Télécoms : Softbank Group annonce la démission surprise de son numéro 2

L'opérateur japonais de télécoms SoftBank vient pourtant d'assurer que les soupçons de conflit d'intérêt et autres allégations d'actionnaires envers Nikesh Arora étaient "infondées" selon les conclusions d'un comité spécial d'examen de ces accusations.
Repéré chez Google où il a travaillé dix ans en gravissant un à un les échelons, Nikesh Arora avait rejoint SoftBank en 2014 et a été promu numéro deux un an plus tard
Repéré chez Google où il a travaillé dix ans en gravissant un à un les échelons, Nikesh Arora avait rejoint SoftBank en 2014 et a été promu numéro deux un an plus tard (Crédits : © Issei Kato / Reuters)

Il était pressenti pour succéder au fondateur Masayoshi Son à la tête du groupe. L'opérateur japonais de télécommunications SoftBank Group a annoncé mardi soir la démission de son numéro deux, le transfuge de Google, Nikesh Arora.

Repéré chez Google où il a travaillé dix ans en gravissant un à un les échelons, Nikesh Arora avait rejoint SoftBank en 2014 et a été promu numéro deux un an plus tard, avec une place de choix au conseil d'administration et entre autres la direction d'opérations aux Etats-Unis. Sa démission  sera effective à l'issue de l'assemblée générale des actionnaires de SoftBank Group qui aura lieu mercredi matin (heure du Japon).

Cette annonce constitue une surprise alors même que SoftBank vient d'assurer que les soupçons de conflit d'intérêt et autres allégations d'actionnaires envers Nikesh Arora étaient "infondées" selon les conclusions d'un comité spécial d'examen de ces accusations. Le futur ex-numéro 2 de SoftBank travaille en effet en tant que conseiller spécial de la firme d'investissements dans les technologies Silver Lake Partners (ce depuis 2007 selon le site internet de cette société).

Dans un communiqué diffusé lundi soir lavant Nikesh Arora de tout soupçon quant à "sa conduite au sein de groupe", aucun mot de soutien de Masayoshi Son n'était écrit, un fait inhabituel. Le patron, Masayoshi Son, devrait donner des détails sur ce départ inattendu alors même que jusqu'à très récemment il ne tarissait pas d'éloge sur son "héritier" à qui il a vite confié des pans importants de la stratégie de l'entreprise.

Différend sur le calendrier

Selon SoftBank, cette annonce est due à un différend sur le calendrier de succession, comme le groupe l'explique dans un communiqué :

"L'intention de M. Son était de continuer à présider aux destinées du groupe sur divers aspects, mais M. Arora souhaitait en prendre la tête dans un délai de quelques années seulement. Cet mésentente sur l'échéancier a conduit à la démission de M. Arora."

Sur Twitter, Nikesh Arora a confirmé cette divergence de point de vue

  "Masa (Masayoshi Son) voulait rester le patron plus longtemps, j'ai fait comme prévu, il est temps de bouger."

(avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.