24 :
La grosse question reste qu'ils vendent a peine mieux les Lumia 900 fourgués a grands renforts de marketing que les N9 vendus sous le manteau. Je serais Elop, je ferais plus que me poser des questions, même payé par MS pour vampiriser Nokia... Et le board de Nokia ferait bien de se remettre en question quant a leur choix de ce cheval de Troie (trojan, normal me direz vous pour l'univers MS)
a écrit le 12/04/2012 à 16:15 :
Bizarrement, le lumia 900 (sorti la semaine dernière aux Etats Unis) fait parti des meilleures vente d'Amazon.com
Mais bon ce genre de choses ne regardent que ceux qui s'y intéressent, comme tout les innovations de Nokia. Quand Nokia va revenir, ils vont revenir fort, et ça va faire très mal. A tous les appleman, qui n'a pas été déçu par l'I-phone 4S, ou l'Ipad3 ("the new Ipad"). Aucune innovation réelle (car Siri n'est pas une innovation, désolé).
Dernière petite chose, j'ai un WP depuis plus d'un an, aucun bug aucun problème. Deux amis ont des Iphone 4 qui ont le même âge, bug, touche centrale cassée... :)
Have a good day!!
a écrit le 12/04/2012 à 13:23 :
Ce qui est très rigolo à regarder, c'est les fanboys windows qui croient encore à leur dernier métro.
Réponse de le 14/06/2012 à 11:57 :
Je suis pour ma part un inconditionnel de la pomme depuis le début et je dois reconnaitre que le Lumia est plutôt interessant... comme quoi il n'y a aucune vérité dans ce qui est dit, si ce n'est celle des ventes.
a écrit le 12/04/2012 à 11:19 :
Article a charge. L'auteur ou les commentateurs ont ils pris la peine de tester un Windows phone ?
Étrange comme attitude, il doit y avoir une histoire de gros sous derrière (référencement Google de la tribune ?)
Réponse de le 12/04/2012 à 12:30 :
N'importe quoi! relis l'article, il n'y a aucun jugement de valeur sur les téléphones, l'article ne fait que parler de chiffres de ventes.
a écrit le 12/04/2012 à 8:01 :
Quand on colle deux coques de Titanic cote a cote, on n?empêche absolument pas les deux bateaux de couler... Crosoft + Nikéa = Quatanic... Touché, coulé !
a écrit le 12/04/2012 à 7:31 :
En effet, voila un article à charge. Bizarre ...
a écrit le 12/04/2012 à 6:44 :
Article excessivement pessimiste. Exemple typique du court termisme des analystes financiers, cela fait moins d'un an que Nokia a changé sa stratégie. Les premiers Nokia Lumia se vendent bien mais ne sont sur le marché que depuis la fin 2011. Comme si une entreprise pouvait se redresser en un trimestre.
Bon courage Nokia!
Réponse de le 12/04/2012 à 8:39 :
L'exemple typique du court termisme des analystes financiers serait plutot d'avoir cru un instant que Microsoft allait résoudre les problèmes de Nokia. Les utilisateurs de Nokia appréciaient la simplicité d'usage de leurs produits, et étaient plutôt fidèles au dernier constructeur européen. Changer violemment leurs habitudes pour leur coller un OS imbitable qui n'a jamais réussi a marcher proprement sur un téléphone en 7 évolutions est clairement une décision irresponsable de gens qui ne maitrisaient plus leur stratégie. Ce qu'il manquait a Nokia était un fort marketing de communauté de développeurs (OVI store est une daube comparé à la démarche de l'Appstore), et un refresh de Symbian, en le fusionnant avec Maemo/Meego, un peu comme le virage qu'a pris apple entre MacOS9 et MacOSX. Compatilité d'ergonomie pour ne pas vionlenter les utilisateurs, et moteur new look pour appater les développeurs. Mais non. La réponse a été d'appeler un ancien géant retraité atteint d'arthrose pour rajeunir le malade... pitoyable
Réponse de le 12/04/2012 à 12:37 :
Elop a choisi les 2 options les plus crédibles: basculer sur un OS mûr et connu, Android, ou parier sur un OS moins conventionnel, Windows Phone mobile.
Un smartphone sans un écosystème développé ne vaut rien.

Microsoft a du cash pour subventionner les développeurs et se construire une place dans le marché des OS mobiles (Nokia est un partenaire de poids bien). La firme a bien réussi à percer, grâce à de l'argent et des partenariats intelligents, sur le segment des consoles de jeu (Xbox). WP est un os mobile plutôt bien pensé et très pratique au quotidien qui devrait s'imposer à terme. D'ailleurs il est très bien reçu par les opérateurs mobiles qui veulent se défaire du duopole Apple / Google.

Après je comprends la réticence de nombreux fans de Nokia. Abandonner un OS maison, bien foutu comme Meego, est un vrai gâchi. Mais cet OS arrivait un (trop) tard. Je vois des amis avec un N9. Beau téléphone (comme mon Lumia) mais sans applis et sans perspective d'en avoir c'est un peu frustrant.

a écrit le 11/04/2012 à 23:40 :
Dommage que Nokia ait abandonné son système linux qui devait remplacer symbian !
Trop tard, maintenant les utilisateurs de smartphones et autres tablettes ne souhaitent plus avoir du microsoft, ils recherchent avant tout une autre expérience d'utilisation. Pour eux microsoft ça rime avec bug, virus, antivirus, galères en tout genre et besoin de trouver un spécialiste pour les aider. Le smartphone, c'est enfin à leur portée : Oui, enfin un objet de communication évolué qu'ils parviennent à maîtriser et qui fait envie à tout le monde !
Du coup Microsoft c'est tout juste bon pour le vieux PC du lycée, du boulot ou de Papa ! Ils n'en veulent plus. Fallait pas faire de hautes études en école de commerce pour comprendre ça.
Réponse de le 12/04/2012 à 11:15 :
Android est complètement vérolé par les failles et les malwares. d'autant plus que les terminaux ne sont quasiment jamais mis a jour, même pas le soit disant "haut de gamme".
Réponse de le 12/04/2012 à 14:19 :
La seule chose qui protège Linux c'est la faiblesse du nombre d'utilisateurs qui rend impossible toute contagion. Imaginons que 95 % des pc tournent sous Linxu (ou Max OS), le pirates produiraient des virus pour Linux. C'est de qui arrive pour Windows.
Pour les mobiles, les premiers virus affectant les Androids et Iphones commencent à faire leur apparition. Quelle perspective, on va devoir se coltiner un anti virus sur son mobile
Réponse de le 12/04/2012 à 22:20 :
Linux n'est pas un OS !
Réponse de le 13/04/2012 à 17:32 :
Tu as raison, c'est GNU-Linux qui est un OS :-)
a écrit le 11/04/2012 à 22:40 :
Quand on pense que Nokia, au sommet de son génie en 2009, avait développé le premier et sublime smartphone sous linux, le N900 équipé du meilleur OS, Meego. Quelle dégringolade...
Réponse de le 12/04/2012 à 14:21 :
Oui quel dommage. Nokia a inventé les premiers smartphones tactiles mais pensait que ça n'intéresserait pas le public. Quelle erreur, fatale pour le groupe.
Réponse de le 12/04/2012 à 16:45 :
Cela rappelle l'aventure Rank Xerox qui avait inventé la souris et l'interface graphique - et qui, pensant que c'était trop cher pour le public, se l'ait faite voler par Apple et le grand (en fait bien minuscule) Steve Jobs...
Réponse de le 13/04/2012 à 0:08 :
Jobs n'a pas voler la technologie RX, il l'a rachetée, ces derniers n'y croyant pas. Erreur de jugement ou manque de vision pour RX, comme pour Nokia, mais il n'y a pas eu vol. Sans tomber dans une admiration béa de Jobs ayons au moins la justesse de dire qu'il a compris avant tous ce que les consommateurs voulaient, ou tout du moins comment les orienter dans leurs choix.
a écrit le 11/04/2012 à 21:54 :
C'est sûr, quand tu dégommes de toi-même la plateforme maison qui occupait 99% des terminaux pour un système qui avait du mal à décoller, faut pas s'attendre à des miracles.
Elop fait du bon boulot pour faciliter le rachat de Nokia par MS,
Diviser le prix de l'action par 4 - check
Virer la moitié des ingénieurs maison - check
Imposer l'OS sur tous les tel de la marque - pending...
a écrit le 11/04/2012 à 21:36 :
Le flop des windows phones était malheureusement prévisible et ne semble pas avoir été anticipé par les analystes, sans doute impressionnés par la puissance de chacun des partenaires (savoir-faire de Nokia et son portefeuille de PI dans le domaine du matériel mobile, puissance financière de MS et son PI dans le domaine logiciel).

Malheureusement, MS est incapable de fournir un système capable d'utiliser les dernières plateforme matérielle: malgré son expertise, Nokia est obligé de limiter la définition de ses écrans (800x480 alors que la HD est maintenant le norme sur les Android haut de gamme), processeur cortex A8 alors que les A9 équipent les appareils de la gamme actuelle et que les A15 font leur premières apparitions.

Nokia dispose d'un joyau: Meego, qui a été salué comme un système remarquable à de nombreux points de vue (simplicité et raffinement impressionnants; intégration d'un nombre de services très supérieurs à celui de ses concurrents, ouverture aux standards etc.).
Il peut développer une alternative au système des "appstores" popularisé par Apple et maintenant android: au lieu de proposer des applis qui s'ajoutent au système et font éclater la cohérence proposée par le système, proposer l'ajout des fonctionnalités en l'intégrant dans l'architecture système sous forme d'extensions (comme, par exemples, les protocoles de messageries et de communication vocales et vidéos) ou d'application html5 comme Tizen est en train de le proposer.

L'existence d'un navigateur qui possède une très bonne compatibilité html5 est l'un des piliers avec Meego qui par son architecture modulaire, est capable d'offrir une richesse fonctionnelle dans un interface brillante par sa simplicité et sa richesse raffinée.

Donner un successeur au N9 avec un cortex A15, un écran hd amoled (et si possible pas pentile), l'expertise du 808 pour la photo et le son et Nokia peut produire un blockbuster et revenir dans la course dans les six mois!

Pour cela, il faudra sans doute se séparer de SElop qui est totalement identifié à la politique de rapprochement avec MS.
Réponse de le 11/04/2012 à 23:15 :
Contrairement à Android, WP7 n'a pas besoin d'un quad core et d'un Go de RAM pour tourner de manière fluide.
Contrairement à Android, les appareils sont mis à jour régulièrement, même ceux de première génération.
Réponse de le 12/04/2012 à 13:53 :
Et les utilisateurs se contrefichent des MAJ puisqu'ils changent de mobile tous les 18 mois. WP est en retard sur android et IOS et le seul moyen de rattraper le retard aujourd'hui est de l'imposer dans les smartphones bas de gamme de Nokia chose que Microsoft ne veut pas.
a écrit le 11/04/2012 à 21:15 :
Voici le premier cadeau de M$ a Nokia. Et ce n'est que le début des ennuis...
a écrit le 11/04/2012 à 21:04 :
c'est sacrément pessimiste comme article pour une entreprise qui a son mobile dans le top des ventes depuis 48h sur le plus gros ecommerçant du monde ...
http://wmpoweruser.com/nokia-lumia-900-maintains-top-position-on-amazon-analyst-optimistic/

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :