5G : Ericsson va racheter l'américain Cradlepoint pour 1,1 milliards de dollars

L'équipementier télécoms suédois Ericsson, l'un des pionniers de la 5G, a annoncé vendredi avoir trouvé un accord pour racheter l'américain Cradlepoint, spécialisé dans les solutions sans fil WAN pour les sociétés, sur la base d'une valeur d'entreprise de 1,1 milliard de dollars.

1 mn

Cradlepoint complète le portefeuille 5G Entreprise existant d'Ericsson, qui comprend des réseaux dédiés et une plateforme mondiale d'IoT (objets connectés, ndlr), note le groupe scandinave.
"Cradlepoint complète le portefeuille 5G Entreprise existant d'Ericsson, qui comprend des réseaux dédiés et une plateforme mondiale d'IoT (objets connectés, ndlr)", note le groupe scandinave. (Crédits : Aly Song)

C'est un important renforcement pour Ericsson. L'équipementier télécoms suédois, l'un des pionniers de la 5G, a annoncé vendredi avoir trouvé un accord pour racheter l'américain Cradlepoint, spécialisé dans les solutions sans fil WAN pour les sociétés, sur la base d'une valeur d'entreprise de 1,1 milliard de dollars. Ericsson explique dans un communiqué que cette opération doit lui permettre de se renforcer sur le marché de la 5G pour les entreprises. "Cradlepoint complète le portefeuille 5G Entreprise existant d'Ericsson, qui comprend des réseaux dédiés et une plateforme mondiale d'IoT (objets connectés, ndlr)", note le groupe scandinave.

La transaction devrait être finalisée avant la fin du quatrième trimestre 2020 "sous réserve des conditions de clôture", ajoute-t-il. Peu après 10h30, le titre prenait 1,8% à la Bourse de Stockholm, à 98,7 couronnes, dans un marché en hausse de 0,57%. L'équipementier, qui se bat sur le marché de la 5G face au leader chinois Huawei et au finlandais Nokia, a réalisé au deuxième trimestre un bénéfice net de 2,59 milliards de couronnes (environ 250 millions d'euros), en hausse de 40% sur un an pour un chiffre d'affaires en légère progression (+1%) à environ 55,6 milliards.

Au 17 juillet, il disait avoir déployé 54 réseaux 5G, notamment en Chine, et signé 99 contrats commerciaux avec des opérateurs de par le monde, précise le groupe. Avec Huawei et Nokia, ils se partagent actuellement près de 80% du marché des réseaux de cinquième génération. En outre, Ericsson anticipe un "impact négatif" sur sa marge d'exploitation en 2021 et 2022 d'environ 1% - dont la moitié est liée à l'amortissement des actifs incorporels résultant de l'acquisition. En 2019, les ventes de Cradlepoint se sont élevées à 1,2 milliards de couronnes (115 millions d'euros), pour une marge brute de 61%, selon Ericsson.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 20/09/2020 à 23:02
Signaler
Jadot (droite d’EELV) a déclaré sur Inter en début de semaine qu’il n’était pas spécifiquement contre la 5G mais contre le fait de faire appel à Huawei pour la 5G. Quelque part il a mangé le morceau de tous ceux qui appellent à l’arrêt de la 5G en F...

à écrit le 20/09/2020 à 11:55
Signaler
Même si c'est beaucoup, beaucoup de sous, je signale qu'un milliard de USD c'est sans ''s''. Merci pour l'ortografe...

à écrit le 19/09/2020 à 9:02
Signaler
Et pourquoi ERICSSON ne serait il pas le fer de lance de la 5G en Europe ?? Technologie européenne avec participation des états européens ????

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.