Altice Europe voit ses ventes progresser

 |  | 387 mots
Lecture 2 min.
Patrick Drahi, le fondateur et propriétaire d'Altice Europe.
Patrick Drahi, le fondateur et propriétaire d'Altice Europe. (Crédits : Philippe Wojazer)
Le groupe de télécoms et médias Altice Europe a vu sa croissance s'accélérer au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent, avec un chiffre d'affaires publié jeudi en hausse de 3,2% sur un an à 3,77 milliards d'euros, principalement grâce à la croissance du marché français.

Altice Europe continue sur sa lancée. Le groupe de télécoms et médias a vu sa croissance s'accélérer au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent, avec un chiffre d'affaires publié jeudi en hausse de 3,2% sur un an à 3,77 milliards d'euros, principalement grâce à la croissance du marché français. Entre juillet et septembre, l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté a également augmenté de 5,1%, à 1,48 milliard d'euros, grâce à une bonne performance du marché hexagonal, malgré une baisse sur la majorité des autres marchés. "En ligne avec la performance depuis le début de l'année, le groupe a prouvé sa résistance au troisième trimestre. En France, nous avons maintenu la croissance de notre cœur de métier télécom", s'est félicité le fondateur du groupe, Patrick Drahi, cité dans un communiqué.

Sur le marché français, SFR voir en effet ses revenus progresser de 4%, à 2,75 milliards d'euros, tirés notamment par les bonnes performances du marché fixe et entreprise. L'opérateur revendique ainsi 21.000 clients supplémentaires sur le fixe (+113.000 sur la fibre) et 25.000 abonnés supplémentaires sur le mobile sur le trimestre. Les revenus générés par les médias restent en baisse (-7,6%) en raison du marché publicitaire sinistré depuis la crise sanitaire. SFR compense toutefois avec de bonnes performances sur le marché entreprises (+9,2%).

Sur le deuxième marché d'Altice Europe, le Portugal, le chiffre d'affaires est légère en croissance (+0,9%) tout comme l'Ebitda ajusté (+0,5%). Concernant "l'accord conditionnel" sur "l'offre publique" portant sur les titres d'Altice Europe annoncée en septembre, l'entreprise et l'entité contrôlée par son actionnaire majoritaire "continuent à bien progresser dans la préparation de l'offre et espèrent pouvoir faire une annonce publique sur l'offre prochainement", a indiqué le groupe. M. Drahi, qui détient déjà 77,6% d'Altice Europe, veut racheter le solde du capital du groupe de télécoms et de médias et le retirer de la Bourse d'Amsterdam où il est actuellement coté. Concernant ses objectifs, si le groupe anticipe un impact négatif provoqué par la pandémie de Covid-19 sur l'itinérance du fait des effets sur le tourisme et sur le marché publicitaire, il table toujours sur un chiffre d'affaires et un Ebitda en croissance pour l'exercice actuel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/11/2020 à 14:12 :
Pendant ce temps Orange s’effondre avec notre argent public
a écrit le 20/11/2020 à 1:03 :
La réussite individuelle d'accord mais là... Ses enfants, petits enfants et arrières arrières petits enfants n'auront pas besoin de travailler. Ils feront travailler les autres, leur commanderons juste par ce que bien nés. Des familles de classes moyennes à smicards leurs verseront leurs loyers, un tiers (état) de leurs revenus.

Vous vous retrouvez dans les entreprises avec votre seul salaire face à ces gens qui ne dépendent pas de leurs salaires, asymétrie totale. Les héritiers qui vous toisent, vous parlent mal et puis un jour c'est finis, les massacres recommencent, les caves se rebiffent... les soudards...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :