Affaire Tapie : Stéphane Richard condamné, quel est son avenir à la tête d'Orange ?

La justice vient de se prononcer sur le sort de Stéphane Richard, le patron d’Orange dans l'affaire de l’arbitrage controversé du Crédit Lyonnais. Alors qu'il a été condamné, il a annoncé qu'il allait se pourvoir en cassation. Son avenir à la tête du groupe est désormais menacé.

3 mn

Le patron d'Orange Stéphane Richard vient d'être condamné en appel à 1 an de prison avec sursis.
Le patron d'Orange Stéphane Richard vient d'être condamné en appel à 1 an de prison avec sursis. (Crédits : Reuters)

[Article publié le 24 novembre 2021 à 10:00, mis à jour à 11:35 (réaction de Stéphane Richard)]

Le couperet vient de tomber. Stéphane Richard, le patron d'Orange, a été condamné à un an de prison avec sursis et 50.000 d'euros d'amende ce mercredi par la Cour d'appel de Paris pour complicité de détournement de fonds publics. Cette décision concerne l'affaire d'arbitrage du Crédit Lyonnais à l'issue duquel Bernard Tapie avait reçu quelque 400 millions d'euros en 2008. A l'époque, Stéphane Richard était le directeur de cabinet de la ministre de l'Economie Christine Lagarde, laquelle est désormais à la tête de la Banque centrale européenne (BCE).

En 2019, Bernard Tapie et ses cinq coprévenus, dont Stéphane Richard, avaient bénéficié d'une relaxe du tribunal de Paris. Mais le parquet avait fait appel. L'affaire a été rejugée. La cour d'appel de Paris devait, initialement, rendre sa décision le 6 octobre dernier. Mais après le décès de Bernard Tapie, trois jours plus tôt, elle a décidé de la repousser de plusieurs semaines.

Sombre avenir pour Stéphane Richard chez d'Orange

L'ancien magistrat Pierre Estoup et l'avocat historique de Bernard Tapie, Maurice Lantourne, ont eux été condamnés pour escroquerie, respectivement à trois ans d'emprisonnement ferme et 300.000 euros d'amende, et à trois ans de prison dont un ferme, 300.000 d'amende et une interdiction d'exercice pendant cinq ans. De son côté, Christine Lagarde a déjà été condamnée mais dispensée de peine en 2016 pour négligence par la Cour de justice de la République dans cette affaire.

Désormais, l'avenir de Stéphane Richard qui pouvait postuler à la présidence de l'opérateur, en dissociant la direction générale, au terme de son troisième mandat au printemps 2022, est menacé. En janvier 2018, quelques mois avant son renouvellement pour un troisième mandat de PDG de l'opérateur historique, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, s'était montré très clair : « Pour toutes les entreprises publiques (...), s'il y a condamnation du dirigeant, il y a départ immédiat du dirigeant ». Rappelons que l'Etat est encore aujourd'hui le premier actionnaire du leader français des télécoms, à hauteur de 23% du capital.

Orange a convoqué ce mercredi un conseil d'administration pour discuter de la gouvernance, ont déclaré des sources à Reuters avant l'annonce du jugement. De son côté, le PDG d'Orange a annoncé après son jugement qu'il allait se pourvoir en cassation. "Les accusations de complicité de détournement de fonds publics sont sans aucun fondement et ne sont basées sur aucune preuve. Je les rejette totalement et vais me pourvoir en cassation", a-t-il indiqué dans une déclaration transmise à l'AFP.

A LIRE AUSSI (article de septembre 2021) | Stéphane Richard se déclare prêt à abandonner sa fonction de directeur général

(Avec agences)

3 mn

Replay I Forum zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 24/11/2021 à 10:52
Signaler
c'est une honte , car c'es le crédit lyonnais qui a spolié Mr TAPIE en achetant lui même ADIDAS et le revendant avec un profit inacceptable a Mr TAPIE qui les avaient chargé. de jouer les intermédiaires depuis quand les intermédiaires se substituent...

le 24/11/2021 à 12:48
Signaler
des manipulations au plus haut niveau et combien la france accorde de reduction fiscale au pays du golfe et quand la dette le l'algerie concernant les hopitaux de paris sera regle

le 24/11/2021 à 14:54
Signaler
Depuis quand M. TAPIE, spécialiste des rachats et vente d'entreprise, qui avaient accès à tous les comptes de sA société peut il prétendre avoir été spolié PAR MANQUE DE CONNAISSANCE DU PRIX DE SON ENTREPRISE ? - Depuis quand un acheteur (le Crédi...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.