Motorola veut supprimer des postes à Toulouse : encore un groupe américain qui se désengage du Midi-Pyrénées

 |   |  300  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Google, la maison-mère de Motorola Mobility, pourrait supprimer 170 postes à Toulouse. Après Molex, et Freescale, la fermeture de Motorola à Toulouse poursuivrait la série des lourds désengagements industriels américains en Midi-Pyrénées.

L'annonce de Google en août de supprimer 20% des effectifs de Motorola Mobility (soit 4.000 emplois) rachetée un avant auparavant pour 12,9 milliards de dollars, n'augurait rien de bon pour les salariés français du fabricant de téléphones mobiles. Même si les suppressions de postes étaient censées se situer aux Etats-Unis, cette restructuration menace 170 postes du site de Toulouse de Motorola. L'usine pourrait en effet fermer, au printemps selon la Dépêche du Midi. Direction et représentants du personnel toulousain ont entamé les discussions sur "un éventuel projet de fermeture" la semaine dernière, a déclaré une porte-parole de la direction en France. "Mais rien n'a été décidé", les partenaires sociaux n'en sont qu'au début de la procédure d'information et de consultation du personnel, a-t-elle souligné.

Installé à Toulouse depuis les années 60
Le site de Motorola à Toulouse est spécialisé dans la recherche et le développement en matière de téléphonie mobile et de tablettes. Motorola Mobility France emploie sur son second site de Saclay (Essonne), en Région parisienne, une cinquantaine de personnes qui travaillent sur la téléphonie mobile et les boîtiers internet. Motorola est installé à Toulouse depuis la fin des années 1960. En 2004, la division semi-conducteurs (puces électroniques pour l'automobile) de Motorola avait été cédée au fabricant américain Freescale. Celui-ci a fermé définitivement en août son atelier toulousain de fabrication de galettes de silicium; 397 lettres de licenciement ont alors été envoyées. Freescale a en revanche maintenu sur son site toulousain son activité de recherche et développement, qui emploie environ 500 personnes.
Après Molex, et Freescale, la fermeture de Motorola à Toulouse poursuivrait la série des lourds désengagements industriels américains en Midi-Pyrénées.

 


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/12/2012 à 11:32 :
Que fait Montebourg ? Il devrait nationaliser tout ce qui ferme .. peluches dans la Sarthe, usine motorola dans le Sud ouest .. enfin, tout quoi? On a deja le Gosplan àl'education nationale, radio pravda (ancienne mouture :: la seule evidemment) pour l'ensemble des medias, et puis la guerre aux riches ( à partir de 4000 ?/mois dixit le mollusque de l'Elysee) Alors quoi, qu'est ce qu'on dit " Heureux?
a écrit le 25/12/2012 à 23:18 :
Certains votent avec leur fermeture d'usines et de sites en France, qui pourrait le leur reprocher lorsque l'on réfléchit bien.
a écrit le 25/12/2012 à 13:55 :
Tous les commentaires vont dans le meme sens aussi je pense qu il est tant qui revienne car nous ne pourrons pas avoir tout ce qu il faudra faire fissa pour que les évasions arretent.
a écrit le 25/12/2012 à 13:50 :
Tant qu on aura HOLLANDE on sera dans le melasse et j en appele a SARKOZY qu il est le seul a pouvoir vu le nombre de gens qui s en vont a l etranger a les faire revenir et je ne suis pas le seul a le dire et que nous allons droit dans le mur aussi je lui dis "reviens et vite" on a besoin de toi.
a écrit le 25/12/2012 à 10:55 :
Je cite l'article "Le site de Motorola à Toulouse est spécialisé dans la recherche et le développement en matière de téléphonie mobile et de tablettes.". Comment sérieusement croire qu'un site avec un tel intitulé est susceptible de créer de la valeur? C'est constamment regarder dans le rétroviseur, c'est à dire voir ce qui a eu du succès il y a cinq ans, pour dire qu'on va sortir dans quelques années une pale copie de ce qu'à fait un Apple ou autre avec près de 10 ans de retard. Il est urgent pour les politiques de prendre conscience que la recherche ça n'a rien à voir avec les "nouvelles technologies" et que ce n'est pas en faisant joujou avec une tablette qu'on va introduire une croissance. Cela dit je sympathise avec les employés, pas seulement de Motorola, qui n'y sont pour rien dans l'aveuglement et l'incapacité à former un jugement crédible ou même simplement cohérent, des dirigeants de toutes ces grandes sociétés soit disant de haute technologie.
a écrit le 24/12/2012 à 17:48 :
il s ne quittent pas midi pyrenees, ils quittent la france, ( qui de toute facon met les gens dehors), nuance !
Réponse de le 24/12/2012 à 18:34 :
Ils quittent la France et l'Europe parce qu'il n'y a pas de croissance de débouchés et une consommation anémique. On produit pas pour le plaisir de produire ou pour faire plaisir à un gouvernement. S'il n'y a pas de consommateurs, on se barre.
Et puis dans le cas présent, c'est sans doute le résultat d'une restructuration mondiale.
Réponse de le 25/12/2012 à 21:00 :
@churchill: ils sont venus en France en raison des largesses en matière de subventions et de fiscalité. Si on arrête les subventions (parce qu'on a plus de fric, plutôt que parce que Hollande est là), et qu'en plus on leur réclame des impôts, la France n'est plus un "investissement" viable.
a écrit le 24/12/2012 à 17:47 :
Vous avez totalement raison !! C'est malheureux mais vrai et ça va s'empirer.
D'autant que les méchants dans ce pays sont ceux qui travaillent, créent et que le flamby fait tt pour dégoûter. Il a d'ailleurs dit qu'il n'aimait pas les riches... Vous savez ceux qui gagnent au moins 4000€ !!! Cette France devient une honte pour les gens qui bossent ...
a écrit le 24/12/2012 à 17:45 :
Hélas, nous n' en sommes qu' au début de la catastrophe socialiste annoncée. Vous avez voulu Hollande et bien vous l' avez.
Réponse de le 25/12/2012 à 21:54 :
la droite ne faisait pas grand chose de bien, notamment pour les PME et TPE !! ...mais le gouvernement actuel, après avoir systématiquement détruit ce qui avait été réalisé par Sarko (sans aucun discernement), maintenant, ce gouvernement prend TOUTES les décisions qui vont à l'encontre d'investissements en France, qui vont à l'encontre d'une envie de travailler, qui vont à l'encontre d'une envie de créer des emplois !!!!
a écrit le 24/12/2012 à 17:43 :
Est-ce le résultat du chantage au controle fiscal fait par le gouvernement sur Google afin de mettre en place une taxe ?

Comme quoi, c'est bien mal connaitre les anglo-saxons qui lorsque vous les tenez par les c...lles alors ils préfèrent faire des pertes mais ne vous laisseront jamais continuer votre chantage.
a écrit le 24/12/2012 à 16:53 :
Quel chef d'entreprise responsable pourrait encore vouloir rester en France ? Cela friserait l'incompétence et la bêtise. Le "gouvernement" leur crache dessus et détruit l'outil de production à grands coups de taxes et de montebourg. Il est temps de fermer ce qu'il reste. Merci Flamby.
Réponse de le 24/12/2012 à 18:35 :
Les groupes américains ferment aussi des sites en Allemagne, au Royaume Uni et en Espagne. Pas de croissance, pas de consommation, donc pas intéressant. Les groupes américains ont raison de s'installer dans les marchés émergents et en Asie.
a écrit le 24/12/2012 à 16:37 :
Mais non voyons !!! Pas d'inquiétude ! N'oubliez pas que la France est le pays le plus attractif au monde pour installer son entreprise !! Et la relance est pour 2013 !! Le plein emploi est pour bientôt ! Tout va bien !!! Signé : JM Ayrault alias Le Père Noel.
Réponse de le 25/12/2012 à 10:45 :
Ce n'est pas une question politique, car la même chose se passe dans tous les pays en Europe.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :