Union européenne : 20 millions d'euros pour développer une plateforme d'IA à la demande

 |   |  503  mots
(Crédits : DR)
L'Union européenne lance, ce jeudi à Barcelone, le projet "Al4EU". Mené par la société française Thales, il réunit 79 partenaires issus de 21 pays dont l'objectif est de développer une plateforme d'IA à la demande. Une entreprise que l'UE finance à hauteur de 20 millions d'euros.

20 millions d'euros sur trois ans. C'est la somme investit par l'Union européenne (UE) dans le projet de développement d'une plateforme d'intelligence artificielle (IA) à la demande "Al4EU", lancé ce jeudi à Barcelone (Espagne). Cette entreprise de grande ampleur, qui doit, à terme, permettre d'offrir des services et apporter un soutien aux utilisateurs de cette technologie en les aidant à tester et à intégrer des solutions d'IA dans leurs processus, produits et services, réunie pas moins de 79 instituts de recherches, PME et grandes entreprise dans 21 pays. Concrètement, il s'agit pour les participants de construire un point d'accès unique aux ressources de l'intelligence artificielle, notamment des référentiels de données, de la puissance de calcul, des outils et des algorithmes.

Menée par la société française Thales, "AI4EU" est une plateforme ouverte et collaborative qui fournira également des cours de perfectionnement et de requalification. L'équipe du projet travaille en étroite collaboration avec les pôles d'innovation numérique dans le domaine de la robotique et le futur réseau des centres d'excellence en matière d'IA afin de faciliter l'accès à cette technologie. M. Andrus Ansip, vice-président de la Commission chargé du marché unique numérique, et Mme Mariya Gabriel, commissaire chargée de l'économie et de la société numériques, ont déclaré à ce propos :

"L'Europe ne pourra tirer pleinement parti des innovations dans le domaine de l'IA que si cette technologie est facilement utilisable par tous. Le projet "AI4EU" contribuera à rapprocher l'IA des petites entreprises, des entreprises non technologiques et des administrations publiques dans toute l'Europe."

L'UE compte investir 1,5 milliard d'euros dans la recherche et l'innovation

La plateforme sera opérationnelle courant 2019 et fait partie d'une stratégie au long cour de l'UE pour développer des nouvelles technologies, notamment l'intelligence artificielle. En effet, le 25 avril 2018, la Commission européenne a présenté son plan relatif à l'IA annonçant donc le développement de la plateforme d'IA à la demande. Au total, la Commission a annoncé augmenté son investissement dans la recherche et l'innovation dans le domaine de l'IA à hauteur de 1,5 milliard d'euros pour la période 2018-2020 dans le cadre du programme Horizon 2020.

Lire aussi : Ce que prévoit le plan du gouvernement pour la recherche en intelligence artificielle

L'ensemble des investissements publics et privés dans l'UE devraient atteindre au moins 20 milliards d'euros d'ici à la fin de 2020. S'appuyant sur sa stratégie, la Commission a présenté en décembre un plan coordonné pour encourager la coopération avec les États membres de l'UE, la Norvège et la Suisse dans quatre domaines clés : accroître les investissements, mettre davantage de données à disposition, favoriser les talents et garantir la confiance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/01/2019 à 16:55 :
la mise a dispo des donnees, c'est interessant
le reste c'est du pipo, vu que ca existe deja et qu'avant de faire de tres gros calcul, faut bien poser les pbs, c'est ca qui prend du temps!
a écrit le 10/01/2019 à 12:53 :
Toujours aussi difficile de commenter un sujet sur l'union européenne et c'est bien à ça que l'on reconnait les grandes démocraties hein...

"IL n'y a pas d'alternative démocratique aux traités européens" Juncker

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :