5G : Ericsson va racheter l'américain Cradlepoint pour 1,1 milliards de dollars

 |  | 306 mots
Lecture 1 min.
Cradlepoint complète le portefeuille 5G Entreprise existant d'Ericsson, qui comprend des réseaux dédiés et une plateforme mondiale d'IoT (objets connectés, ndlr), note le groupe scandinave.
"Cradlepoint complète le portefeuille 5G Entreprise existant d'Ericsson, qui comprend des réseaux dédiés et une plateforme mondiale d'IoT (objets connectés, ndlr)", note le groupe scandinave. (Crédits : Aly Song)
L'équipementier télécoms suédois Ericsson, l'un des pionniers de la 5G, a annoncé vendredi avoir trouvé un accord pour racheter l'américain Cradlepoint, spécialisé dans les solutions sans fil WAN pour les sociétés, sur la base d'une valeur d'entreprise de 1,1 milliard de dollars.

C'est un important renforcement pour Ericsson. L'équipementier télécoms suédois, l'un des pionniers de la 5G, a annoncé vendredi avoir trouvé un accord pour racheter l'américain Cradlepoint, spécialisé dans les solutions sans fil WAN pour les sociétés, sur la base d'une valeur d'entreprise de 1,1 milliard de dollars. Ericsson explique dans un communiqué que cette opération doit lui permettre de se renforcer sur le marché de la 5G pour les entreprises. "Cradlepoint complète le portefeuille 5G Entreprise existant d'Ericsson, qui comprend des réseaux dédiés et une plateforme mondiale d'IoT (objets connectés, ndlr)", note le groupe scandinave.

La transaction devrait être finalisée avant la fin du quatrième trimestre 2020 "sous réserve des conditions de clôture", ajoute-t-il. Peu après 10h30, le titre prenait 1,8% à la Bourse de Stockholm, à 98,7 couronnes, dans un marché en hausse de 0,57%. L'équipementier, qui se bat sur le marché de la 5G face au leader chinois Huawei et au finlandais Nokia, a réalisé au deuxième trimestre un bénéfice net de 2,59 milliards de couronnes (environ 250 millions d'euros), en hausse de 40% sur un an pour un chiffre d'affaires en légère progression (+1%) à environ 55,6 milliards.

Au 17 juillet, il disait avoir déployé 54 réseaux 5G, notamment en Chine, et signé 99 contrats commerciaux avec des opérateurs de par le monde, précise le groupe. Avec Huawei et Nokia, ils se partagent actuellement près de 80% du marché des réseaux de cinquième génération. En outre, Ericsson anticipe un "impact négatif" sur sa marge d'exploitation en 2021 et 2022 d'environ 1% - dont la moitié est liée à l'amortissement des actifs incorporels résultant de l'acquisition. En 2019, les ventes de Cradlepoint se sont élevées à 1,2 milliards de couronnes (115 millions d'euros), pour une marge brute de 61%, selon Ericsson.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/09/2020 à 23:02 :
Jadot (droite d’EELV) a déclaré sur Inter en début de semaine qu’il n’était pas spécifiquement contre la 5G mais contre le fait de faire appel à Huawei pour la 5G.
Quelque part il a mangé le morceau de tous ceux qui appellent à l’arrêt de la 5G en France y compris Mélenchon qui a voté oui à Masstricht, et à la privatisation de tous les services publics pendant des dizaines d’années au PS.
Et effectivement Huawei a à mon avis 10 ans d’avance sur la 5G comme la Chine l’a dans toutes les filières industrielles qui demandent une politique industrielle forte et une planification à 5,10, 20, 30 ans via un plan quinquennal centralisé tel qu’il existait depuis le CNR et perpétué sous De Gaulle, Pompidou et même giscard qui ont fait la force du CNET de la DGT puis de FT qui avait la première R&D du monde avec l’ATM, le GSM, le RNIS, le Minitel, le réseau de Transpac, etc…
Aujourd’hui Alcatel n’est plus, la R&D d’Orange/FT a été très affaiblie par les différents gouvernements PS/EELV/PC etc ..,qui se sont succédés depuis près de 40 ans (SR n’est qu’un serviteur zellé de cette politique).
Orange a déployé la 5G (déploiement qui durera quelques années car c’est effectivement une rupture énorme) en Roumanie et en Espagne grâce aux équipements Huawei sans le dire dans sa com externe comme sa com interne, l’article est encore dans l’intranet).
Trump, la CIA et donc Macron ont interdit à Orange d’utiliser Huawei pour la 5G tout en autorisant ses amis oligarques milliardaires Bouygues et Drahi à le faire tout en sachant qu’il enfoncerait Orange en France sur la 5G (Mitterrand Chirac, Sarkozy, Macron comme 90% de la classe politique et l’UE via l’ARCEP/ADLC n’ont fait que cela depuis 35 ans) et qu’il favorisait fortement les propriétaires de TF1/LCI/RMC et BFM qui le servent.
Quant à l’appel d’EELV et LFI à l’arrêt de la 5G qui comme l’a dit Jadot vise d’abord Huawei, il arrange beaucoup Macron qui sait comme Trump que seul Huawei pourra réélement déployer la 5G en France, en Europe comme aux USA.
Vous me direz il y a Nokia et Ericsson ?
Ces 2 entreprises finlandaise comme suédoise n’ont aucune planification industrielle à long terme indispensable pour des programmes à long terme comme la 5G (idem en France pour les EPR et la R&D pour les nouveaux réacteurs du nucléaire, le nucléaire civil étant pour moi la seule énergie propre et d’avenir, EDF étant en cous de destruction) et sont pilotée à très court terme par leurs actionnaires véreux type Black Rock….
Avec la 5G, les EPR, l’automobile, la casse de la SNCF, d’EDF/GDF, de la Poste, de FT/orange, et de la santé, etc….la France fait face à l’absence de politique industrielle depuis 30 ans, de privatisation, de financiarisation de l’économie, de concurrence débile et non faussée, et se paye cash avec la 5G : ce sera Huawei ou le désert et cela LFI, EELV, Macron, etc…préfèreront flinguer la 5G plutôt que d’accepter de faire appel à Huawei.
On en est hélas là mais il faut bien payer Cash 30 and d’ultralibéralisme Reagano-thatchérien.
J’ai écouté Martinez dans son débat face au conducator du Medef, et il s’est contenté d’attaquer la Chine, et le chef du Medef lui a rappelé à raison que c’est le PC chinois qui dirige l’économie chinoise, et Martinez le pauvre ne savait pas quoi dire…
Il est dommage que la CGT ne profite pas du cas de la 5G comme celui des EPR en France pour dénoncer la politique ultralibérale suicidaire de la France, de l’UE, du Japon, de l’Inde, de la Russie, et des USA.
Des Amishs il y en a des dizaines de millions en Europe et aux USA grâce à la concurrence débile et non faussée, la privatisation/casse des opérateurs publics de service public en monopole public et de leur R&D, la multiplication des zônes blanches que ce soit dans le mobile ou le fixe, à l’arrêt de la péréquation tarifaire avec égalité des usagers sur tout le territoire national.
Cette politique de casse des télécoms a été approuvée par tous les partis au niveau de l’Europe et de la France, et découvre aujourd’hui l’étendu des dégâts.
Et cette politique industrielle forte à long terme, le poids de l’Etat dans l’économie chinoise, c’est justement ce que reprochent à la Chine, Trump, Merkel comme Macron.
Vu l’état de délabrement du capitalisme qui est de plus en plus mafieux qui risque de faire changer d’avis la Chine qui n’est pas capitaliste justement, et heureusement.
Oui il faut la 5G et la fibre en France sur un seul réseau et un seul opérateur national de service public (en Chine il y en a 3 tous publics qui ne font pas concurrence mais coopèrent, sur un seul réseau piloté financé massivement par l’Etat, dans un pays 20 fois plus important en population et en superficie). Il faut renationaliser le secteur des télécoms en renommant Orange en France telecom (DT, NTT, Telefonica, BT, Telecom Italia, China telecom, China mobile, etc.., n’ont pas changé de nom pour celui d’une agrume).
a écrit le 20/09/2020 à 11:55 :
Même si c'est beaucoup, beaucoup de sous, je signale qu'un milliard de USD c'est sans ''s''. Merci pour l'ortografe...
a écrit le 19/09/2020 à 9:02 :
Et pourquoi ERICSSON ne serait il pas le fer de lance de la 5G en Europe ?? Technologie européenne avec participation des états européens ????

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :