Le gouvernement apporte son soutien au secteur des télécoms

 |   |  523  mots
Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances.
Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances. (Crédits : Reuters)
Dans une lettre envoyée mardi aux opérateurs télécoms, l’exécutif promet de faire son possible pour épauler les Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free, dont les réseaux sont vitaux pour l’économie et le maintien des liens sociaux pendant l'épidémie.

Le gouvernement a voulu marquer le coup. Ce mardi, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie et des Finances, Cédric O, le secrétaire d'Etat chargé du Numérique, et Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie et des Finances, ont envoyé une lettre aux opérateurs télécoms. L'objet de la missive ? Assurer aux Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free que l'exécutif fera son possible pour les aider à préserver les réseaux en pleine épidémie de coronavirus.

Dans cette lettre, les ministres rappellent que « les réseaux et services de télécommunications sont essentiels à la continuité de la vie de notre nation ». Ils félicitent les opérateurs pour avoir su, jusqu'à présent, « gérer le risque de saturation des réseaux, et garantir leur maintenance dans un contexte difficile ». Depuis le début des mesures de confinement et l'explosion du télétravail et de certains usages gourmands en bande passante (les jeux vidéo en ligne, le streaming vidéo...), les infrastructures télécoms sont beaucoup plus sollicitées que d'habitude. Toute panne serait, dans le contexte actuel, particulièrement préjudiciable au pays.

Des réseaux importants pour lutter contre le virus

Le gouvernement rappelle que les réseaux sont fondamentaux pour maintenir l'activité économique, préserver les liens sociaux et permettre aux Français de se divertir. Ils contribuent aussi, soulignent les ministres, à « la lutte contre la propagation du virus, en acheminant les appels d'urgence ou en permettant la téléconsultation ».

Surtout, l'exécutif promet qu'il mettra tout en œuvre pour faciliter la vie des opérateurs. Ainsi, la loi d'urgence pour faire face à l'épidémie « habilitera le gouvernement à prendre par ordonnance des dispositifs dérogatoires pour permettre [aux opérateurs] de rétablir en urgence des dommages que connaitraient les réseaux », soulignent les ministres. « Un décret [leur] permettra d'importer les dispositifs de protection nécessaires à l'équipement [de leurs] salariés, poursuivent-ils. Enfin, le ministre de l'Intérieur a rappelé la légitimité des déplacements de [leurs] salariés en intervention. »

Le coup de gueule d'Orange

Jusqu'à présent, certains opérateurs se sentaient un peu oubliés... La semaine dernière, dans un entretien au Figaro, Stéphane Richard, le PDG d'Orange, s'en était agacé. Interrogé sur le travail de ses techniciens pour entretenir le réseau, il a affirmé que la situation n'était « pas facile »« Nous attendons un message clair du gouvernement à l'intention de nos salariés qui doivent rester mobilisés pour garantir le fonctionnement des réseaux, a-t-il demandé. [...] Il nous faut impérativement un message fort des autorités dans la parole publique. A chaque intervention, les ministres parlent des caissières et de l'énergie, mais ils oublient les télécoms. » D'après lui, certaines équipes d'Orange ont même été « verbalisées et arrêtées » sur le terrain au début du confinement. Son message a, visiblement, été bien reçu par l'exécutif.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2020 à 21:54 :
Je travaille dans les telecom, je tire la fibre optique depuis le NRO jusque dans vos quartiers, voire vos immeubles
Nous sommes sous-traitant d'un grand groupe, et si le dit groupe a visiblement mis la majorité de ses ouvriers en chômage technique, cela nous a été refusé par la direccte (d’après notre patron en tous cas)
Pour info, un tampon de chambre telecom peut peser plusieurs dizaines de kilo, nous sommes donc a moins d'un mètre l'un de l'autre pour les soulever par exemple, et nous sommes amené régulièrement a être confiné sans pouvoir respecter la "magique et salvatrice" distanciation sociale prônée par nos gouvernants.
C'est un métier d’itinérance par exemple, nous sommes donc enfermés dans nos véhicules des heures tous les jours a plusieurs.
Bien sur pas de masques. J'ai fabriqué mon propre "gel" a l'aide d'une bouteille d'isopropanol qui trainait chez moi, puisque depuis longtemps c'est devenu une denrée rare.
Soyons clair il s'agit d'installer la fibre, pas de maintenir le réseau! Non juste continuer le plan haut débit prévu par le gouvernement.
Pas forcement vital donc, et pourtant, aucun droit de retrait, de la chair a canon.
En bas de l’échelle sociale pour les salaires! Et d'un coup continuer le plan H.D fait de nous des gens indispensable au fonctionnement de la nation?
S'il vous plait un peu de respect pour nos familles qui s’inquiètent tout les jours!
Réponse de le 28/03/2020 à 15:08 :
J'ai déjà rappelé que l'article traitait clairement du fait de "gérer le risque de saturation des réseaux, et garantir leur MAINTENANCE". Il s'agit donc de missions vitales, surtout en ces temps d'épidémie. On peut les comparer à celles des personnes assurant la distribution des aliments ou veillant à la santé des personnes.
En revanche dans le cas dont vous parlez, respecter le plan THD, j'ai aussi dit qu'il me semblait moins prioritaire que la santé des personnels et la sérénité de leurs familles. D'ailleurs ce serait bien la première fois qu'on respecte un plan français ou les électeurs qui ont été assez naifs pour y croire.
Donc "Take care" comme disent nos voisins d'Outre Atlantique ! :)
a écrit le 26/03/2020 à 7:40 :
Honteux ! Comparer les risques d'une caissière (qui passe son temps en face a face avec une variete de clients et doit manipuler apres eux des centaines d'objet) avec un technicien telecom qu'on ne voit JAMAIS et qui conduit son fourgon pour ouvrir des boites isolées ou monter à des poteaux!
Le culot et ma mauvaise foi de ces dirigeant et ministre est décidément REVOLTANT ! Dire que la communication, nerf vital du pays, dépend de gens pareils, c'est terrifiant.
Réponse de le 26/03/2020 à 22:52 :
Arguments qui vient sans aucun doute d'une personne qui ne connait pas totalement cette activité. On passe aussi nos journées autour de centaines de personnes, dans des immeubles aux dizaines d'étages, en plein centre ville avec tous ces gens qui ne respectent pas le confinement, le virus il est partout et pas que dans les supermarchés. Au moins eux ils ont un minimum, nous rien même pas du gel ni gants et on a les mains partout.
Réponse de le 27/03/2020 à 18:08 :
Réponse à Telecom
L'article parlait de ceux qui PRESERVENT les réseaux. Il m'a donc semblé qu'il s'agissait de maintenance, laquelle devrait relever plus des zones péri-urbaines que des centre ville pourvus d'équipements récents et modernes.
Si vous faite allusion à l'installation de nouvelles connexions, c'est différent et je pense que c'est moins important que l'entretien des réseaux cuivres de plus en plus souvent en panne.
Je suggère donc que les opérateurs d'Orange soient redéployés dans les zones sinistrées par l'agonie du cuivre et sans aucun substitut possible (entre 13 et 17 millions de français selon les estimations) !
a écrit le 25/03/2020 à 23:39 :
Sans parler de SFR, AlticeEurope, après avoir communiqué cette semaine sur ses résultats 2019 plus que positifs est maintenant prête à mettre jusqu'à 60% de ses effectifs en chômage partiel ... mais de qui se moque t-on !?
a écrit le 25/03/2020 à 21:32 :
Mais de quoi ils se plaignent les Opérateurs ..., que l'on ne les plaigne pas assez pour le travail qu'ils doivent réaliser ... !!
ils n'auront jamais fait autant de chiffres d'affaires en aussi peu de temps ..., tous les forfait des Confinés explosent ... et les factures avec ... !!

Stéphane Richard le plus malin de tous a réussit à faire retarder la sortie de Disney + prévue initialement le 24 mars pour le 7 avril, pour des raisons de saturation des réseaux, alors que dans le même temps ils offrait ses services de SVOD #OCS, à tout le monde ... la bonne blague .. !!

Franchement arrêtez de vous plaindre ... Orange et Compagnie ... !!
a écrit le 25/03/2020 à 16:29 :
Quoi ? on va encore sauver des dinosaures... Ils vont tous couler avec les satellites en orbite basse, les constellation envoyée par spaceX qui va d'ailleurs couler ariane bref...
Le Halo-fi, la fin des profteurs pardon providers internet, division des factures par 3 à 10, augmentation du débit, vous pouvez fermer SFR endetté jusqu'aux c^$* et orange va être vert ! ... de rage !
Réponse de le 25/03/2020 à 18:38 :
Une analyse économique d'une rare excellence ! Des études certainement très longues pour en arriver là. Ou pas.
Réponse de le 26/03/2020 à 13:41 :
Hélas, on peut parier que l'accès aux satellites sera interdit en France : au nom de la sécurité, de l'emploi, de l'écologie (les satellites polluent certainement comme tout ce que l'homme fait depuis le paléolytique), des inégalités (même si on crée des enseignants aux pieds nus pour former les déficients socio-culturels à l'usage de l'internet),de la rigueur budgétaire (ah ! ah!). Ou bien on confiera la décision et la mise en oeuvre à des comités et des collectivités locales et Orange se chargera de faire des promesses à géométrie variable.
Jour après jour, dans une France scotchée à son passé, l'internet devient une raison supplémentaire pour s'expatrier.
a écrit le 25/03/2020 à 16:08 :
il va les epauler en leur collant une taxe, en les plumant avec les licenses 5g, et en leur envoyant soriano dire que chacun doit faire des investissements s'il le peut et mettre ca gratuitement a dispo des autres
orange et sfr, par exemple
a écrit le 25/03/2020 à 15:43 :
Si au lieu d'in réseau cuivre à bout de souffle Orange avait installé un réseau moderne, il n'y aurait pas autant de situations problématiques.
Trop facile de faire la politique de l'autruche puis de se plaindre auprès d'une autre autruche : celle du gouvernement.
Il se prépare avec internet le même désastre qu'avec les masques anti-virus. D'ici 2 ans ou 3 ans, des millions de français n'auront plus aucune connexion : ni les anciennes ni les nouvelles faute de véritable couverture et faute de fibre. Nul doute que Lemaire ou son successeur et le PDG d'Orange feront aussi des déclarations martiales au frais des contribuables.
Réponse de le 25/03/2020 à 18:36 :
Bien sûr ! Tout le monde veut un abonnement mobile à 5€ et un internet à 20. Tout le monde s'est félicité de l'arrivée d'un trublion. Et maintenant, tout le monde voudrait que les opérateurs aient continué à investir l'argent qu'ils n'ont plus. Mais on a les abonnements parmi les moins chers du monde. C'est un choix. Choisir, c'est renoncer. Quant aux "frais du contribuable", je crois qu'Orange a été privatisé ? Enfin, le RTC disparait au profit de la fibre. Bref, arrêter de dire n'importe quoi et de vous poser en victime.
Réponse de le 26/03/2020 à 15:45 :
Réponse à sd :
Il y a trois excellente raisons d'être un contribuable français mécontent d'Orange.
1. L'état est le principal actionnaire d'Orange. Orange n'est donc pas vraiment privatisé ni vraiment controlé, notament en ce qui concerne ses statistiques fallacieuses d'éligibilité et ses promesses fumeuses de raccordement.
2. Orange investit à l'étranger et désinvestit en France.
3. Dans quelques années des MILLIONS de français n'auront plus aucune connexion ni cuivre (totalement HS faute de main d'oeuvre qualifiée et de pièces de rechange), ni aucune connexion mobile (merci les zones faussement éligibles).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :